Resident Evil: Survival Instincts
Bienvenue sur « Resident Evil - Survival Instincts »!
Nous espérons que vous passerez de bon moment parmi nous, le staff est près à répondre à toutes vos questions si vous en avez, n’hésitez pas à les contactés!
Prenez le temps pour lire les règles et signer la « charte du forum » avant de commencer votre fiche de présentation!
Amicalement, les membres du staff!
The supremacy of the Human Being ends here.
Bienvenue sur « Resident Evil Survival Instinct », nous espérons que vous passerez de très bon moment parmi nous. N'hésitez pas à contacter le staff en cas de questions, on se fera un plaisir de vous répondre dans les plus bref délai. Mais surtout... Amusez-vous bien en rp ! ♥
ReglementVirus / CapacitésPrédéfinisPrésentationOrganigrammePartenariat
A savoir
# Welcome in Hell
# Seconde information rapide...
Contexte
2020, après la grande guerre d'Umbrella Corporation, contre le monde entier... Un Empire sera crée par la nouvelle présidente, Alma. Celle aura très vite fait de transformer le monde en un lieu de terreur et de sang. Quelques mois plus tard, elle finira par être tué, alors qu'à l'intérieur des rang de l'Empire une rébellion démarrera. Umbrella Corporation refera surface en héritant de ce que Alma aura laisser pour finir par prendre la tête du monde. Peut de personnes sont au courant, mais pas mal de questions se pose. Que va-t-il donc se passer maintenant ? Et qui est le nouveau chef de l'Umbrella Corporation ?
Evénements
Aucun événements actuellement
Blackout
everything is falling apart
Privilégiez les groupes de : Umbrella Corporation || Blitzkrieg

The awakenning of twins beast || PV Ozuki Lindley
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: It's time to role play! :: Communautés Principales :: Communauté 6
MessageSujet: The awakenning of twins beast || PV Ozuki Lindley Lun 7 Déc - 12:02


The restart of the double beastFeaturing → Ozuki Lindley


Cela faisait combien de temps qu'il n'était pas sortie de cette petite pièce, dites-moi ? Plusieurs mois... ? Un peu plus de six mois ? Il en savait rien... Tout ce que James savait c'est qu'il aurait put tué Aiji ou quelqu'un d'autres de ces proches avec tant de facilité, qu'il avait voulu s'enfermer le temps qu'il se calme. Et il lui avait fallut pas mal de temps avant de reprendre le dessus... Le jeune homme avait pas mal changer depuis... il avait complètement perdu sa couleur de cheveux rougeoyante pour la troquer pour ces cheveux naturel, noir, voir brun très foncé même, sa dépendait de certains reflet du au soleil ou a la lumière. Lindley se fixera longuement dans un miroir, il avait sûrement trop changer depuis, en vérité, il avait presque l'impression de revoir son oncle... Davon... Mort, il y avait quelques années, durant cette foutu guerre... James laissera échappé un grognement d'entre ces lèvres, avant de tourner le regard vers ces affaires... S'il avait su qu'il finirait par accepté ce qu'il était réellement, comme son oncle avait toujours essayer de l'en convaincre, Lindley n'y aurait pas cru une seul seconde. Il attrapera une paire de ciseau et se mettra à couper un peu ces cheveux, c'est que sa avait pas mal pousser depuis le temps... Et il fallait qu'il s'arrange un peu avant de sortir, surtout qu'il n'avait jamais laisser qui que se soit entrée ici et... peut-être que sa leur ferait un choc de le revoir.

Parfois Aiji venait devant la porte pour déposer de quoi manger, oui, il fallait qu'il se nourrisse également ce garçon, il était pas question qu'il se laisse mourir. Parfois il pouvait entendre le gamin lui demander de sortir, que tout se passerait bien... Qu'il pouvait pas continué comme ça... Mais il n'en fit rien, James restait planquer dans ces convictions et dans son idées d'éviter de prendre le risque de blesser ces proches... Un soupire s’échappera de ces lèvres, alors qu'il agitera ces cheveux d'un mouvement de la main, avant de se mettre à enfiler ces chaussures, et de regarder son dos dans le miroir... Il avait certes, pas mal de cicatrices depuis que tout avait commencer, mais celle qu'on voyait le plus en ce moment c'était celle qu'il avait finit par avoir lors de son combat contre Alma et cette putain d'explosion... Il arrivait même plus à se rappeler dans quel état il avait finit quand ces gars l'avaient secouru. Il serra les dents sous la frustration avant d'enfiler un haut et de prendre sa veste pour la mettre sur ces épaules. Trop de chose s'était passé ces derniers temps et il s'étonnait encore à avoir réussit à survivre à tout ce bordel... Lindley grognera doucement, avant de frapper du poing dans le miroir, qui finit par se briser et le blesser... « Tss... » Se sera la seul chose qui sortira de ces lèvres, alors qu'il attrapera un bandage qui traînait pour le mettre autour de sa main, tout en prenant la direction de la porte.

C'était finit de resté enfermé tout les jours et les nuits dans une petite pièce... Qui avait finit saccager d'ailleurs... S'était à ce demander comment on pouvait trouver quoi que se soit la dedans... Le jeune homme a la chevelure ébène jettera un coup d'oeil à la pièce, qui avait fait office de chambre durant tout ce temps... De défouloir, de salle à manger, de salle de bain et... de nouveau défouloir quand il finissait par faire une crise... Un soupire s'échappera de ces lèvres, alors qu'il se mettra à ouvrir la porte pour se décider à sortir, prenant une grande inspiration quand il passera la porte, regardant un peu autour de lui... Personne... Ils devaient bien savoir qu'il y avait certaines heures ou il fallait pas emmerder James... Et puis ils devaient sûrement être habitué à se dire qu'il était encore enfermé. Qui sait ? Il ne pouvait pas réellement savoir ce que les autres pensait alors... Il ne se questionna pas plus que cela. Un bâillement s'échappera de ces lèvres, alors qu'il gardait les mains dans les poches de son pantalon, marchant tranquillement dans ces longs couloirs, sa veste uniquement sur les épaules, qui voltigeait à chacun de ces mouvements.

Troquer ces cheveux rouge, pour sa couleur naturel était quelque chose... plutôt sympa... Il n'avait plus l'air de se coiffer d'une façon particulière et ces cheveux retombait dans sa nuque naturellement, il les avait couper court, et il avait cet air sur le visage... On aurait dit... qu'il avait l'air plus serein, mais ce qu'il dégageait de lui même pouvait signaler qu'il hésiterait pas. Comment réagirais-tu, Davon, si tu le voyais ? Un sourire s'affichera sur son visage, alors qu'il fouerra dans sa poche arrière pour en retirer un paquet de cigarette... Il regardera la marque un moment... Il avait pas fumer depuis combien de temps... ? Il soupirera doucement, attrapant une clope précieusement du paquet de cigarettes de son oncle, avant de tranquillement se l'allumer... Se tabac... l'odeur de cette fumer... Sa lui rappelait tellement de chose... Les entraînements avec ce putain de Démon, les disputes, les rires... Il continuera sa route malgré tout... Il ne reconnaissait rien... Et allait sûrement devoir se familiarisé avec les lieux, certains soldats avait pas réellement de le reconnaître au début, sauf au symbole des Tawny Steel qu'il avait fait graver sur sa veste, dans le dos, il entendra clairement les « Achior... Bienvenue » ou encore « Ravie de vous revoir, Achior »... Achior... Il avait finit par se faire appeler comme ça... Histoire de garder le fait qu'il avait survécu, secrète, un moment, jusqu'à ce qu'il finisse par se montrer face à cette... salope... Alma... Emi... Il serra les dents rien qu'en pensant à ces femmes... Emi n'avait plus rien de sa fille... Et Alma... était la cause de tout ce malheur et il désirait plus que tout ce venger de cette femme en lui faisant payer.

James continuera sa petite promenade durant quelques heures encore, avant de finir dans ce grand couloir qui le mènera jusqu'à la grande salle principal ou il était censé séjourner et donner ces ordres, jusqu'à ce qu'il finisse par s'arrêter en entendant les crie et les pas rapide d'un jeune homme qu'il ne connaissait que trop bien, arriver d'un couloir adjacent plus loin. Lindley se collera contre un poteau, l'air de rien en continuant une énième cigarettes.

Aiji : « Ozu ! OZUKI !! OZUKIIIII !!! Il est plus dans sa chambre !! Il est partie ! Il a disparu ! On fait quoi ?! Il faut le retrouver !! »

Suivit de ces paroles, James se mettra à avancer tranquillement, avant d'écraser sa clope dans une de ces mains et de balancer le mégot sur un des soldats qui... avait pas l'air de comprendre, avant de finir par ramasser la chose et de la mettre à la poubelle en voyant que « Achior » était la cause de cela. Il entendra clairement Hawk se mettre à paniquer, courir partout, prenant la direction de la sortie, jusqu'à ce que James arrive et lève le pied pour lui donner un violent coup de pied en pleine gueule, qui l'éjectera dans le canapé... Un peu plus loin... Sous le regard stupéfait de Aiji, qui ne comprenait pas, jusqu'à ce qu'il finisse par sortir de l'ombre et d'entrée dans la pièce, en s'allumant une cigarettes.

 « ... Hm... Je trouve pas le Whisky... 'savez pas ou il se trouve... ? »

Il ne put s'empêcher de sourire, alors que Hawk se redressa tant bien que mal, Aiji le fixait longuement, avant de se mettre à pleurer et bien sur... Il ne fut pas étonné de le voir se jeter dans ces bras, manquant presque de faire tomber sa veste d'ailleurs. L'aîné de la famille tapotera la tête du gamin... Enfin... plus si gamin que ça... Depuis ces cinq dernières années, il avait grandit, c'était devenu un jeune homme d'une vingtaine d'année, mais... il avait garder son côté innocent, c'est ce qu'avait voulu Lindley de toute façon... Il aurait pas accepté qu'il s’endurcisse et finisse par perdre une part de lui même, trop de gens, on perdu quelque chose durant la guerre. Le gamin ne cessait de pleurer en le serrant dans ces bras, sa faisait... bizarre... Certes, mais d'un côté sa le touchait aussi, Hawk fixera longuement James, avant de se mettre à chialer comme un môme... Allant câliner Ozuki... Avec ces « Il est de retour... Il est de retour... ». Lindley ne put s'empêcher de fermer les yeux en esquissant un sourire en coin, avant de se mettre à croupie face à Aiji qui avait du mal à retenir ces  larmes, posant une main sur sa tête.

 « Cesse de pleurer... Sa ira maintenant, Aiji. Je suis désolé. »

L'homme a la chevelure ébène se relèvera doucement, alors qu'il posera sa veste sur les épaules du gamin, qui fut étonner, avant de se mettre à prendre des pose de... comment Hawk disait ça déjà... de Warrior intersidérale...  Ou un truc de ce genre, ces pupilles se posera sur lui d'ailleurs, avant qu'il hoche la tête, mais il continuera sa route pour faire face à Ozuki... Il était a genre deux mètre, s'étant arrêter, il mettra ces mains dans ces poches et attendra une quelconque réaction alors qu'il se mettra à sourire.





Thème Song Tawny Steel

Code couleur James: #A32424
Code couleur PNJ: #91CC93

Fiche Personnage
Inventaire:
• Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 580
Argent ($) : 160395
Date d'inscription : 10/04/2014
Localisation : Communauté 6 - QG des Tawny Steel
Appartenance : Tawny Steel - Chef des rebelles
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The awakenning of twins beast || PV Ozuki Lindley Lun 7 Déc - 15:31
The awakening from twins beast

Ozuki Lindley, James.K Lindley

Un soupir dans l’obscurité, une lame blanche traversant l’air pour venir fendre l’invisible, une respiration calme et visible. Voilà de nombreuses heures depuis mon réveil que je m’entraînais encore et toujours à parfaire ma technique au sabre. Cela faisait désormais cinq ans que ma liberté me fut rendue. Cinq longues années durant lesquelles Kibo n’a cessé de fendre l’air pour devenir plus rapide, plus meurtrière. Quelque chose avait changé en moi. Peut-être était-ce dû aux temps qui passaient ? Mon corps s’était endurci, mais mon esprit avait une fois de plus subi une blessure monstrueuse. Un grognement traversa mes lèvres, alors que je me rappelais ce jour fatidique.

Neowolf avait réussi à me capturer, faisant de moi leur prisonnier. Après un long mois de torture par un grouillot standard, ils m’envoyèrent Ren. Le même gosse que j’avais réussi à sauver. Celui-là même qui m’apprit la mort d’Emi par Umbrella. Celui-là même que je vis mourir les tripes à l’air par la fille de mon frangin présumait morte. Un grognement sonore se répercuta dans la salle où j’étais alors que le coup que je portais aurait pu trancher un homme en deux dans toute sa longueur. C’était dans cette terrible bataille que j’avais réussi à retrouver ma liberté, mais perdu un croc et deux membres de ma famille.

Depuis... nous vivons dans notre base quelque part en europe. Pour monter une armée, dans l’unique but d’assouvir notre soif de vengeance. Les Tawnys Steels n’étaient plus un groupe de mercenaires, mais une véritable armée en expension. Leur chef ne s’appelait plus James.K Lindley, mais Arioch. Plus personne ne l’avait vu depuis un moment tout enfermé dans une petite pièce pour ne pas nous faire de mal, lui aussi étant infecté par une de ses saloperies de virus.

Un grognement traversa la pièce sombre une fois de plus alors que le sabre frappait sans relâche des adversaires invisibles. J’étais trop faible pour pouvoir les protéger. Lui comme tous les autres, notre maison n’était plus qu’un tas de ruines et ceux que j’aimais avait pour la plupart quitté ce monde. Pourtant, je n’arrivais plus à pleurer, quelque chose d’autre me hantait. Quelque chose de plus puissant, de plus noir encore que la mort. Celui que je croyais avoir mâté avait profité de cette opportunité pour me mener la vie dure. Bien sûr, je savais bien qu’il s’agissait de son savoir à lui lorsque je pouvais trancher en deux une abomination d’Alma, mais cet emprunt de force et de technique était désormais incontrôlable. Cette catastrophe avait détruit mon équilibre mental.

Un soupir traversa longtemps mes lèvres, alors que je gardais une position précise après une coupe. Mes sens aux aguets, je pus déceler des bruits de pas dans le couloir. Ils étaient pressé et trop peu lourd pour s’agir d’un homme en arme. La porte de l’entrepôt dans lequel je me trouvais s’ouvrit et le jeune Aiji entra dans mon espace un large sourire et quelques larmes qui venaient se déposer sur le sol. Il parlait trop vite pour que je le comprenne clairement, mais j’avais compris que le frangin s’était réveillé.

Rapidement, mon sabre retourna à son silence, alors que j’attrapais ma longue veste ultime symbole de notre famille et fonçait avec lui vers la grande salle. Le gamin marchait vite et était tout excité, bien sûr, c’était la même chose pour moi, bien que tout ce que je montrais c’était ce regard rouge froid et distant. Les hommes que l’on croisait s’arrêtaient à chaque fois pour me saluer. Tant de soldats nous avaient rejoints, mais il manquait quelque chose d’essentiel dans tous ses êtres, une détermination sans faille.

Après plusieurs minutes, nous arrivâmes à notre destination. La pièce était grande, mais mise à part les différents ordinateurs et les divers écrans, il n’y avait aucune trace du frangin. Jusqu’à ce qu’Hawk traverse la pièce avec perte et fracas. Aiji semblait ne pas comprendre ce qu’il se passait, mais un sourire planait sur mon visage alors que je m’installais dans un des canapés. James était de retour.

Il entra quelques minutes après, une cigarette à la bouche en déclarant qu’il ne trouvait plus le whisky. Son visage traversa l’encadrement de la porte ainsi que le reste de son corps. La première chose qui me sautait aux yeux, c’était la couleur de ses cheveux, ils n’étaient plus rouge, mais sombre, la seconde chose qui me frappa aux yeux, ce fut cet aura dans le regard, la même que notre Oncle Davon, la même que nous avions dans nos regards respectifs depuis la catastrophe. Hawk se relevait doucement et vint vers moi en me caressant la joue de son visage, scandant qu’il était de retour. Après un coup sur le crâne bien placé, celui-ci se calma, alors que j’entendais Aiji pleurer doucement dans les bras de James. Il disait être désolé, il disait regretter hein ?

Après avoir déposé sa veste sur les épaules du gamin effondré, James se planta devant moi. Un courant d’air traversa la pièce, alors que je le fixais de mes billes sanguines. Légèrement plus grand que moi, il paraissait être content. Ses mains se glissaient dans ses poches, alors que ma main gauche, tenait fermement Kibo. Hawk se dépêcha de prendre Aiji et sortir pour nous laisser seuls.

- Aiji, j’espère que t’as pas trop peur pour ton matériel hein ?

Je l’entendais rire nerveusement en partant, alors que mon pied droit s’avança vers James pour aller lui coller une bonne droite dans le nez, mais s’arrêter à quelques millimètres. Le poing toujours serré, je le relevais un peu pour lui mettre une bonne pichenette sur le front. Un sourire sincère s’affirma sur mon visage alors que je finis quand même par lui envoyer une bonne droite.

- Celle-là... C’est pour ne pas avoir protégé ceux qui t’étaient chers.

Un deuxième coup partit dans la foulée pour lui éclater sa mâchoire. Mes frappes étaient puissantes et plus rapides, mais je savais que j’allais finir par le payer.

- Celle-là... c’est pour avoir voulu jouer les héros seuls.

Il n’y avait aucun tremblement dans ma voix, aucun signe que je pouvais atteint par une quelconque émotion. Si ce n’était les deux coups que je venais de lui porter et le sourire qui trônait sur mon visage, alors qu’un coup de genou venait le frapper en plein ventre.

- Et ça, c’est pour m’avoir manqué, Baka !

Immédiatement, je me mis en garde pour prendre à mon tour. Mes mains ouvertes, je comptais bien lui montrer que ces cinq ans d’entraînement n’avaient pas été inutiles. Sans parler de mon idée de nouvelle unité, mais le boulot viendraient après les retrouvailles non ?

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The awakenning of twins beast || PV Ozuki Lindley Lun 7 Déc - 16:15


The awekenning of twins beastFeaturing → Ozuki Lindley


Il n'y avait pas à dire... James était content de revoir son connard de petit frère, mais il nota aussi le fait qu'il avait les cheveux long maintenant... ouais... Sa faisait bizarre sur le moment, mais l'aîné allait finir par s'y habitué non ? Et puis, on finissait tous par changer à un moment donner non ? Surtout en vu de la situation et tout ce qui s'était passer ces dernières années. Lindley ne put s'empêcher de sourire quand il recevra une pichenette... C'était quoi ces façons d'habitude il le... Pas le temps... Ozuki ne perdra en rien dans ces habitues et James se prendra le coup sans broncher, sans bouger, il n'eut que le visage qui avait tourné sur le côté, alors que son sourire ne quittera pas ces lèvres... Et puis un second coup viendra à le frapper... James ne bronchera pas, gardant ces mains dans ces poches... Il entendra les paroles du cadet, comme si s'était des coups de marteau qu'on lui donnait sur la tête.

C'est vrai qu'il n'avait pas su protéger les personnes qu'il aimait... C'est vrai qu'il avait voulu combattre cette Impératrice en carton, seul, et éviter d'autres pertes... Il avait combattu tout cela seul, alors qu'il savait parfaitement qu'il avait quelqu'un qui souffrait tout autant que lui dans toutes cette histoire : Ozuki... Lui aussi était passé par des moment difficile depuis tout ce temps... James avait encore une fois fait son égoïste... Davon l'aurait démolit pour avoir fait une chose pareil... lui qui avait l’habitude de lui dire que son rôle était de protéger sa famille et de pas pensé à ces propres intérêt. Les mauvaises habitudes du temps ou il était un agent d'Umbrella Corporation, lui menait la vie dur. Et a cause de ça, il s'était passé quoi ? Il avait finit par culpabiliser de sa connerie et avait manquer de tué Aiji quelques temps plus tôt, ce mioche qui avait accepté de remplacer son frère au péril de sa vie... Bordel, qu'il se sentait con pour le coup, malgré qu'il ne fit rien paraître... De nouveau, il se prendra un coup, dans le ventre cette fois... Bordel Ozuki !

Le jeune homme serra les dents, avant de se mettre à sourire de nouveau, il finira par se redresser, crachant sur le sol, mêler à un peu de sang sous les coups... Il avait pas traîné le gamin depuis tout ce temps en fait et il sentait une net amélioration dans ces coups, qui se faisait plus fort, mais... ce petit con avait encore plein de chose à apprendre et il comptait bien, pour l'heure, lui faire payer les coups qu'il venait de lui donner.

 « Tss... Je le mérite, d'accord... T'aurais même put frapper un chouilla plus fort, sa aurait fait plus d'effet, p'tit con. Il y a un juste un petit problème... Ototo-san...»

Lindley sortira ces mains de ces poches, alors qu'il se mettra à tranquillement retirer le bandage d'une de ces mains qu'il s'était blesser quelques temps plus tôt, tout en avançant vers le cadet, alors que son sourire se mit à s’agrandir sur son visage. James finira à la hauteur de son frère et ne perdra pas de temps pour lui donner un coup de poing en plein dans le ventre, le regardant du coin de l'oeil, avant de finir par se retourner et de lui mettre un coup de coude violent dans le visage. Il continuera de se retourner et attrapera son visage entre ces doigts en souriant de plus belle.

 « Oublie pas à qui tu as à faire, crétin !!! »

Sans demander quoi que se soit de plus, l'aîné usera de sa force pour éclater le crâne de ce petit idiot sur le sol, comme le faisait habituellement Davon par le passé... Ce mec était un monstre, et... A bien regarder... ce n'était pas forcément étonnant de voir que James allait finir comme l'oncle... D'autant plus qu'il avait rapidement comprit d'ou lui venait cette folie... Davon avait finit également infecté par le passé et cette force lui venait de là... Virus T... Sa avait sûrement rien à voir avec ces légendes que son Père lui racontait... Enfin... il en savait pas grand chose, peut-être qu'un jour il comprendrait un peu plus et découvrira de nouvelles informations sur leur famille qui sait. L'homme a la chevelure ébène se redressera alors, fixant longuement son frère, avant de se mettre à sourire sincèrement, ce crétin... lui avait manqué... Terriblement manqué en fait... Au même degré don son père et son oncle lui manquait chaque jour un peu plus maintenant.

L'aîné prendra la direction d'une petite armoire, tout en s'allumant une cigarette, et fouillera dedans pour attraper une bouteille de Whisky... Bah quand même... Il allait pouvoir boire bordel... Et bien sur il ne se fera pas prier pour en prendre une grosse gorgé, avant de poser ces pupilles de nouveau sur le cadet. S'il ce petit con tente de nouveau quoi que se soit... Et bien, il l’accueillerait les bras ouvert, depuis le temps... ils savaient tout les deux comment ils réagiraient l'un envers l'autre, ils ne savaient pas dire quoi que se soit en utilisant des mots. Enfin, peut-être que sa changerait un jour ? Quoi que... Allez savoir ?





Thème Song Tawny Steel

Code couleur James: #A32424
Code couleur PNJ: #91CC93

Fiche Personnage
Inventaire:
• Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 580
Argent ($) : 160395
Date d'inscription : 10/04/2014
Localisation : Communauté 6 - QG des Tawny Steel
Appartenance : Tawny Steel - Chef des rebelles
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The awakenning of twins beast || PV Ozuki Lindley Lun 7 Déc - 23:47
The awakening from twins beast

Ozuki Lindley, James.K Lindley

Cela faisait combien de temps que je n’avais pas posé mes pupilles sanguines sur le visage de cet enfoiré hein ? Des semaines ? Des mois ? Peut-être même une année ? Pourtant, je n’avais retenu aucun de mes coups, sachant pertinemment qu’il en fallait plus le mettre à terre. Preuve en était, son visage avait simplement suivi mes coups rien de plus. Le sang sur ses lèvres me rappelait simplement qu’il restait un humain faillible. Lui-même le savait que ses choix n’avaient rien de bon pour nous. Ces mêmes choix qui nous avaient enlevé notre unité, ceux qui restaient de notre famille. Dans ma tête, chaque visage repassait rapidement, accompagné de ce même sourire satisfait, comme s’il s’était libéré d’une quelconque chaîne.

Je pus l’encaisser, jusqu’à celui de l’ami de ma mère. Mon cœur se serra et mes mains ouvertes finirent par se fermer, alors qu’une larme commençait doucement à perler le long de mes yeux. L’avait-il remarqué ? En tout cas ce fut à cet instant précis que je reçus le premier coup. Il était d’accord sur le fait de les mériter, mais je n’avais pas frappé assez fort selon lui. Pourtant, il crachait du sang en souriant et après s’être essuyé, avant même que ma larme ne coule, le coup de poing dans le ventre me plia en deux. Sa force était largement supérieure à la mienne, tout comme ça vitesse. Le souffle court, je n’eus même pas le loisir de tomber au sol qu’un coup de coude vint me frapper en plein visage sous l’oreille droite. J’étais toujours trop lent pour réagir.

Il restait mon frangin, toujours le plus fort, mais aussi le plus torturé au fond. Sa main finit par attraper mon visage amorphe, alors que mes larmes coulaient sur ses mains. Ce n’était pas la douleur qui me forçait à cela, mais la haine que j’éprouvais pour la gamine en culotte courte qui avait ruiné nos vies. Mes mains s’agrippèrent à sa poigne, alors que je me préparais à contre-attaquer. Il m’aurait suffi d’une seconde de plus pour lui faire sentir mes deux pieds en pleins mentons, une seule seconde et tout s’inversait. Au lieu de cela, je sentis mon front se fracasser sur le sol.

La douleur aurait pu insupportable, mais j’étais habitué à ce genre de réaction violente. Du sang coulait le long de mon front, alors que j’en crachais également. Pourtant rien n’était cassé, ce n’était qu’une apparence, et mon dieu qu’elle apparence. Ce con c’était mis dos à moi et durant un instant, j’avais l’amère impression que notre oncle était revenu d’entre les morts. Mais non, c’était bien lui, c’était bien James qui cherchait de quoi se rinçait le gosier comme d’habitude.

Un grognement s’échappait du fond de ma gorge, alors que j’essayais de me relever lentement, sonné par le choc terrible. Après plusieurs minutes, je parvins à me remettre sur mes pieds. Mes jambes chancelaient un peu, alors que je ramassais mon unique croc. Il était temps de redevenir ce que nous étions, deux lions prêts à tout pour abattre leur cible. Mes cheveux attachés en une queue de cheval tombaient sur mon épaule, alors que je fixais le frangin boire son précieux liquide ambré. Il ne voulait pas que j’oublie à qui il était hein ?

Après un peu de sang craché, je courus vers lui et levai mes deux pieds en avant pour lui frapper en plein dans le ventre. Mon corps s’étala sur le sol, alors que je me tournais doucement.

-N’oublis d’où je viens... connard.

La force dans cette ultime attaque était tout ce qu’il me restait, bien sûr les dégâts matériels furent nombreux et pas moins de deux écrans se fracassèrent sur le sol. Pourtant, je ne pouvais m’empêcher de sourire en pensant qu’une autre personne aurait pu mourir par cette simple attaque, mais pas mon frangin hein ? Le sourire se transforma doucement en rire, tandis qu’Aiji et Hawk ouvraient la porte comprenant que c’était terminé.

Doucement je me tournais pour me relever, alors que je deux regards pleins d’incompréhension me scrutaient. Hawk connaissait, mais pas avec une telle intensité, cette fois cela avait un goût différent, James l’avait certainement sentie également. Je restai un long moment étendu sur le sol à mêler mes larmes de désespoir à ce rire quasiment nerveux. Pour les autres, il leur était incapable de comprendre, mais le frangin pouvait sentir toute cette haine qui avait pris possession de mon corps.

-Mes écrans !

Aiji s’approcha des deux cadavres en morceau, alors que Hawk s’accroupissait derrière lui en posant sa main sur son épaule, pour faire un non de la tête.

-Laisse tomber, ces deux-là en ont oublié où ils se trouvaient. Regarde.

Notre pilote lui montra l’endroit précis où j’avais heurté le sol. Le carrelage était brisé et de vastes taches de sang trônaient sur le sol. Pourtant, le jeune informaticien ne semblait pas si touché par la perte de ses écrans. Doucement, je me relevais pour venir titubant vers le gosse et poser une main assurée sur son épaule.

-Je m’en occuperais.

Mes billes se tournèrent vers Hawk rapidement, alors que ma voix claqua dans l’air.

-Va me chercher mon saké.

Cela sonnait comme un ordre et c’en était un. Avec l’absence du boss, j’avais dû apprendre à être plus strict avec le règlement, même si je détestais ça. Hawk se prit au jeu et me fit un salut avant de quitter la pièce tout riant. Il était temps de se reposer, j’approchais du canapé que j’avais fait tomber dans mon ultime assaut pour le remettre et m’affaler dedans en laissant la place au frangin pour s’installer à côté.

Ma tête se pencha en arrière alors que je sentais le sang descendre le long de mon front. Nous aurions pu simplement parler, mais non, comme d’habitude les coups parlaient pour nous et plus ils étaient forts, plus les sentiments derrière étaient fort. Mes billes se fermaient alors que je souriais doucement les dents pleines de sang. Il était de retour cet abruti.... pour de vrai....
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The awakenning of twins beast || PV Ozuki Lindley Mar 8 Déc - 13:47


The awekenning of twins beastFeaturing → Ozuki Lindley


Il pleurait... ? Son petit frère pleurait... James ne put s'empêcher de serrer les dents en buvant au goulot de sa bouteille de Whisky, gardant un oeil sur son frère tout de même... Le connaissant... Il allait faire le con, ce qui serait pas étonnant et il se mettra à sourire, quand il le remarqua du coin de l'oeil, fondre littéralement sur lui. Il lâchera la bouteille sur une petite armoire, avant qu'elle finisse éclater sur le sol comme une merde et... C'est lui qui finira par se faire éclater des deux pieds de son frères, et de déglinguer deux écrans, sous le coup. Il ne put s'empêcher de sourire de plus belle, avant de poser ces yeux sur le cadet, qui pleurait et riait nerveusement. Il avait sentit toute cette haine... Tout autant que James, Ozu ressentait cette colère, cette haine, à l'intérieur de lui, et l'aîné savait que cette « chose » ne demandait qu'à sortir pour s'exprimer.

Lindley se redressera doucement, en attrapant sa bouteille de Whisky... Qu'il trouve pas... Et son regard finira aussitôt sur le sol, pile sur le cadavre de son breuvage magique... Bordel... Il grognera doucement, alors qu'il ira en chercher un nouveau en ce massant le ventre. Ce connard frappait fort... C'était pas nouveau mais là... Un soupire s'échappera de ces lèvres quand il attrapera donc une nouvelle bouteille et l'ouvrira aussitôt pour boire une grosse gorgée de cet alcool. Il fallait bien l'avoué, sa lui avait manqué... Mais il allait pas non plus se prendre une cuite aujourd'hui, il avait bien trop à faire pour l'instant. L'homme a la chevelure ébène sourira doucement en posant ces pupilles sur le frangin, ouai... sa faisait bizarre de le voir avec les cheveux long, mais d'un côté sa lui allait pas si mal. Il continuera d'avancer, ébouriffant les cheveux de Aiji au passage, et ira donc s'installer aux côtés de son frère tranquillement, tendant les jambes pour poser les pieds sur la petite table basse face à lui, laissant échapper un bâillement, alors qu'il sourit d'avantage en entendant le ton que Ozuki avait prit pour parler à Hawk... Ouais... C'est bien ce qu'il attendait de lui, mais pas aussi vite.

 « On dirait bien que tu as finit par apprendre à devenir un bon petit chef, Gamin. Sa me réjouit, tu sauras déjà comment faire, le jour ou je serais plus là. »

James ne put s'empêcher de laisser échapper un rire, avant de poser ces pupilles sur Aiji qui avait pas l'air de trouver ça marrant... il reprit son sérieux, avant de grogner et de pencher la tête en arrière pour fixer le plafond.

 « Rho, ça va, Aiji, me regarde pas comme ça. Tu sais aussi bien que tout le monde que je suis pas éternel et qu'un jour je finirais par y laisser ma vie. »

Aiji : « ... Sa se passera pas avant un long moment, bakamono !! »

James penchera la tête sur le côté avant de soupirer, agitant la main, signe qu'il avait bien comprit et que c'était pas le moment de faire une crise. Pas tout de suite en tout cas, il laissera Aiji gueuler comme un dégénérer plus tard. Il tournera légèrement la tête vers Hawk qui revenait avec ... trois caisse de saké remplit... Il a prévu de faire une fête ce con ou quoi ? Un soupire s'échappera de ces lèvres alors que le crétin de mécanicien posera les caisses sur la table, manquant d'écraser les jambes de James en passant et celui-ci les relèvera en fermant les yeux pour les poser aussitôt sur les caisses en question, alors que Aiji voulu prendre une bouteille et se mit à secouer l'aîné de ces petits bras en lui gueulant dessus, alors que Lindley se mit à sourire.

Hawk : « Vu que big boss est de retour... on peut faire une petite fête non ? Je m'occupe de faire le DJ et de faire des guirlandes en papier toilette ! »

James haussera légèrement un sourcil, alors qu'il finit par se relever pour attraper Hawk par le col, qui était déjà motiver à se barrer chercher son matériel du crétin de la nation... Et lui foutera un violent coup de pied au cul, avant de se mettre à le piétiner sans retenu, enfin... il retint un maximum sa force quand même, fallait pas qu'il le tue ce con...

 « Baka ! Baka ! Je t'es pas engager pour faire la première connerie qui te pousse dans le cerveau, crétin !! Je vais te tabasser tu vas rien comprendre !! ET OU EST MON SERUM BORDEL ?! »

Il cessera tout mouvement alors que Aiji se mit à rire doucement, suivit très rapidement de Hawk qui se releva tant bien que mal et alla chercher les sérums en question... ouai parce qu'il en avait besoin James pour éviter de dégénérer plus qu'il ne l'était déjà. Il laissera échapper un bâillement et ira s'asseoir de nouveau en attrapant une bouteille de saké pour la lancer à Aiji qui se servit un verre tranquillement, laissant Lindley s'occuper de son Whisky. Ozu... il s'était sûrement déjà servit dès l'instant ou il s'était lever alors... Le regard de James se posera sur son frère, avant de sourire et de s'allumer une cigarette, ne prononçant que quelques mots par la suite :  « ... Rapport de la situation... ». Hawk arrivera à ce moment là et tendra un sérum à l'aîné qui se fit pas prier pour se l'injecter directement dans la nuque en serrant les dents, avant de lancer la fiole sur la table qui finit par tourner sur lui même pour ensuite se poser. Alors ce foutu rapport les mioches ? Et... il y avait d'autres nouvelles ? Non parce que, Achior, il aimerait bien savoir.





Thème Song Tawny Steel

Code couleur James: #A32424
Code couleur PNJ: #91CC93

Fiche Personnage
Inventaire:
• Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 580
Argent ($) : 160395
Date d'inscription : 10/04/2014
Localisation : Communauté 6 - QG des Tawny Steel
Appartenance : Tawny Steel - Chef des rebelles
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The awakenning of twins beast || PV Ozuki Lindley Ven 11 Déc - 12:50
The awakening from twins beast

Ozuki Lindley, James.K Lindley
Un soupir traversa mes lèvres, alors que je fixais le plafond pour éviter de voir le sang sur mon visage goutter sur le sol. La douleur physique de nos retrouvailles avait gagné en intensité. C'était la première fois que les coups portés avaient un réel impact sur notre physique, du moins pour des retrouvailles. Je me rappelais très bien nos anciennes altercations dans la neige. À peine y pensais-je que je revoyais la scène en spectateur. La tension de mon corps qui augmentait, ce mouvement trop rapide pour être vraiment humain et l'énorme croix qui devait trôner sur le ventre du frangin. Mes billes se fermaient alors qu'un sourire étrange se permit de s'immiscer à la petite fête. Vendre mon âme au diable pour m'en sortir ne fut peut-être pas la meilleure des choses que j'avais faites. Le rictus disparut aussi vite qu'il était venu, mais il ne faisait aucun doute que mon frère l'avait senti.

Le chef de famille revint s'installer sur le fauteuil à côté de moi, alors que je récupérais une vieille serviette qui trainait là pour essuyer mon front. Hawk avait quitté la pièce pour aller chercher mon saké. Tandis que j'entendis à ma gauche un énormément bâillement. Le brun s’était confortablement installé sur le canapé avec ses pieds sur la petite table basse là où traînaient les restes de vieux rapports. Un sourire vint balayer son bâillement, alors qu'il déclarait que mon apprentissage en tant que futur chef de cette armée portée ces fruits. James semblait être heureux de savoir que le remplaçait n'était plus vraiment un problème pour moi. Ma réponse ne fut qu'un simple soupir, accompagné d'un petit sourire. Oui les temps avaient changé et comme le disait le frangin personne n'était éternel. Devant cette triste réalité, je fus obligé d'acquiescer, alors qu'Aiji préférait continuer de l'ignorer comme moi à l'époque... Le silence retomba ensuite dans la pièce, jusqu'à ce que je refixe le plafond avec des billes déterminées.

-C'est vrai, tu n'es pas éternel frangin... mais si tu t'avises de crever avant moi, je trouverais un moyen pour te buter une seconde fois.

Un sourire amusé s'affichait sur mon visage, pendant que mes jambes s'étendaient sur la petite table basse de la même manière que les siennes. Nul doute, j'avais bien changé... ces cinq années m'avaient permis de me faire une raison sur mon passé, sur ce que je cherchais. Désormais ne restait que le goût amer de cette terrible défaite et de ma vengeance en préparation.

La porte de la salle finit par s'ouvrir et mes jambes retombaient sur le sol. Hawk venait de revenir avec pas moins de trois caisses de saké en bois. Ce con avait beaucoup de mal à se déplacer et manqua de faire choir le divin nectar sur le sol à plusieurs reprises. Finalement, après plusieurs tentatives, il posa tout sur la petite table manquant d'écraser les jambes de notre boss. Mes billes sanguines fixaient les caisses, une fête hein ? Lui non plus ne s'était pas arrangé avec toutes ses années. La perte de nos anciens camarades l'avait même rendu pire qu'avant, mais pouvait-on réellement lui en vouloir ? Non... nous ne pouvions guère.

Le frangin l'avait sans doute compris et ne se fit pas attendre pour sévir. Un bon coup de pied au cul de ce cher mécanicien au grand cœur, avant de le tabasser au sol. Tout en gueulant qu'il était con encore et encore... Pendant ce temps, j'avais récupéré une coupelle et commençait à ouvrir l'une des bouteilles pour déverser le précieux nectar dans le réceptacle. L'odeur, la couleur, le son tout était parfait. Si ce n'était mon corps qui se figea lorsque j'entendis parler de sérum. Des visions d'horreur me revinrent en mémoire, une série de photo et le corps de Ren. Cela ne dura pas plus d'une seconde, mais s'était suffisant pour que mes mains tremblent légèrement de rage.

Après leur petite altercation, Hawk repartie chercher le précieux sérum. Aiji lui s'était assis sur le sol, une bouteille de saké entre les doigts avec sa coupelle, pendant que mes lèvres se plongeaient dans mon récipient et que le frangin allait se servir un autre verre whisky accompagner de la bonne vieille cigarette. James souriait, avant de prononcer quelques mots pour en savoir un peu plus. Mon regard rencontra celui d'Aiji, le jeune homme parti dans ses bureaux récupérer ses affaires, alors que je termine ma coupelle avant de me lever à mon tour.

Je me stoppais devant une armoire proche du canapé et tira une clef d'une de mes poches. J'ouvris mon casier et en retira trois dossiers, un volumineux et deux autres assez légers. Dans mes affaires stockées, ici, il n'y avait rien de plus que le pistolet spécial de Viktor... l'arme était posée sur une étagère. Je l'entretenais avec le plus grand soin. Le barillet brillait de mille feux et les diverses têtes de lion qui ornaient le triple canon semblaient ne pas avoir pris une ride. C'était l'unique souvenir qu'il me restait de ce type et cette arme était bien plus adaptée à toutes les situations qu'aucune autre. Après un long soupir, je refermais le casier à clef pour revenir poser les trois dossiers sur la table basse. Une fois réinstallais sur le canapé, je lui tendis le plus gros.

-Ici tu trouveras les premiers rapports de mission des plus anciens, avec leurs états de services. Les noms de tous nos hommes avec leur compétence. Nos moyens matériels et plusieurs renseignements sur d'éventuelles cibles pour affaiblir ce foutu empire.

Je fermais les yeux, pendant qu'il feuilletait le bouquin. Nul doute qu'il allait comprendre que j'avais réuni les informations sur nos gars moi-même et que j'avais donc une certaine confiance en eux. Chaque page de se dossier comprenait le logo que je prônais fièrement sur mon uniforme en en-tête, chaque nouvelle recrue était répertorié et photographié, à l'exception de quelques-unes un peu spéciales. Je laissais le frangin observer mon travail méticuleux, alors qu'Aiji revenait avec un seul dossier sous le bras.

Mes billes s'illuminèrent, alors qu'un sourire amusé se figeait sur mon visage. Le jeune homme montra les plans de la base, avec les différemment baraquement à réhabiliter, le système de surveillance à peaufiner, et la dernière page comprenait une idée que je lui avais soumise. La création d'un vrai baraquement d'entraînement basé sur le même système que son frère décédé avait mis en place dans notre base sous la montagne.

Hawk lui était déjà revenu depuis un bon moment avec le précieux sérum de James. Lui aussi avait des informations à communiquer au boss, mais je n'avais aucune idée de quoi elle retournée. Cependant cet air si fier qui trônait sur son visage ne me disait rien de bon. Malgré le fait que j'avais une totale confiance en ce débile profond....

James allait certainement être content de voir que l'on gardait toujours tout à jour, mais j'étais persuadé qu'il n'allait pas me laisser m'en tirer avec si peu... Voilà pourquoi, j'avais préparé un dossier spécial, qu'il aurait tout le loisir de lire une fois que les autres auraient terminé. Quant au dernier... Je ne préférais même pas y penser.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The awakenning of twins beast || PV Ozuki Lindley Ven 11 Déc - 16:55


The awekenning of twins beastFeaturing → Ozuki Lindley


Le message était bien passé, c'est certains, il entendra ces trois compagnons s'agiter... Enfin, disons plutôt qu'ils se bougeaient le cul face à ce que venait de demander James. Et lui... Ho il se contentait de siroter son verre de Whisky, ce liquide lui brûlant la gorge, si précieux, si délicieux, si... On aura compris, hein ? Il ne put s'empêcher de sourire quand il vit Aiji et Hawk revenir avec un dossier, tout comme son petit frère, qui vint à lui en tendre un. Dans un premier temps, il se mettra à sous-peser le dossier, avant qu'un sourire finisse par se dessiner sur son visage, alors qu'il se mit à lire chacune des pages... Une par une... En prenant bien son temps. Il pouvait bien se le permettre et il y avait pas mal de chose à lire d'ailleurs. Son regard passait du dossier à Ozuki de temps à autres, alors qu'il avait le menton poser dans le creux de sa main, son code sur le côté du divan, et il tournait les pages lentement.

Il avait même l'impression que Aiji et Hawk s'impatientait à ce rythme, ce qui amusait assez l'aîné, qui se mit à esquisser un mince sourire sur son visage. Il avait fait du boulot pendant son absence et il en était très fière. Il refermera doucement le dossier, avant de poser pupilles sur le cadet. Même avec un travail pareil, James savait également que ce n'était pas assez pour espérer battre l'Empire et de voir leur monde se reconstruire pour donner quelques choses de meilleur aux survivants. Mais il comptait bien faire en sorte qu'ils arrivent à quelque chose, même s'il ne cachait absolument pas le fait qu'il pensait peut-être un peu trop à sa propre vengeance plutôt qu'au bien être de qui que soit. L'homme a la chevelure ébène posera le dossier doucement sur la table en finissant son verre de Whisky, avant de se servir de nouveau, cherchant du regard Aiji et Hawk, qui avait l'air d'attendre qu'il dise quelque chose. Un soupire s'échappera de ces lèvres, avant que son regard ne finisse sur Ozuki.

 « Pas si mal pour un gamin. C'est même très bien, je prend note de tout ça. »

Il y avait pas mal de choses qui manquait néanmoins... l'Empire avait gagner en puissance depuis ces dernières années et il faudra bien plus que ça au Tawny Steel pour arriver à la combattre, surtout quand il s'agissait d'effectifs. Des survivants, il y en avait, mais ceux qui avaient réellement des compétences militaires, c'était autre choses. L'ancien agent de l'Umbrella Corporation posera rapidement ces pupilles sur Aiji qui passa devant Hawk afin de lui montrer son propre dossier, souriant doucement, quelques peu amusé, alors que James découvrait les plans... Ce mioche avait bossé, c'était certains, ce qui ne l'étonnait pas d'ailleurs, ayant connu son frère, Takeru, il bossait tout autant que le gamin. Il hochera doucement la tête, alors que ces pupilles finirent par s'arrêter sur une information qu'il avait pas encore réellement eut vent jusqu'à maintenant. C'était quoi cette histoire d'unité spécial ? Pour le coup, il hausse un sourcil, perplexe, avant de poser son regard sur Aiji qui lui faisait un grand sourire... Puis il tournera la tête vers son frère, interrogatif.

Un léger soupire s'échappera de ces lèvres, avant qu'il finisse par poser les yeux de nouveau sur le dossier, et il vit clairement l'idée de cette salle d'entraînement... L'aîné serra les dents alors qu'il revoyait Takeru mourir devant ces yeux... Il fera mine de réfléchir, avant de finir par s'allumer une cigarette, écoutant également ce que son frère voulait lui dire à propos de cette étrange unité... Il avait besoin qu'une seul chose, de l'accord de James et il pourrait s'y mettre, pas avant. Et il aura plutôt intérêt d'être convaincant. D'ailleurs il finira par reporter son attention sur Aiji, avant de fermer les yeux doucement et de se décidé à lui répondre.

 « Je suis pas étonné de ton travail, Shukurimu... Seulement, on peut rien faire pour l'instant pour ce qui est de l'informatique et la salle d'entraînement. Si on fait ça, le seul générateur qui alimente la communauté risque de sauter et ils risquent tous de finir en panique... Alors... Il ouvrira doucement les yeux, avant de sourire doucement.  « Trouve moi une solution à ce propos... Et tu pourras te mettre au boulot. »

Au début, Aiji avait l'air plutôt déçu des paroles que lui disait James, mais il finira très vite par comprendre ensuite qu'il recevait la première véritable mission pour aider les Tawny Steel et le visage du jeune homme s’éclaircit d'un grand sourire encore une fois avant de se mettre à sautiller sur place en ne cessant pas une seconde de remercier James, avant de lui sauter dans les bras, manque de faire renverser le verre de Whisky de l'aîné qui le rattraper juste à temps, en soupirant de soulagement, tirant d'ailleurs largement la tronche après ça. Qu'est ce qu'il ferait pas pour pouvoir revoir le visage de Takeru et surtout de voir son sourire face au comportement de son frère. Il en serait fière n'est-ce pas ? Le gamin récupérera son dossier qu'il serrera contre lui en s'asseyant, en allant boire de nouveau du saké, affichant toujours ce sourire sur son visage... On dirait presque cet idiot avait pas vraiment vieillit en cinq ans. La faute à qui ?

Se sera au tour de Hawk qui tendra un dossier à James, qui le prendra par la suite entre ces mains afin de le lire doucement... Il ne put s'empêcher de se mettre à sourire en voyant uniquement les quelques mots qu'il y avait écrit.

 « T'es sérieux ? »

Hawk : « Naturellement que je suis sérieux ! J'ai réussit à récupérer quelques carcasse que j'ai foutu dans l’entrepôt pendant ton 'absence' et... Si on me fournit les pièces je pourrais réparer tout ce qu'il nous faut comme véhicule, mais aussi réparer Isabelle et... le joujou de Ozuki ! »

James ne put s'empêcher de le fixer longuement, avant de se mettre à rire de bon coeur... Ouais... Si Hawk ne continuait pas la mécanique, il aurait finit par trouver ça bizarre et puis, ce n'était pas que son boulot, s'était aussi une de ces plus grande passion et il connaissait suffisamment son coéquipier pour savoir qu'il aurait finit par nous faire une dépression nerveuse. Il finira par reprendre son sérieux et hochera doucement la tête, positivement.

 « Sa marche... On essaiera de te trouver des gars pour te donner un coup de main. Et je chargerais quelques équipes pour te trouver des pièces et tout ce que tu veux. »

Hawk en sera ravie et il se mettra à courir partout, sous le regard étonné de James, avant qu'il finisse par sourire. Comment pourrait-il leur refuser quoi que se soit de toute façon ? Dites-moi ? Enfin, il n'oubliera pas un détail néanmoins, et ces pupilles vinrent à se poser sur son petit frère, affichant un air bien plus sérieux pour le coup. Il avait intérêt à bien tout lui expliquer à propos de cette unité. Il avait deviné que sa venait de lui assez facilement, il n'était pas idiot non plus !

 « Alors ? Et cette Unité ? Explique moi tout et en détail. »

Et qu'il hésite pas sur les détails! Après tout, James aimait quand s'était complet, encore plus quand il s'agissait d'une sorte d'unité qui avait visiblement germé dans la tête de son petit frère.





Thème Song Tawny Steel

Code couleur James: #A32424
Code couleur PNJ: #91CC93

Fiche Personnage
Inventaire:
• Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 580
Argent ($) : 160395
Date d'inscription : 10/04/2014
Localisation : Communauté 6 - QG des Tawny Steel
Appartenance : Tawny Steel - Chef des rebelles
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The awakenning of twins beast || PV Ozuki Lindley Sam 12 Déc - 14:45
The awakening from twins beast

Ozuki Lindley, James.K Lindley


 L’heure n’était plus vraiment à se prélasser et James nous l’avait fait bien comprendre. Il lisait attentivement les dossiers que l’on avait tous posés sur la petite table basse, prenant en compte chaque élément qui pourrait retourner la situation à notre avantage. Cependant, tout comme lui, je savais que cette masse de travail était dérisoire pour remettre un peu d’ordre dans le monde et détruire cette foutue gamine. Je soupirais doucement avant d’esquisser un sourire, pour une fois mon désir de vengeance était lié au sort du monde. Nous étions une roue crantée parmi l’engrenage qui allait peut-être pouvoir survivre à cette foutue catastrophe. Malgré le tout le travail restait pas mal, mais surtout insuffisant, si l’on oubliait les autres petits dossiers qui attendaient tout en bas de la pile.

James récupéra ensuite le dossier d’Aiji et son regard semblait briller de mille feux. Le gosse n’avait pas non plus lésiné sur les moyens hein ? Tous les emplacements de caméra étaient répertoriés, tous les baraquements étaient notés, ceux à restaurer n’étaient pas non plus absents, mais surtout, surtout... Aiji offrait un petit teasing au frangin concernant une certaine unité spéciale. Lorsque les billes du frangin se posèrent sur moi, il me fut aisé de comprendre son raisonnement. Après tout, j’étais le seul à avoir ce genre d’idée tordu hein ? Cependant, James allait peut-être avoir une surprise cette fois. Pour l’heure, je décidais de garder le silence.

Hawk quant à lui avait répertorié chaque chose qu’il avait pu récupérer. La plupart de nos véhicules, son hélico et surtout ma bécane. En entendant parler de mon joujou, je n’avais qu’une envie, foncez dans le garage vérifier son état... Cependant, si notre mécanicien disait la décrivait comme une épave... cela ne servait à rien. Un grognement sourd traversa ma gorge, alors que je faisais mine de me réinstaller dans le canapé pour cacher mon agacement.

Au final, James était satisfait de cette masse de travail, bien qu’incomplet au vu de notre objectif final. Le dossier sur lequel il fut le plus bavard fut celui d’Aiji. Les idées étaient toutes bonnes, mais il nous manquait un élément de choix, l’apport en énergie. Le simple générateur qui faisait tourner notre base n’était pas assez puissant pour assurer le bon fonctionnement d’une telle entreprise. C’était logique... mais peut-être que j’avais une pseudo solution à ce problème... Je repensais doucement à ce que contenait le troisième dossier, avant d’être tiré de mes rêveries par le frangin qui souhaitait en savoir plus sur l’unité spéciale... Il semblait intéressé et vouloir tous les détails.

Un soupir traversa mes lèvres, alors que je récupérais le premier petit dossier pour le lui tendre. Celui-ci contenait l’objectif de cette unité. Elle n’avait pas vraiment de nom, mais au sein d’une armée, cela aurait correspondu à une double section. D’un côté les renseignements, de l’autre le nettoyage. Je décrivais avec précision le rôle de chacun, expliquant clairement qu’il s’agirait d’une unité d’élite formée uniquement dans ce but. Mes billes se fermèrent, pendant que je prenais une longue inspiration.

-Notre force armé et encore trop faible pour attaquer de front, j’ai donc pensé à cette double section pour nous permettre de gagner rapidement en puissance et créer une certaine peur chez nos ennemis. Je sélectionnerai et entraînerai moi-même les personnes que je juge suffisamment compétentes.

Mes billes s’ouvrirent, alors que je le vis tourner la page pour tomber sur mes premières sélections. Il s’agissait de la petite flic de Moscow, celle qui s’était admirablement tirée de l’enfer et de ses compagnons. Je soupirais avant de reporter mon attention sur le frangin, afin d’expliquer l’origine de cette idée.

-Je me suis basé sur de très anciennes structures. Les Shinobi, ces guerriers qui semblaient être à l’origine des ronin, mais qui ont monté leur propre clan. Ils n’excellaient pas dans l’assaut frontal, mais dans les embuscades, les renseignements et les assassinats. C’était aussi d’incroyable stratège, et des guerriers chevronnés.

Je marquais une seconde pause pour laisser le temps à James de comprendre, pendant qu’il lisait les informations très détaillées des gens que j’avais sélectionnés.

-Ici, nous scinderions l’unité en deux sections comme je les expliquer dans la première page. D’un côté, les renseignements des as de l’infiltration, ou des as de l’informatique pour craquer les serveurs et récupérer le plus d’informations possible sur les mouvements ennemis, mais aussi détourner des fonds sans laisser de trace. Tandis que de l’autre, il y aurait les nettoyeurs toujours des as de l’infiltration avec cette fois comme objectifs de réduire au silence certaines cibles dangereuses. Tu sais bien que j’ai toujours apprécié l’approche discrète aux les grosses explosions. L’unité ne compterait au total que huit personnes pas plus, quatre dans le renseignement et quatre nettoyeurs. Chacun travaillant en binôme que j’aurais choisi en fonction des compétences. Il n’y aurait que moi qui pourrais me rendre sur le terrain seul. Chaque membre de l’unité serait bien entendu tenu à effectuer des rapports de missions concernant leurs différentes missions.

Je m’arrêtais là pour souffler un peu avant de fixer le frangin. Venait maintenant pourquoi j’avais choisi ces gens-là hein ? De simples flics sans particularité aucune... là étaient toute la question j’en étais persuadé. Un sourire se dessina sur mon visage doucement.

-J’ai choisi ses nouvelles recrues, parce que j’ai déjà travaillé avec eux. Ils ne sont pas excellents pour l’instant, mais ils ont le potentiel pour le devenir avec de l’entraînement. Ce sont tous des survivants de l’attaque de Moscow, j’étais avec eux lorsque l’attaque s’est produite. La demoiselle a d’ailleurs un excellent sens de l’observation et n’a pas froid aux yeux. C’est sans doute l’élément le plus prometteur de l’équipe pour l’instant. Une bonne vivacité d’esprit, une très bonne observation de l’action, des choix judicieux. Ai-je vraiment besoin d’en dire plus ?

Une fois de plus, je me stoppais avant de voir que le frangin tournait la dernière page du dossier. C’était une page sur un rapport, mais celle-ci était bien maigre, pas de nom, pas de photos, rien. C’était peut-être lui qui m’intriguer le plus. Ce gosse qui s’était infiltré chez nous, tabasser des gars à nous... Oui c’était un élément encore plus prometteur.

-Lui... c’est le gosse qui s’est infiltré chez nous. Son talent ne fait aucun doute, voilà pourquoi je le veux vivant.

Le dossier étant terminé, j’attendais la réponse du frangin. Allait-il être d’accord pour me laisser créer cette unité d’élite ? Allait-il lui trouver un nom ? Tout n’était plus qu’entre ses mains. Je soupirais en fixant le dossier qu’il venait de reposer. C’était une idée qui pouvait pallier notre manque de moyen et retourner légèrement certaines situations à notre avantage. Il en était certainement conscient...

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The awakenning of twins beast || PV Ozuki Lindley Dim 13 Déc - 0:08


The awekenning of twins beastFeaturing → Ozuki Lindley


James était rester silencieux tout le temps de la lecture de ce dossier, et de son écoute sur ce que disait son frère... Il avait l'air d'avoir tellement bosser sur ce projet... Ce qui prouvait à Lindley qu'il était réellement motiver afin d'en prendre la charge. Ces pupilles parcourra chaque mots, chaque information sera enregistrer dans son cerveau, et il finit par sourire doucement, avant de poser ces pupilles sur son frère. Pourtant il ne dit rien, il finira par tourner les yeux vers le dossier la photo de la fille et de ces compagnons...

 « Tu as oublié de précisé qu'elle était mignonne, aussi. »

Il se mettra à sourire de nouveau, c'était pas le genre de gonzesse à James, mais il avait juste envie de charrier un peu Ozuki, il pouvait bien se le permettre non ? Après tout, il y avait plus eu droit pendant plusieurs mois, sa luia vait sûrement manqué. Non ? Pas du tout ? Il va falloir qu'il s'y habitue de nouveau alors ! Le dossier poser sur la table basse devant lui, il sourit en fermant les yeux, alors qu'il se servit de nouveau du Whisky, gardant le silence sur sa décision finale, histoire de le faire languir encore un petit moment.

 « Tu es sur de vouloir ce type dans ton unité ? Tu ne sais même pas s'il est réellement qu'un simple Survivant, Ototo-san. »

Un soupire s'échappera de ces lèvres, alors qu'il but une gorgée de son verre, avant de pencher la tête en arrière et de fixer le plafond... Dans tout les cas, il avait beau dire ce qu'il voulait, Ozuki voudra sûrement s'en assuré lui même, sa n'étonnerait même pas James d'ailleurs. Un nouveau sourire finira par s'afficher sur son visage, alors qu'il se mit à s'allumer une cigarette, la même marque que fumait Davon. Il allait finit par chercher à n'avait que celles-là et s'il en trouvait pas.. Boh, il finirait bien par voir, hein ? Des clopes... restent des clopes hein ? Même si c'était un symbole bien plus important pour James à l'heure actuelle que de fumer la marque que fumait tout le temps son oncle. Enfin, ce n'était pas vraiment le moment de pensée à ce genre de chose, pour l'heure il avait une grande décision  à  prendre et surtout de cesser de faire attendre son frère, qui devait sûrement en avoir marre... Comme d'habitude, non ?

L'homme a la chevelure ébène posera son regard sur le plafond avant de murmurer quelques mots : « Satsuji... Hikage... ». Il ne put s'empêcher d'afficher un mince sourire sur son visage, avant de se redresser et de se lever, ébouriffant les cheveux de son frère pour aller ensuite chercher une nouvelle bouteille de Whisky et de se mettre à l'ouvrir tranquillement, s'appuyant contre un mur.

 « Va pour l'unité Ozuki. Je te laisse t'en charger, mais je veux un rapport tout les mois... Et... pour le gosse, s'il s'avère être un ennemi... tu le butes... »

Il était suffisamment sérieux pour que son frère finisse par comprendre qu'il avait pas intérêt à louper son coup... De toute façon, James doutait qu'il finisse par échoué, jusqu'à maintenant, il était toujours très fière de son cadet. C'était un Lindley après tout !





Thème Song Tawny Steel

Code couleur James: #A32424
Code couleur PNJ: #91CC93

Fiche Personnage
Inventaire:
• Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 580
Argent ($) : 160395
Date d'inscription : 10/04/2014
Localisation : Communauté 6 - QG des Tawny Steel
Appartenance : Tawny Steel - Chef des rebelles
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The awakenning of twins beast || PV Ozuki Lindley Dim 13 Déc - 15:05
The awakening from twins beast

Ozuki Lindley, James.K Lindley


 Il était vrai que j’avais énormément travaillé ce projet. Le calcul de chaque paramètre s’était avéré plutôt long, mais j’étais heureux de présenter une telle entreprise. Le frangin lui écoutait en silence, mes paroles étaient fluides et les mots s’enchaînaient avec une certaine facilité comme si j’avais toujours pensé à ce dossier. D’un certain côté, ce n’était pas tout à fait vrai. Cela faisait depuis mon retour que je planchais dessus et aujourd’hui, j’offrais une chance inouïe de nous refaire avec cette unité d’élite et aussi donner une chance à mes hommes de se surpasser.

James savait bien comment s’y prendre pour me mettre légèrement malaise. Une simple parole et voilà que j’étais rouge comme un pivoine. Oui, il n’avait pas tout à fait tort. Elle était mignonne, mais ce n’était pas pour cela que je voulais l’intégrer dans notre unité. Miya c’était montré particulièrement doué avec un fusil sniper, je voulais embellir ce talent-là. Mon calme revint rapidement, jusqu’à ce que le frangin me parle de ce gamin. Il ne semblait guère surpris de ma décision de l’intégrer à l’unité sans même connaître son identité. Le frangin semblait pourtant savoir que toutes ses paroles ne servaient à rien, puisque quoi qu’il dise, je finirais tôt ou tard à recroiser sa route par un heureux hasard afin de me faire une idée bien plus précise sur ce qu’il est.

Oui, un simple survivant n’aurait sans doute jamais réussi à prendre en joug un capitaine d’armé chevronné. Pourtant le jeune homme que j’avais brièvement croisé l’avait fait. Il avait même réussi à rentrer dans notre base... Oui, il devait avoir un certain talent c’était certain. Un talent que je ne pouvais pas me permettre de laisser à l’ennemi.

Mes billes sanguines se posaient sur le frangin alors qu’il fixait le plafond en s’allumant une clope. Je remarquais assez rapidement qu’il s’agissait de la même marque que notre oncle décédé. Le frangin avait pas mal changé hein ? Il ressemblait plus à cet enfoiré qui nous avait laissés seuls. Seul sans pouvoir nous en dire plus sur notre famille. Tout était encore à comprendre, peut-être que James avait eu des éléments en plus, mais moi non. Finalement, un soupir me rappela à la réalité, alors que le frangin prononçait des mots en japonais. Satsuji Hikage, autrement dit l’ombre massacrante. Ça sonnait plutôt bien et représentait assez bien ce que j’essayais de créer.

James accompagna les actes à la parole en se levant pour aller se servir un verre de Whisky avant de s’appuyer contre un mur en me fixant de ses billes aussi rouges que les miennes. Il était d’accord pour l’unité, son seul souhait était d’avoir un rapport tous les mois et que je m’occupe du gosse en cas de problème. Mes billes se fermaient, alors qu’un sourire germait sur mon visage.

-Je m’en occuperai.

Peut-être ne le savait-il pas, mais j’avais décidé d’effacer certains de nos soldats pour tentatives de révolutions. Les pauvres hommes gisaient désormais quelques parts hors de la base, leur tête séparée du corps. Tout ce qui n’était pas mon allier était un ennemi, il l’avait compris à leur dépend.

Mes billes se fermèrent un instant, pour venir ensuite par se poser sur Aiji et Hawk. Il était temps d’entrer la partie plus personnelle... Et même si j’appréciais beaucoup ces deux-là... je ne voulais pas qu’il soit au courant de ce qui allait suivre. Je refermais mes yeux avant de déclarer.

-Aiji, Hawk, vous pouvez nous laisser un petit moment s’il vous plait ?

Les deux hommes se regardèrent avant de me fixer. Aiji ne semblait pas trop d’accord, mais Hawk avait compris que c’était important pour moi. Il attrapa Aiji par l’épaule et manqua de le traîner à travers la salle pour le faire sortir. Une fois la porte fermée, je fixais mon frangin un long moment, avant de lui présenter l’ultime dossier. Mes mains tremblaient légèrement en le tenant.

-Elle est morte.

Ma tête se baissait lentement, alors que je la relevais pour offrir à mon frangin un regard crispé d’où la colère transparéçait.

-Mizu est morte. C’est l’acte de décès et diverse information glanait par les hommes de Davons avant qu’il ne se fasse tuer.

L’intérieur du dossier contenait la photo de l’agent décédé, son statue ainsi que diverses informations sur elle. Mais rien sur son passé, il n’y avait que ses rapports de mission, tous excellent jusqu’au jour où elle a tournait sa veste à Umbrella et finit par travailler en solo au sein de l’organisation pour la faire exploser de l’intérieur. Malheureusement, une fois Alma au pouvoir, son petit manège fut très vite découvert et elle fut battue à mort.

Plus le frangin tournait les pages et plus la rage s’emparait de moi. Elle n’était pas une ennemie en réalité... Elle ne l’était pas, l’envie de hurler me prit, mais je me retins. La dernière page contenait un mot de Mizu écrit avec du sang. Elle expliquait qu’une base d’Umbrella allait être désaffecté, mais qu’ils allaient suffisamment de vivre et de matériel pour tenir un an à deux cents personnes. Le mot était accompagné d’une petite carte SD en piteux états. Celle-ci était couverte de sang et son système connectique complètement grillée. C’était maigre, mais si nous avions une chance de retrouver ses vivres cela allait nous permettre de mieux nous en sortir. Le lieu de la base n’était pas cité, mais une image satellite nous permettait de savoir qu’elle se trouvait quelque part en Belgique. Une chance inespérée de pouvoir me venger également.

-Je veux la peau du salaud qu’il lui a fait ça.

Malheureusement pour moi, le nom du bourreau n’était guère inscrit, mes chances de le retrouver étaient donc minces... mais j’allais tout donner pour la laisser reposer en paix. Oui... j’avais fini par me faire une raison. Elle était partie et je devais continuer à vivre, mais pas en laissant ce fils de chien vivant ! Un sourire commença doucement à germer sur mon visage, tandis qu’une petite voix me chuchotait dans la tête. Il était revenu...


Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The awakenning of twins beast || PV Ozuki Lindley Lun 14 Déc - 13:26


The awekenning of twins beastFeaturing → Ozuki Lindley


Le regarde de James se posera très rapidement sur Ozuki quand celui-ci vint à demander à Aiji et Hawk de quitter la pièce. Dans ce genre de cas... Lindley savait parfaitement ce qui allait suivre, sa risquait d'être plus... personnelle... Le genre d'élément qui affectait forcément son petit frère et il s'était toujours promit de l'écouter, alors, il ne changerait pas d'avis la dessus à l'heure actuel. Lindley se contentera de suivre du regard Aiji et Hawk avant d'emmener son attention de nouveau sur son petit frère qui l'observait un moment, avant de lui tendre un dossier... Lindley serra les dents quand le cadet vint à lui dire que Mizu était morte, avant de soupirer doucement, et de consulter le dossier. Cette fille... Il avait très vite comprit que Ozuki tenait beaucoup à elle et il avait l'impression que sa mort pousserait le gamin à vouloir se venger... Cette pensée fut très vite confirmer quand l'aîné posera ces pupilles sur le cadet, il serra un peu plus les dents, avant de reporter son attention sur le dossier. Il pouvait le comprendre d'un côté, mais il ne voulait pas qu'il finisse par se laisser emporter par cette colère, il savait que trop bien ce que sa faisait. Mais est-ce qu'il pouvait réellement se permettre de dire quoi que se soit à ce propos ? Pas vraiment non, il ressentait autant de colère et avait cette envie de vengeance qui ne cessait de grandir au même rythme que sa haine. Alors... Il ne pouvait rien dire...

Un soupire s'échappera de nouveau de ces lèvres, avant que constater les faits... Il ne pourrait pas interdire à son frère de vouloir buter le fils de putain qui avait buter Mizu... Il réagirait de la même façon si sa avait été Saori, et d'un côté, heureusement qu'elle n'était pas là pour voir ça d'ailleurs... Comment aurait-il finit par réagir face à tous ces monstres ? Elle qui était si douce... Si... magnifique... Un nouveau soupire s'échappera des lèvres de l'homme a la chevelure ébène et il secouera la tête doucement pour chasser ces pensées, ce n'était pas le moment, absolument pas même. James prendra la photo satellite et l'observera un moment, silencieux, avant que ces pupilles finisse par s'intéresser à la petite carte SD... Il devait sûrement y avoir pas mal d'informations la dessus, il en était même sur, mais les chance étaient faible pour arriver à obtenir quoi que se soit en vu de son état.

James reportera son attention sur son frère doucement, il l'observera un moment, avant de finir par s'allumer une cigarette doucement. Il tirera plusieurs fois dessus, recrachant la fumer à chaque fois avant que ces yeux finisse de nouveau sur le visage du cadet. Qui confirmera encore plus le fait qu'il voulait retrouver le type en question... Mais ce sourire... Il ne faudra pas longtemps à l'aîné pour comprendre... S'il revenait... Aussi facilement, c'est que Ozuki avait des petits soucis de contrôle... Il grognera doucement, avant de s'approcher du mioche et de mettre sa main sur son visage en souriant, et de finir par l'éclater sur le sol, restant à croupie à ces côtés, en continuant de fumer tranquillement.

 « Je vais voir avec Aiji ce qu'on peut faire pour la carte SD et essayer de repérer cette foutu base. Quand à toi... Lindley... Soit patient, tu finiras bien par mettre la main sur ce connard. Je vais t'y aider. »

L'homme a la chevelure noir finira par se relever, et de faire quelques pas sur le côté, attrapant sa bouteille de Whisky, qu'il se mettra à boire tranquillement. Il ne savait pas si ce « Darkounet » allait finir par apparaître... D'un côté, sa ne le dérangerait pas particulièrement, même s'il préférait savoir que son frère gardait un maximum de contrôle sur ce « type ». Mais après ce qu'il s'était passé, cette guerre, son enfermement, il pouvait tellement comprendre que le gamin finisse par se relâcher un peu... Si on peut le dire ainsi.





Thème Song Tawny Steel

Code couleur James: #A32424
Code couleur PNJ: #91CC93

Fiche Personnage
Inventaire:
• Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 580
Argent ($) : 160395
Date d'inscription : 10/04/2014
Localisation : Communauté 6 - QG des Tawny Steel
Appartenance : Tawny Steel - Chef des rebelles
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The awakenning of twins beast || PV Ozuki Lindley Lun 21 Déc - 13:39
The awakening from twins beast

Ozuki Lindley, James.K Lindley


Cette dualité n’avait jamais été aussi forte maintenant. Cet être créé de toute pièce par les Yasumoto m’avait sauvé la vie durant cet affrontement sanglant en plein cœur d’une base de Néowolf. C’était grâce à lui qu’il me fut possible de sortir indemne de cette tuerie. Le prix à payer pour avoir pactiser avec le diable, était qu’il pouvait se manifester presque comme il le souhaiter désormais. L’épée symbolique que j’avais plantée en son ventre avait été retirée, voilà pourquoi ce sourire ne dépérissait guère de mon visage, et ce, même si le frangin s’était montré particulièrement violent.

Il était le seul à avoir survécu à cet être, le seul capable de lui tenir suffisamment tête et même peut-être aujourd’hui le battre. Oui, je pouvais le sentir dans tout mon corps ce frisson qui n’était pas le mien. L’excitation le gagnait, voilà pourquoi le sourire, signe avant-coureur de sa présence ne disparaissait guère. L’envie de crier me prenait aux tripes, mais c’était impossible pour le moment, aucun des deux n’avait le dessus. L’affrontement était perpétuel et je faisais de mon mieux pour garder mon contrôle.

James ne faisait pas que savoir, il comprenait également et sa voix parvint légèrement à apaiser la colère qui grondait en moi. Oui, je devais faire preuve de patience et attendre qu’Aiji puisse trouver des informations là-dessus tout comme je ne devais pas me précipiter dans un piège. Mes billes se fermaient alors que le frangin se levait pour aller boire un coup. La colère n’était pas si mauvaise pour moi au fond, si j’arrivais à la canaliser, je pouvais être capable de grande chose. Si je voulais atteindre le fils de chien qui l’avait défiguré... je ne devais plus faire qu’un avec les ombres, comme c’était le cas par le passé. Comme c’était toujours le cas dans le feu de l’action.

Du silence et de l’obscurité, c’était de là que me venait cette force d’action. Un vestige de ce que fut ma mère si j’en croyais Ayane... Un vestige de mon ADN. Un soupir traversa mes lèvres, pendant que je me relevais doucement pour me diriger vers ma coupe de saké. Bien sûr, la voix dans ma tête n’avait guère cessé et la coupelle finit par voler à travers la pièce pour venir se fracasser sur le mur.

-TA GUEULE !

Il était rare de m’entendre crier, le signe était important et malgré le calme apparent sur mon visage, l’aura invisible que j’émettais ne mentait pas sur mon état mental. Oui, j’étais un Lindley, oui je devais être patient, mais les évènements récents avaient quelque peu changé certaines choses. L’entraînement était insuffisant... pour une raison bénigne.... je n’avais plus qu’un seul sabre, mon équilibre était rompu et l’être en mon sein demandé réparation.

Une fois ma contenance retrouvée, je me tournais vers le frangin. Pour lui ce n’était pas trop dur de remarquer l’absence d’un de mes crocs. Signe de blessure bien plus profonde que les autres, aussi quelques part... je savais qu’il s’attendait à une question de ma part. Car aucun maître forgeron de ce siècle ne pouvait me contenter pour remettre en état le bijou qu’était malgré tout Tsumi. Mes billes se tournèrent vers lui, alors que j’attrapais une autre coupelle pour la vider cul sec sans aucune cérémonie.

-Tu sais où je peux trouver maître Kanda ?

Mes yeux posaient sur mon frère, je réfléchissais avant de me rappeler cet autre vieillard qui nous avait enseigné. Kyo il s’appelait, un bon vivant, mais il ne tenait aucunement l’alcool. Un soupir traversa mes lèvres, alors que je fixais toujours James. Il y avait tant de monde que je n’avais pas vu à la base... Tant de monde que je voulais revoir... Lydia, Ayane, la petite nièce de Viktor... Kyo... Davon... La présence de mon oncle me surprit, mais m’arracha un sourire. Oui au fond, même si c’était une brute et un monstre je l’aimais profondément.

-Ou maître Kyo... ?

Je devais savoir, je me devais de savoir ce qu’il restait de notre famille, de notre nom, de notre passé. Pourquoi nous étions-nous installés ici ? Je n’étais au courant de rien au final. C’était James qui détenait toutes les cartes. C’était moi l’éternel absent qui s’était fait capturer par Néowolf comme un simple débutant. Quelque part je connaissais la réponse, puisque la question avait beaucoup de mal à sortir.

-Que... Que reste-t-il de notre famille ?

Ma voix n’était pas aussi forte que d’habitude et l’on pouvait sentir l’émotion. Pas seulement la tristesse, mais une colère qui se muait peu à peu en haine. Je redoutais la réponse de mon frangin, oh oui je la redoutais. Mon visage était paisible, mais à l’intérieur de ma tête les pires scénarios fusaient, si tel était le cas... Umbrella allait avoir du souci à se faire... parce que les deux bêtes étaient désormais éveillées.


Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The awakenning of twins beast || PV Ozuki Lindley Lun 21 Déc - 14:25


The awekenning of twins beastFeaturing → Ozuki Lindley


James serrait les dents... Il détestait voir son frère dans cet état, mais s'il fallait qu'il agisse pour calmer ce foutu « Darkounet », il y avait aucun doute sur le fait qu'il le ferait. Son regard suivra la trajectoire de la coupelle de saké que le cadet vint à lancer dans la pièce... Avec que son attention ne se porte sur Ozuki. Lindley soupirera doucement, alors qu'il écrassera sa cigarette dans sa main, avant de boire une bonne gorgée de son Whisky. Il s'était passer quelque chose quand il avait finit enfermer chez NeoWolf... James le savait... Et le résultat était que son petit frère était maintenant instable... Tout ce qu'il avait fait n'avait servit à rien et Ozuki devait sûrement se sentir encore plus mal depuis la perte d'un de ces crocs et tout ce qui s'était part la suite lors de cette putain de guerre. Emi... N'était plus là... Elle avait tué Ren... Ce gamin que James considérait comme un fils... Lydia était morte... Davon était mort et qu'est ce qu'ils leur restait ? Allez savoir... James gardait pas mal de secret et d'informations pour lui, qu'il révélait à chaque fois au bon moment. Un peu comme... Davon... Il savait y faire aussi dans ce genre de moment.

Le jeune homme a la chevelure ébène se redressera doucement, pour finir par se mettre au milieu de la pièce, face à son petit frère, avant de soupirer lourdement. Malgré que sa lui faisait quelque chose de devoir révêler tout ça... Il avait l'air de ne pas être particulièrement affecté par quoi que se soit. Il refoulait tout... Il voulait se montrer fort pour son frère, s'était terminer de finir enfermer dans une pièce à broyer du noir et se morfondre sur toutes les erreurs qu'il avait faite... Il ne pouvait pas continuer comme ça et c'est bien ce que ce type lui avait bien fait comprendre en venant. D'ailleurs, il était ou maintenant ?

 « ... Ils sont mort, petit frère. Kanda et Kyo sont mort... Comme la plu... »

James n'avait malheureusement pas le temps de finir sa phrase, que la porte finira par lui passer devant le nez, ces cheveux volèrent légèrement sous la force du vent, et il en perdra même sa bouteille de Whisky qui se fera éclater par la porte quand elle lui passa devant et qu'il voulu boire une gorgée... Il n'avait plus que le goulot en main... Et l'aîné ne pus s'empêcher d'afficher un grand sourire, alors qu'il entendit Hawk et Aiji demander à Lindley de faire attention à ce type... De retour ? Papa... ? Le type rentrera dans la pièce en fixant l'aîné de la famille, puis il posera son regard sur Ozuki en souriant... Il avait l'air bien plus doux quand ces yeux rouge se posaient sur le cadet, alors que ces pupilles furent bien plus sévère à l'encontre de l'aîné, mais son sourire en disait long sur le fait qu'il ne faisait que cacher son amour pour son fils aîné... Comme d'habitude... James s'attendait presque à se faire défoncer la gueule, et il se craquera légèrement le cou, alors que l'homme tout fraîchement arriver se contentera de se diriger vers Ozuki et de poser une main sur sa tête doucement.

Kurtis : « Ne le laisse pas prendre le dessus... »

Il posera son regard très rapidement sur James, avant de serrer le poing pour aller le frapper... Mais l'aîné esquivera juste au dernier moment en mettant ces mains dans ces poches, un sourire aux lèvres... S'en suivra un échange de coup assez rapide... Kurtis essayera de le trancher... James... Lui... Il se contentait d'esquiver sans jamais chercher à le toucher. Sa durera un long moment... Quelques minutes,... On va dire vingt bonne minutes... Et au bout de ces quelques minutes, James réussira à récupérer le katana de son père dans sa main, en souriant. Alors que celui-ci lui enverra le fourreau afin qu'il le rengaine.

 « J'espère que tu comptes réparer ma porte... Papa... »

James ne put s'empêcher de sourire, avant de lui lancer son katana, qu'il rattrapera d'une main, en souriant tout autant. Les pupilles de Kurtis se poseront sur le cadet... Il attendait une réaction quelconque... Sûrement violente... Mais James arrivera près de son frère et l'attrapera par les épaules en souriant, lui pinçant et tirant légèrement sur la joue en ricanant. Amusant le père par la même occasion.

 « Surprise... Ototo-san... »

A tout les coup, James s'attendait à s'en prendre plein la gueule... D'ailleurs il lâchera Ozuki pour le pousser vers son père, alors que lui, s'assit sur le dossier du canapé en s'allumant une cigarette tranquillement. Il avait demander ce qui restait de leur famille, non ? Et bien... Entre les deux frères... Il restait plus que leur Père, à moins qu'ils eurent des cousins encore quelques part... Boarf sa m'étonnerait... En tout cas, il était pas vraiment étonner de le voir... Il lui avait dit qu'il reviendrait quand il aurait finit une affaire ? Quel affaire ? James en savait rien mais sa concernait sûrement la famille, ce qui n'était pas très étonnant, quand on savait que Kurtis cherchait à réunir l'héritage Lindley.





Thème Song Tawny Steel

Code couleur James: #A32424
Code couleur PNJ: #91CC93

Fiche Personnage
Inventaire:
• Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 580
Argent ($) : 160395
Date d'inscription : 10/04/2014
Localisation : Communauté 6 - QG des Tawny Steel
Appartenance : Tawny Steel - Chef des rebelles
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The awakenning of twins beast || PV Ozuki Lindley Mer 23 Déc - 2:52
The awakening from twins beast

Ozuki Lindley, James.K Lindley


Que pouvais-je faire d'autre que demander où se trouver notre passé ? Nous avions perdu le manoir, nos amis... et maintenant James m'informait que notre famille avait également été victime de cette foutu guerre. Lydia, Davon, Kanda, Kyo... Tous ils avaient tous rejoint notre défunt père... J'espérais qu'il n'en était pas de même pour Ayane, mais l'espoir était bien mince. Non, seul subsistait cette incroyable colère que je devais à tout prix contrôler au risque de faire revenir mes vieux démon d'un néant pas si éloigné.

Ma tête me faisait mal, mais ce n'était rien à côté du terrible coup de poignard que venait de prendre mon cœur. Pourtant, aucune larme ne venait entâcher ma vision, il n'y avait que ce crie au fond de mon esprit capable de prendre le contrôle de mon corps. Ce n'était plus qu'une question de vengeance. Nous devions réparer notre erreur. James et moi avions failli à notre mission de protéger notre héritage. Mes yeux se baissaient au fur et à mesure des pensées, jusqu'à ce que la porte vole en éclat. Me refusant à bouger alors que l'épais rectangle de bois filait vers moi à une allure folle. Je décidais au dernier moment de placer ma lame devant moi pour la trancher en deux net morceaux. Une façon comme une autre d'extériosiser cette colère capable de me détruire.

Mes yeux se posèrent sur la personne qui venait de nous interrompre. Il ne semblait guère être dérangé par le fait que mon sabre venait de trancher en deux sans la moindre difficulté la porte. Ne prenait-il pas en compte le danger que je représentais à l'instant « t » ? Mes pensées s'envolèrent, dès lors où je sentis sa main se poser sur le sommet de mon crâne, dès lors où le son de sa voix traversa mes tympans... Mon cœur se mit à battre la chamâde, alors que je restais droit comme un « i », observant le dos de cet homme que je n'avais jamais eu le loisir de rencontrer jusqu'ici.

La même taille, la même position.. la même couleur de cheveux et d'yeux. Exactement la même façon de tenir son sabre... Comment était-ce possible ? Mon esprit ne pouvait le croire, je m'étais recueillit trop de fois sur sa tombe pour pouvoir le croire. Pourtant, la vérité était juste devant moi et James ne fit que me la lancer en pleine gueule. Papa... Papa... le mot résonnait comme un son de cloche dans ma tête. Le frangin rendit le sabre à celui qui venait d'entrer. Une lame d'une beauté sans pareille. Aussi pure que celle que je tenais au clair dans ma main droite. Comment était-ce possible... ? Quelle magie était à l'oeuvre ?

Je ne sentis que peu le frangin s'amuser avec moi, ni même me pousser d'ailleurs. J'avançais vers ce type qui m'avait mis au monde. Il était autant un étranger qu'un membre de ma famille. Je pouvais sentir jusqu'à mon sang dans mes veines en sa présence. Que pouvais-je bien lui dire pour notre première rencontre ? Que pouvais-je bien faire ? Ma tête me faisait mal, j'essayais de me souvenir de son visage quand je n'étais qu'un enfant, mais non... Non... je ne l'avais jamais vu. Alors pourquoi mon corps réagissait-il autant à ce type ? Ne pouvais-je tout simplement pas lui passer à côter et repartir m'entraîner ? Non... c'était impossible. Nous étions liés, par une force qui nous dépassait.

Mes pas étaient lent, et le sabre que je portais à la main, fini tout de même par rejoindre son sommeil sans aucun bruit. Le geste était machinel, d'abord essuyer le plat de lame contre la base du fourreau avant d'endormir la lame. Lorsque j'eus enfin fini, ce n'était qu'un mètre qui me séparait de cet homme. J'étais assez prêt pour le serrer dans mes bras, sentir sa chaleur et l'accepter en tant que père. Ce fut effectivement mon premier mouvement, mais à mis chemin, mon poing droit se serra, mes jambes se bloquèrent et mes yeux furent cacher par mes cheveux. S'en suivi un terrible crie.

-BAKA !!!

Le coup était beaucoup plus rapide que celui de James et la force à l'intérieur me donnait l'impression de pouvoir déplacer une montagne. Bien sûr, ce n'était qu'une image, mais tout le poids de mes années passées, toutes mes peines, toutes mes épreuves. Je venais de lui envoyer tout d'un coup. Un seul coup rapide, puissant et d'une incroyable précision pour ne pas le blesser réellement. C'était mon père, notre première rencontre et je venais de le frapper. Allait-il l'accepter ? Allait-il réagir ? Je n'en savais rien, mais le poids qui chargeait mes épaules n'était plus.

Mes billes se posèrent enfin dans les siennes et un sourire éclaira mon visage, sans que je ne décolle mon poing pour autant. Oui, c'était un abruti.. Un abruti qui nous avait abandonné ma mère et moi. Il avait laissé la vie me maltraiter, ses Yakuzas me reconstruire et faire de moi l'être que j'étais aujourd'hui. De la rancoeur... C'était le premier des sentiments que j'éprouvais à son égard. Une énorme rancoeur que j'avais jusqu'ici dissimulé, mais je ne pouvais pas aller plus loin, mon corps se bloquait. Un coup était bien suffisant pour l'instant. Il y avait tant de blessures que je n'avais jamais révélé, et que je ne révèlerai probablement jamais.

Un soupir traversa mes lèvres, avant que je ne retire mon poing de sa joue pour le regarder droit dans les yeux cette fois-ci. Oui, c'était l'homme qui m'avait mis au monde. C'était lui ! Je voulais lui balancer à la gueule combien j'avais souffert parce qu'il n'était pas là, mais rien ne sortie à part un cri bestial. Pendant que je fondais sur mon père pour m'accrocher son t-shirt.

J'essayais de retenir mon flot d'émotion, de ne pas laisser les larmes m'échappaient, mais mes grognements furent inutiles et le flot se déversa accompagné de cri tous plus bestiaux les uns que les autres. J'étais blessé, boiteux, faible, mais en vie. Oui c'était là mon problème, j'avais survécu alors que Ren c'était fait ouvrir le ventre sous mes yeux. Les hurlements continuèrent alors que je revoyais son visage couvert de sang, sa bouche qui ne pouvait plus bouger et cette immense haine qui avait envahi mon cœur jusqu'à l'obscurcir complétement. La suite... je ne pouvais pas m'en souvenir, je n'étais plus maître de mon corps.

Ce type venait de me faire revivre l'une des scènes les plus monstrueuses de mon existence, et pourtant je ne pouvais pas lui en vouloir. En fait, ma haine n'était déporté que sur une seule personne moi. J'avais la sensation de pouvoir être un énorme danger pour les gens que j'aimais. La sensation de pouvoir les broyer d'un simple coup de tête et c'était particulièrement douloureux. Tout comme le travail gâché du frangin. Pourquoi avais-je retiré cette foutue épée de son corps dans ma tête. Pourquoi l'avais-je libéré de ses entrailles ?

Sa voix était clair, ma survie était plus importante que tout le reste. Oui, mais survivre dans quel but maintenant ? Ma famille était anéanti. Mon seul désir était de détruire ce foutu empire et obtenir réparation qu'importe le moyen. Qu'importe le prix à payer ! Non ce n'était pas mes pensées, ce n'était pas les miennes. Les hurlements continuèrent, tandis que je glissais le long de mon père pour me mettre à genou en proie à une terrible confrontation avec moi-même.

-Tu devais survivre à tout prix Lindley ! Je l'ai fait pour toi !

Le sourire présent sur mes lèvres, finit par s'évaporer un instant pour ensuite revenir. La lutte de pouvoir était acharné et même si je résistais, mon esprit faiblissait un peu plus à chaque attaque. Sa voix dans ma tête se répercutait sur mes lèvres et les gens dans la pièce pouvait apprécier ce spectacle inédit.

-Tu voulais survivre Lindley ! Tu as choisi ! Maintenant et plus que jamais tu as besoin de moi.

Besoin de lui... j'avais envie de vomir. Il avait les pleins pouvoir, Yasumoto avait très bien géré son affaire. L'image de ce pseudo père m'apparu ce qui ne fit qu'accentuer mes cries d'agonie. Ma respiration en était chamboulé, pendant que je me battais pour finalement l'emporter momentanément.

-LA FERME !

Ce dernier hurlement fut particulièrement long et violent, mais finalement la deuxième voix s'éteignit, laissant un silence bienvenue à l'intérieur de mon esprit. Il en avait beaucoup trop dit sur ce qu'il s'était passé. Il en avait beaucoup trop dit. La bête bléssé que j'étais resté au sol pour le moment, respirant en laissant les larmes maculer le sol au pied de mon père biologique. Où était passé le lion si noble représentait sur l'uniforme que je portais si fièrement. Mes long cheveux le cachaient, mais notre père pouvait le discerner.

Cette affrontement insidueux me fir prendre conscience que ce n'était pas seulement le réveil des Lindleys qui s'étaient instaurés, mais aussi celui de cette autre partie de moi. Ce n'était pas une question de bien et de mal, c'était bien plus profond que cela. J'avais honte de me montrer ainsi devant mon père, bien qu'il était en réalité à l'origine de cet lutte précise. J'avais remporté cette bataille, mais pas la guerre.


Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The awakenning of twins beast || PV Ozuki Lindley Mer 23 Déc - 15:58


The awekenning of twins beastFeaturing → Ozuki Lindley


Il... venait de faire quoi, là ?! Il venait bien de cogner son père ?! James se contentera de serrer les dents et de rester à distance, même si à l'intérieur, il voulait intervenir... Mais, il ne le pouvait pas, il devait laisser ce moment à son frère et à leur Père, qui d'ailleurs, n'avait pas broncher sous le coup que son fils cadet venait de lui donner. Il se contentait tout simplement de l'observer du coin de l'oeil. Kurtis savait ce qui se tramait avec Ozuki, après tout ce temps, même si Ozuki n'avait pas eu le plaisir de le connaître, il n'avait jamais été très loin. On peut dire que d'une certaine façon, il avait eu la chance d'avoir son père à ces côtés, à distance, mais il avait toujours eut un oeil sur lui, alors que James, il avait du se débrouiller seul, avec un oncle taré qui le gardait à l'oeil. Un soupire s'échappera des lèvres de James, alors qu'il baissera doucement la tête, quand il vit son frère finir par s'effondrer, en larmes, mais il se battait aussi contre ce Darkounet, comme il aimait si bien l'appeler. Même s'il ne faisait jamais rien paraître, sa déchirait le coeur de l'aîné à chaque fois un peu plus de voir son petit frère dans un état pareil, en présence de son père, il ne fit rien, alors que celui-ci toisait son jeune fils du regard, avant de poser une main sur sa tête en fermant les yeux.

Dans ce genre de moment, tant que ce « Darkounet » ne prenait pas le dessus et que Ozuki se battait pour garder le contrôle, il n'y avait pas besoin d'intervenir, James l'avait apprit, mais son tempérament de feu l'empêchait parfois de se retenir et parfois il hésitait pas à le cogner même si son petit frère combattait en même temps « Darkounet ».  l'aîné de la famille relèvera doucement le regard vers son frère, qui avait l'air tellement mal... Mais il comprenait aussi un peu mieux ce qui s'était passé avec lui... Un léger grognement s'échappera de ces lèvres, alors qu'il se redressa, alors que son père lui fit signe de ne pas bouger. Seulement, l'aîné n'avait pas du tout l'air de vouloir particulièrement obéir à son Père, qui le toisa du regard, avant de sourire doucement, quand James finit par s'arrêter aux côté de son petit frère et de poser sa main sur sa tête également, se contentant de regarder le cadet du coin de l'oeil.

Sa pouvait paraître un peu bizarre sur le moment, mais James voulait vraiment montrer à Ozuki qu'il était là, tout comme son Père, alors qu'ils avaient tout les deux une main sur la tête du cadet... C'était... pour donner l'image qu'il était protéger, même d'un « Darkounet »... L'aîné serra doucement les dents, avant de fouiller dans une de ces poches de sa main libre et de se prendre une cigarette, qu'il allumera tranquillement, avant de remettre l'objet dans sa poche. Un soupire s'échappera de ces lèvres, alors qu'il lâchera doucement son frère pour se mettre accroupie à ces côté, penchant légèrement la tête sur le côté, en fumant sa cigarette. Il finira par lui tendre un couteau, qui était graver d'un symbole assez... démoniaque, et James avait le même symbole sur son avant bras gauche, et sa avait tout l'air d'avoir été fait très récemment en tout cas.

 « C'était a Davon, garde le un moment. Tu me le rendras plus tard. C'est comme si... tu gardais une partie de lui avec toi. »

Le grand frère sourit doucement avant de lui tapoter l'épaule doucement après s'être relever, alors qu'il jettera un regard à son Père qui hochera la tête à son encontre, avant que celui-ci finisse par se mettre accroupie face à Ozuki. Kurtis fermera doucement les yeux, alors qu'il se penchera un peu plus en avant, collant son front à celui de son fils cadet... Sur le moment, il ne dira rien, il voulait juste que le gamin se rende réellement compte que son Père était la maintenant et James savait que cette fois, leur Paternel n'était pas près de les abandonnés. L'aîné de la famille se contentera de les observé en souriant, sans rien dire, fumant tranquillement sa cigarette en observant le symbole sur son avant-bras, tout en se rappelant que quand Kurtis le lui avait fait... Que sa avait été super douloureux. Un soupire s'échappera de ces lèvres, avant qu'il entende son père murmurer à l'encontre de Ozuki :

Kurtis : « Je te laisse te reprendre cinq minutes, Ozu'. Il faut qu'on parle d'un de tes crocs... J'ai retrouvé le sabre de Naotaka, mon garçon. »

Kurtis se relèvera doucement avant de finir par ébouriffer les cheveux de son fils cadet avant de s'approcher de James doucement et de l'attraper par les épaules et de lui... faire un schampoing magique sous les râlement de l'aîné qui essayer de se défaire de l'étreinte, alors que le père se mit à rire franchement, avant de finir par le lâcher et d'attraper son avant bras gauche pour le regarder doucement.

 « C'est joli, non ? Moi qui te pensait nul en dessin ! »

Le père soupirera doucement face au rire idiot de son aîné, avant de lui foutre une tape derrière le crâne en esquissant un sourire au coin des lèvres, alors que James se massera le crâne pour le coup en faisant la gueule. Non mais... Franchement ! Papa... Il en loupait pas une pour faire chier le fils... Et il s'étonnait presque le l'aîné en fasse autant. Ho mais... C'était bien comme ça que Davon et Kurtis se comportait entre eux également, non ? Wait... Les deux frères, Ozuki et James, en loupait pas une non plus entre eux.





Thème Song Tawny Steel

Code couleur James: #A32424
Code couleur PNJ: #91CC93

Fiche Personnage
Inventaire:
• Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 580
Argent ($) : 160395
Date d'inscription : 10/04/2014
Localisation : Communauté 6 - QG des Tawny Steel
Appartenance : Tawny Steel - Chef des rebelles
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The awakenning of twins beast || PV Ozuki Lindley Jeu 24 Déc - 16:04
The awakening from twins beast

Ozuki Lindley, James.K Lindley


 Agenouillé aux pieds de mon père, je sentais mon corps continuait de trembler comme une feuille. Tant de faiblesse en moi... c’était inacceptable. Je ne pouvais pas le supporter. En plus des tremblements, de la sueur tombée à grosse goutte sur le sol. Cette succession d’affrontement ne faisait que me fatiguer davantage. Le corps frémissant je sentis deux mains se poser sur le sommet de mon crâne. Ils étaient là maintenant... je n’étais plus seul. Je pouvais affronter mes démons avec de l’aide. Le temps du sommeil était passé, pas vrai ? Nous pouvions enfin nous relever et faire flamboyer le nom de notre famille au cœur de terrible bataille.

Un soupir traversa mes lèvres, un soupir d’aise. J’étais rassuré de les savoir présents autour de moi. Je n’avais plus à l’affronter seul et leur simple geste m’avait redonné une certaine force. Ce fut grâce à elle que je pus m’asseoir à même le sol et voir mon frangin fumer à côté de moi, en décalant sa cigarette pour ne pas m’envoyer sa fumée dans le visage. James fouilla doucement dans ses poches pour en sortir un couteau.

Dans un fer particulièrement bien taillé, l’arme était aussi tranchante qu’une lame de rasoir. Je pouvais sentir certaines vibrations dans le creux de ma main, comme si toutes les volontés de ses anciens possesseurs s’étaient muées en une volonté. Une volonté qui avait exactement le même symbole que celui gravé sur le manche de la lame. Ces vibrations avaient un réel côté destructeur, et lorsque James me donna le nom de son ancien propriétaire, je ne pus qu’acquiescer faiblement. Oui, il n’y avait que notre oncle et le frangin maintenant pour créer une telle aura de destruction.

D’abord, j’attrapais le couteau pour le garder un moment comme me le demandait le frangin. C’était à mon tour de faire mon deuil de toute notre famille, de nos amis et de celui que j’étais avant cette foutue guerre. Mes billes se fermèrent, alors que je vis le frangin se lever pour se retirer et la place à notre père qui se baissait doucement et s’avançait jusqu’à poser son front sur le mien. Mes joues étaient empreintes de son souffle, tandis que je sentis l’immense tristesse qu’il éprouvait. J’avais presque l’impression que son corps pouvait à tout moment se briser tant il cachait de chose au fond de lui. Mes yeux se fermèrent lentement, pour que je puisse ressentir un peu plus ce que notre père nous cachait. Ainsi, je comprenais un peu mieux cette relation que James pouvait avoir avec Davon. Le lien était bien plus fort qu’un simple lien de sang...

Un soupir traversa mes lèvres, lorsque j’entendis la voix de mon père parler doucement. Il avait des informations sur le sabre perdu de Naotaka. C’était même mieux que cela, il l’avait retrouvé. Cette quête qui s’était étalée sur près de six ans touchait donc à sa fin. Seulement quelques choses me dérangeaient étrangement.

Il avait parlé d’un de mes crocs. Que voulait-il dire par là ? J’ouvris les yeux pour regarder mon père et tenter de comprendre où il voulait en venir. Plus mes billes pénétraient les siennes et plus la boule au ventre se faisait douloureuse. Non, non... c’était impossible. Je ne pouvais pas. Même lui ne le pouvait pas, alors pourquoi pourrais-je jouir de ce privilège ? Ma technique était encore trop imparfaite, mon art n’était pas encore assez propre pour que je puisse prétendre à cette lame. Ce n’était pas mon croc, mais celui de mon ancêtre. Il devait retourner à son maître. Notre père se leva pour me laisser réfléchir sur ce qu’il venait de dire.

Cela lui permit de passer un petit moment de complicité avec James, alors que je me levais calmement pour repartir me servir une coupelle de saké en enjambant les restes de la porte en bois. Le liquide me rafraichit la gorge avant de chauffer mon estomac comme à son habitude. Le sabre de Naotaka... entre mes mains ? Je n’avais aucune foutue idée de comment il pouvait être. Tout ce que je savais c’était qu’il avait quitté le Japon durant une vente aux enchères. Un autre soupir traversa mes lèvres, alors que je me redressais pour offrir la lumière kîbo devant celui qui me l’avait légué.

La lame au reflet bleuté brillait d’un éclat puissant et ne semblait aucunement abîmée après ses cinq années de bon et loyal service. Je m’étais toujours un point d’honneur à respecter son aspect. Mais il était vrai qu’il me manquait Tsumi. Je tournais mon regard vers mon père sabre au clair pour le fixer de mes billes rouge sang.

-Je ne suis pas digne de me servir du sabre de Naotaka... Davon...

Je laissais tomber le fourreau de ma lame pour serrer le couteau de notre oncle dans mes mains avant de continuer sans jamais lâcher le regard de mon père.

-Davon m’a simplement de le ramener à la maison.

C’était ainsi que j’avais accepté cette mission. À aucun moment, il n’était question de faire mienne la lame d’un autre. Surtout pas lorsque celle-ci avait réussi à traverser les âges sans perdre une once de sa beauté. Car oui, je savais que lame était intacte. Je le sentais au fond de moi, tout comme je sentais une partie de mon être intérieur me crier que je n’étais qu’un menteur.

Peut-être oui, mais j’avais suffisamment de respect pour les anciens pour ne pas les effacer en faisant miennes des reliques du passé. D’un certain côté... je ne pouvais nier les changements chez James. Il ressemblait beaucoup plus à Davon désormais, il avait les mêmes mimiques, les mêmes habitudes, les mêmes façons de parler. Comme si lui et notre oncle avaient toujours été liés. C’était le cas... la vie le lui avait fait comprendre en perdant son mentor. Même si Davon n’a jamais cessé de nous le faire comprendre à sa manière, en cognant. Si tel était vraiment le cas, lorsque notre oncle me disait que je ressemblais à son frère... cela voulait donc dire que je finirais comme lui ? Je fixais mon père en silence avant de m’avancer sabre à la main.

Lorsque j’arrivais à quelques centimètres de lui, je lui tendis la lame sans le regarder dans les yeux. J’étais particulièrement gêné à vrai dire.

-C’était ton deuxième sabre pas vrai?

Peut-être me trompais-je ? Peut-être que j’étais le seul à avoir ce style de combat dans notre famille. Deux sabres au lieu d’un seul. Une technique particulière qui faisait penser à un félin noble et juste, mais pouvant se montrer particulièrement meurtrier et sombre. C’était là le principe même de ma technique... Oui j’étais blessé, oui... j’avais perdu une partie de moi-même en perdant Tsumi... et voilà que mon père me demandait de récupérer un autre croc... que devais-je faire ?


Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The awakenning of twins beast || PV Ozuki Lindley Jeu 24 Déc - 17:58


The awekenning of twins beastFeaturing → Ozuki Lindley


Le regarde de James et Kurtis finirent par se croisé, avant de se poser sur Ozuki quand il vint à dire qu'il n'était pas digne de le manier... Il était sérieux ? Non, impossible, le cadet était totalement digne du sabre de Naotaka et Kurtis le savait parfaitement, tout comme James, qui se mit à sourire doucement, en fumant sa cigarette tranquillement. Le père se mettra à sourire doucement en fixant son fils cadet... Ce gamin mériterait quelques baffes pour le coup, mais il laissera James s'en charger plus tard. D'ailleurs l'aîné s’appuiera contre une armoire en observant son père et son petit frère.

Kurtis : « Davon a le don de détourner la signification réel de ce qu'il dit... Depuis le temps tu devrais le savoir, fils. »

Tout comme son frère, James, savait le faire quand il le voulait. L'aîné se mit à se frotter le nez doucement en souriant alors que ces pupilles se posèrent sur son petit frère. Cet idiot finirait bien par accepté le sabre de Naotaka, dans tout les cas, James ne lui laissera pas le choix et Kurtis le savait parfaitement, alors qu'il ne quittera pas du regard Ozuki. Le pauvre garçon avait l'air tellement mal de tous ces événements, et il ferait en sorte, avec son fils aîné que ce gamin finisse par reprendre du courage et de la volonté comme par le passé. Il avait vu ce petit garçon grandir pour devenir ce qu'il était... Et ce qu'il voyait aujourd’hui ne lui plaisait pas forcément, et il comptait aussi sur James pour aider son frère, surtout à propos de ce côté de lui qui tentait de sortir par moment.

Kurtis posera son regard sur son fils quand il vint à tendre son sabre vers lui... Sa faisait bien longtemps qu'il ne l'avait pas tenu entre ces mains, mais l'interrogation de Ozuki le fit sourire avant de prendre la lame entre ces mains et de faire quelques mouvements dans l'air... Si pure... Une beauté... D'ailleurs, il en venait à ce demander ou était son jumeau tiens...

Kurtis : « On est pas différent, Ozuki. On a tout les deux deux lames pour se battre... Celle-ci est unique, quand Kanda la forger, elle a finit par avoir un jumeau également et elle avait été offert à Davon. Kanda espérait que les deux lames combattent ensemble dans des mains différentes et ce de part nos façon d'être. »

James en entendant ça, hausse un sourcil avant de faire mine de rien, sirotant tranquillement son Whisky, à la bouteille naturellement. Ce crétin ne pouvait pas prendre un verre comme toute personne civilisé... Kurtis se mit à sourire doucement en remarquant l'attitude de son fils aîné sur le moment, jouant avec le sabre entre ces mains avant de la tendre de nouveau à Ozuki, et de dégainer son second sabre pour la lancer vers James, qui en grognant, lâchera sa bouteille, en donnant un coup de pied dans l'armoire, ou une partie se décrochera pour faire voir la garde d'un sabre et de le dégainer pour parer l'épée de son père qu'il renverra vers lui... Kurtis l'attrapera aussitôt en souriant doucement. Le vieille homme rengaina sa lame doucement, alors que l'aîné  tiendra le sabre de son oncle en le faisant tenir en équilibre sur un doigt, en laissant échapper un soupire d'entre ces lèvres. Il récupérera le fourreau avant de le mettre sous la lame pour dégager son doigt et de le laisser se rengainer violemment... L'aîné se mit à grogner avant de lancer son sabre vers son père.

 « Tu fais chier, P'pa... A chaque fois que tu me prends sur le fait... »

Kurtis : « Tu ressemble tellement à ton oncle, que je peux le voir à travers toi, fils. Essaie même pas de me cacher des choses. »

James finira par grogner alors qu'il récupèrera sa bouteille de Whisky et se remettra à boire tranquillement, sous le regard amusé de son père qui se mit à contempler le sabre de Davon... Il fallait avoué que cela lui faisait bizarre de l'avoir entre ces mains, mais il pouvait sentir la présence de son propriétaire rien qu'en la tenant entre ces mains. Un soupire s'échappera de ces lèvres avant qu'il ne la tende à son fils.

Kurtis : « Regarde la bien... Et dit moi ce que tu vois... »

Le père fermera les yeux doucement en croisant les bras sur sa poitrine, alors que James se mettra à sourire. Sincèrement... Il ne comptait pa l'utiliser... Davon ne l'avait jamais montrer avant le jour de sa mort et il avait même enregistrer quelques maniements de son oncle dans sa tête... Il revoyait d'ailleurs cette scène ou Davon avait demander à ce qu'il prenne le sabre, et qu'il face en sorte qu'elle détruise tout ce qu'elle touchait... Mais qu'elle puisse surtout protéger sa famille, ou du moins ce qui en restait en tout cas.





Thème Song Tawny Steel

Code couleur James: #A32424
Code couleur PNJ: #91CC93

Fiche Personnage
Inventaire:
• Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 580
Argent ($) : 160395
Date d'inscription : 10/04/2014
Localisation : Communauté 6 - QG des Tawny Steel
Appartenance : Tawny Steel - Chef des rebelles
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The awakenning of twins beast || PV Ozuki Lindley Ven 25 Déc - 2:57
The awakening from twins beast

Ozuki Lindley, James.K Lindley


Ne pas se sentir digne d’un sabre... n’importe quelle personne qui serait passée à ce moment-là nous aurait pris pour une secte, pourtant j’étais sérieux. Notre père le savait, nous n’étions pas du genre à faire semblant avec un sujet aussi profond. Nos sabres étaient nos crocs, ils étaient une partie de mon âme, voilà pourquoi je sentais un énorme vide en moi depuis que Tsumi avait perdu sa lame. Je revoyais lentement la scène dans ma tête, d’abord les vibrations trop puissantes, puis l’ébréchure pour ensuite voir la lame se séparer de la garde avec un simple coup de vent...

Les yeux fermés, je repassais ce film en boucle, avant que notre père ne me parle. Apparemment... j’avais mal compris ce que voulait dire Davon. Pas étonnant, en matière de conversation je l’avais toujours vu comme étant le pire et maintenant c’était le frangin qui marchait sur ses pas... je pouvais le sentir. Lorsque le mot fils résonna dans la pièce, il le fit également dans ma tête. Lentement mes pupilles s’ouvrirent pour me laisser fixer mon père avec un sourire en coin. Donc ils étaient sérieux hein ? J’allais être celui qui allait réveiller un sabre endormi depuis un bon nombre de générations.

Une partie de moi avait envie de poser la question pourquoi, mais j’en fus incapable tant la réponse m’explosa au visage. J’étais un Lindley et cette simple raison était largement suffisante pour me donner ma chance. La détermination reprit sa place dans mes yeux lentement. Être un Lindley pouvait parfois être un lourd fardeau, mais aussi une incroyable force. Nous n’avancions jamais seuls, il y avait toujours le poids de nos ancêtres derrière nous pour nous guider d’une manière ou d’une autre.

Pendant ma suite de pensée, je vis la main de mon père se poser sur le pommeau de Kibô pour la prendre en main. Je le savais. Ce simple mouvement ne pouvait me tromper. Cette lame lui appartenait avant de me revenir. Il balaya l’air avec une douceur et légèreté sans pareil avant de me donner de plus amples explications. Lui aussi utilisé deux sabres, celui qu’il portait actuellement dans le dos et la lame bleutée qui tenait actuellement entre ses mains, mais ce n’était pas tout... Kanda avait forgé une lame jumelle à celle-ci, une lame qui fut remise à Davon et ainsi préservée l’équilibre dans les forces. C’était bien le style de ce vieux maître de toujours vouloir préserver l’équilibre.

En entendant cela, James attrapa sa bouteille de whisky pour boire directement au goulot. Notre père le fixait en souriant, avant de me rendre Kibô et sortir sa propre lame qu’il envoya sans aucune cérémonie vers le frangin. Surpris l’ainé de notre famille laissa tomber sa bouteille, avant de mettre un coup de pied dans l’armoire sur laquelle il s’était appuyé un peu plus tôt. La porte s’ouvrit et je pus décerner les contours d’une lame qui dormaient profondément sous un tas de vêtements.

Le sabre de Davon ça ne faisait aucun doute, le frangin tira la lame de son sommeil et j’eus presque l’impression de sentir tout mes poils se hérissaient sur ma peau. Elle n’avait aucune forme de douceur. Le contact fut puissant et frontal, même James ne semblait pas ménager la lame en la replaçant dans son sommeil pour la lancer à notre père. Le destinataire eut raison sur un point, James était devenu comme Davon et cela semblait amuser notre père.

Le frangin récupéra sa bouteille pour repartir à sa boisson, alors que notre père se tournait vers moi pour me présenter la lame violette. Il la déposa dans mes mains et me demanda de lui dire ce que je voyais. Au simple contact de l’acier, j’eus un léger recul. Cette lame ne semblait appeler qu’une seule chose le sang. Elle voulait détruire tout ce qui se trouvait sur son chemin, j’arrivais même à sentir l’âme de son ancien propriétaire grogner à l’intérieur de l’acier.

Jamais je ne pourrais utiliser ce sabre avec efficacité. Je le sentais dans mes muscles. Il était plus lourd, plus meurtrier encore que Tsumi. Mon ancien croc ne faisait que s’abreuver des ombres, lui voulait simplement les détruire. Je fixais mon père avant de lui remettre le sabre entre ses mains ma réponse bien en tête.

-Elle ne veut que la destruction. C’est son unique but, mais je peux sentir l’âme de Davon qui voulait lui apprendre à détruire pour protéger et non plus pour le plaisir.

J’espérais avoir une réponse assez complète et regardait mon frangin du coin de l'oeil. Elle lui correspondait parfaitement en réalité, maintenant à savoir s’il allait l’utiliser c’était une tout autre histoire. Doucement, j’approchais de James et lui tendis sa lame.

-Essaye de faire en sorte de continuer le travail de Davon, sinon elle pourrait bien finir par te détruire.

Je joignis également le couteau que je sortais d’une de mes poches. Pour le déposer dans son autre main. Un soupir traversa mes lèvres.

-Il te sera plus utile à toi qu’à moi.

Je posais ma main sur son cou en signe affectif avant de me tourner vers notre père. Faisais-je des progrès en contact humain ? Peut-être, après tout il s’agissait de mon frangin. Je pouvais bien lui montrer de l’affection autrement que par les coups non ? À cette pensée, un sourire traversa mon visage, pendant que mes yeux ne quittaient plus notre père. Il était temps de revenir à cette information de première importance. Je voulais tout savoir et la détermination lisible dans mon regard en disait très long sur ce que je réservais à celui qui possédait l’arme de notre famille.

-Je suis prêt à t’écouter papa.

Papa... c’était bien la première fois que j’utilisais ce mot pour quelqu’un de réellement vivant. Kibô était glissé à l’obi que je portais, alors que je fixais l’homme qui m’avait mis au monde. Comprenant que j’allais certainement devoir reprendre un entraînement pour comprendre ce que signifiait être un Lindley à sa façon, comme Davon l’avait fait avec James. Un soupir traversa mes lèvres alors que j’attendais patiemment la réponse à mon unique question cette fois.


Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The awakenning of twins beast || PV Ozuki Lindley Ven 25 Déc - 21:56


The awekenning of twins beastFeaturing → Ozuki Lindley


James se contentera de faire comme s'il n'entendait rien... Fermant les yeux, alors qu'il fumait tranquillement une cigarette... Quand à Kurtis, il se mit à sourire sous les paroles de son fils cadet... Il avait donc comprit ? D'une certaine façon en tout cas, parce que ces deux fils ne savaient rien de ce sabre et dans quel condition il avait été réellement forger. Le père posera ces pupilles sur James, puis sur Ozuki, avant de sortir un petite morceau de bois, finement tailler pour le mettre en bouche et se mettre à le mordiller légèrement.

Kurtis : « Pas mal du tout Ozuki... Je ne suis pas étonné de voir que tu arrives à faire une analyse aussi précise. Bien qu'il manque une information... Ce sabre à été forgé avec la lame de la Lance de Ryuuji, c'est ce qui fait que tu peux sentir toute la destruction dont elle est capable. »

James sourira doucement à cette nouvelle, même s'il était un peu surpris d'apprendre qu'ils avaient finit par retrouver la lance de Ryuuji... Enfin un objet qui rentrait dans la famille... Il était temps après autant de temps, d'ailleurs, il se demandait comment ils avaient finit par mettre la main dessus... Ho, il finirait bien par poser, un jour, la question à son père et il se fera sûrement un plaisir de lui répondre de toute façon. Les pupilles de l'aîné finirent par se poser sur son frère quand il vint rendre son sabre... Son regard finit sur la lame qui avait appartenu à Davon... Il sourit doucement, en la reprenant en main et de la remettre à sa place, la ou il la cachait, du moins en attendant en tout cas.  Lindley avait parfaitement entendu ce que son petit frère lui avait dit, il se contentera de hocher doucement la tête, avant que ces pupilles finissent sur le couteau de son oncle, s'amusant avec, entre ces doigts en souriant, jusqu'à ce que le cadet finisse par montrer un signe d'affection... autre que les coups dans la gueule...

Alors, ça, pour une surprise, c'est la meilleur... mais sa faisait plaisir, d'un côté s'était bien la première fois qu'il faisait ce genre de chose, ou alors s'était tellement rare. Ce gamin ne cessera pas de le surprendre, et il eut une pensé pour son oncle sur le moment, avant de se mettre à sourire de plus belle en refermant l'armoire après avoir contempler le sabre de ces pupilles sanguines. Il ne savait pas encore réellement s'il allait finir par l'utiliser, mais si réellement, il le faisait, James aurait plutôt intérêt d'en apprendre un peu plus sur le maniement du sabre, après... le reste il ferait bien tout seul,hein ? Kurtis observera ces deux fils en souriant, alors que le regard de James et de son père finirent par se croisé... Kurtis hochera doucement la tête, alors que l'aîné savait déjà ce qu'il comptait raconter au cadet et cet en écrasant sa clope dans sa main, en abandonnant son Whisky pour un petit moment, que James vint à se mettre aux côtés de son père en affichant un grand sourire sur son visage, mettant ces mains dans ces poches, le vieux en faisait tout autant et sa rappelait à Kurtis les moment avec son frère, Davon, qui gardait la même façon d'agir et de se positionner dans ce genre de moment...

Kurtis : « D'après mes recherches... Il semblerait que le sabre de Naotaka est entre les mains d'un exécutant du clan Akaï Chô... Te rappelles-tu de ce clan qui avait finit par arriver second, après celle de Yasumoto, dans la réputation des clans de Yakuza les plus dangereuses du Japon ? »

Pendant ces quelques mots de leur Père, James avait finit par se rallumer une nouvelle cigarette, qu'il gardera entre ces lèvres en ce massant la nuque alors que le Paternel lui lancera un regard, et son regard en disait long sur le fait que s'était à l'aîné de poursuivre les explications. Ha... Bah tiens... Comment cela ne l'étonnait même plus... Tss... Il tirera légèrement la gueule avant de finir par laisser échapper un soupire d'entre ces lèvres.

 « Ce type s'appelle Ruslan... Il fait partie d'un petit groupe de survivants à quelques kilomètres d'ici. Il serait le seul survivants du Clan, bien qu'on est pas réellement sur de cette informations à cent pourcents. Tout ce qu'on sait c'est que le Akaï Chô n'est plus... mais qu'ils détiennent le sabre depuis pas mal d'année maintenant. C'est donc à toi, d'aller la récupérer... Et... »

Kurtis coupera court aux paroles de James... Intervenant en posant un regard sérieux, mais très sévère sur son fils cadet.

Kurtis : « Il t'est interdit de tué qui que se soit... Tu dois uniquement te défendre en cas d'attaques de leur part... Tu récupères le sabre et tu rentres, ni plus ni moins. Si tu fais, ne fus ce qu'un faux pas, Ozuki... Je viendrais moi même te donner une bonne leçon et je te garantie que tu t'en relèvera pas de sitôt. »

Au moins, cela avait le mérite d'être clair mais en plus de cela sa avait l'air de tellement amusé l'aîné qui se mit à sourire de plus belle. Ozuki... il aimait pas les ordres, c'était certains... mais il avait ce respect de ces aînés et si sa venait de Papa... peut-être qu'il finirait par écouter. Même si intérieurement, James aurait préféré que son père attende un peu avant de lui révéler quoi que se soit sur le sabre de Naotaka... Lindley savait son petit frère instable et si ce « Darkounet » finissait par sortir lorsqu'il irait récupérer ce qu'il méritait, il craignait fort que le règle du « on ne tue personnes » ne soit absolument pas respecter.





Thème Song Tawny Steel

Code couleur James: #A32424
Code couleur PNJ: #91CC93

Fiche Personnage
Inventaire:
• Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 580
Argent ($) : 160395
Date d'inscription : 10/04/2014
Localisation : Communauté 6 - QG des Tawny Steel
Appartenance : Tawny Steel - Chef des rebelles
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The awakenning of twins beast || PV Ozuki Lindley Mar 29 Déc - 21:00
The awakening from twins beast

Ozuki Lindley, James.K Lindley



 Voilà pourquoi je pouvais sentir ce danger constant émaner de cette lame. Il s’agissait en réalité d’une lame forgée à partir d’une autre arme... la lance de Ryuuji. J’ignorais qu’un de nos ancêtres combattait avec une lance, mais je comprenais mieux comment Kanda avait pu créer une lame aussi dangereuse. À vrai dire, elle n’était pas vraiment jumelée avec Kibô, mais plutôt avec la lame de Naotaka. Celle qui n’était toujours pas revenue dans la famille. Peut-être qu’en retrouvant sa véritable jumelle, sa soif de sang allait s’étancher et l’équilibre reviendrait ?

C’était plausible, d’autant que je comprenais beaucoup mieux pourquoi c’était à moi de brandir la lame de notre ancêtre. Nous devions combattre côte à côte afin de préserver ce fragile rapport de force entre le chaos et la paix. Un soupir traversa mes lèvres pendant que j’imaginais l’aura de la lame de Naotaka. Une paix fragile dans un outil de mort. C’était assez ironique, mais ça n’avait rien d’étonnant.

Bien entendu ces histoires d’aura n’étaient guère compréhensibles pour tout le monde, peut-être passions-nous pour des illuminé à discuter des désirs d’un bout de métal, mais j’avais toujours été habitué à comprendre mon arsenal. Depuis que Yasumoto lui-même m’avait remis Tsumi, j’étais obligé d’écouter ses désirs pour pouvoir me donner à cent pour cent dans mes divers affrontements. Sans cela, je n’aurais probablement jamais pu tuer le vieux chef du clan rival ainsi que tous ses lieutenants. Sans cela, même Kibô pouvait s’avérer ne plus devenir une alliée de choix. Bien entendu, je ne comptais pas suivre un tel risque, voilà pourquoi je croyais à toutes ses superstitions.

Pendant que le fil de mes pensées me tournait vers un aspect plus religieux, mon frère et mon père se mirent côte à côte pour prendre la même position, avec le même sourire lisible sur leurs lèvres. Mes yeux se contentaient de les fixer, en attendant d’avoir de plus amples informations sur mon objectif à court terme désormais.

Les deux énergumènes, se mirent à parler à tour de rôle, dévoilant chacune des informations précises, ainsi j’appris que le clan Akai cho avait fini par atteindre le haut du panier dans le monde de l’ombre, après la disparition de Yasumoto. Cela n’avait rien d’étonnant... J’avais ouï dire que leurs exécutants étaient particulièrement efficaces. Ils ne devaient avoir eu aucune peine à défaire chaque échelon pour arriver en haut.

L’homme que je voulais s’appelait Ruslan, mes billes se fermèrent un instant, alors que je revoyais ce type me passait devant lors d’un sommet des différents clans. À l’époque, je n’étais que le fils de Yasumoto, en pleine formation pour devenir un l’assassin de l’ombre que je suis devenu. Peut-être n’allait-il pas se rappeler de moi, mais mes souvenirs revenaient peu à peu. Je revoyais la vague silhouette d’un type aux yeux exorbités plutôt silencieux dans ma mémoire, se promenant en permanence avec un sabre. Ruslan... Ruslan...

Je fus tiré de mes pensées, par le regard inquisiteur de mon père. Je ne devais tuer personne, seulement récupérer mes affaires et rentrer, ni plus ni moins. Dans le cas contraire, le vieux allait venir pour me mettre une dérouillée. Un soupir traversa mes lèvres pour flotter dans l’air l’espace d’un instant, sans que je ne donne d’autre réponse que d’approcher de mon casier.

Sans un mot, je sortis ma clef, pour l’insérer dans la serrure et tourner lentement. À l’intérieur, je retrouvais le briquet posé bien en évidence sur une étagère, ainsi que mon arme à feu sur mesure. Sans aucune précipitation, j’ôtais ma veste pour mettre l’arme dans son holster d’épaule. Mes mouvements étaient lents et contrôlés. Je finis enfin par récupérer le briquet, l’allumant d’un simple claquement de doigts pour observer la flamme danser.

Ne tuer personne. Ne tuer personne. Je savais à quoi ils pensaient. Cet être au fond de moi, celui que je ne contrôlais pas. Mon père venait simplement de me mettre devant l’épreuve de ma vie. Soit, je parvenais à récupérer mon arme, soit je perdais le contrôle et ne m’en montrait pas encore digne. La voie était sinueuse, très sinueuse... peut-être même trop... Mais je savais que j’étais capable de réussir.

Mes yeux se fermèrent, alors que d’un simple mouvement de pouce, la flamme disparut. Avalée par le clapet du zippo en argent. Je glissais le créateur de feu dans une des poches intérieures de ma veste, avant de la remettre sur mes épaules et récupérer quelques balles pour arme à feu.

Avec la précision d’un aigle, je dégainais l’arme à feu pour décaler le barillet et pouvoir la charger. Moins d’une seconde plus tard, je faisais tourner l’arme autour de mon doigt, avant de la faire retourner à son sommeil. Je n’avais aucun mal à la manipuler, car elle était pensée pour moi dans les moindres détails. James le savait, mais comme l’avait dit papa, je ne devais pas le tuer.

Je repartis vers notre père afin de récupérer ma lame que j’avais laissée sur le sol et me diriger vers la sortie sans porte. Mes pas étaient lents, et je n’avais donné toujours aucune réponse. Ce n’était pas pour les faire languir, mais bien pour me mettre d’accord avec moi-même. Celui-ci était mon combat... Je lui avais fait une fleur lors de notre voyage en Russie, je comptais sur son sens de l’honneur pour me laisser mener mon propre affrontement. Heureusement, il avait toujours ancré bien en lui les principes de Yasumoto, c’était à la fois ce qui me rassurait et m’effrayait. Je me fixais devant l’encadrement de la porte pour ressortir le briquet de notre cher père encore en vie et le montrer par-dessus mon épaule.

-Compris.

Un simple mot, un simple mot qui voulait dire que j’avais parfaitement saisi le message. Bien entendu, je me connaissais suffisamment, pour savoir que mon père n’allait pas se contenter de cela et finirait par me filer le train sur toute la longueur de cette opération, mais après tout cela me rassurait. Un sourire satisfait s’affichait sur mes lèvres, un sourire invisible pour l’assemblée qui se trouvait derrière moi. Il était temps d’avancer vers mon destin. J’entamais le premier pas, puis un autre, avec une seule pensée en tête, trouver l’ultime représentant du clan Akaï cho et récupérer ma dot dans les règles de l’art.


Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The awakenning of twins beast || PV Ozuki Lindley Aujourd'hui à 3:02
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
The awakenning of twins beast || PV Ozuki Lindley
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» The Beast Below [OneShot 162X]
» Ozuki
» The Beauty & the Beast
» The common thread that links Cuba, Haiti, Guyana and Bolivia
» Les acteurs au potentiel ardaien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Resident Evil: Survival Instincts :: It's time to role play! :: Communautés Principales :: Communauté 6-
Sauter vers: