Resident Evil: Survival Instincts
Bienvenue sur « Resident Evil - Survival Instincts »!
Nous espérons que vous passerez de bon moment parmi nous, le staff est près à répondre à toutes vos questions si vous en avez, n’hésitez pas à les contactés!
Prenez le temps pour lire les règles et signer la « charte du forum » avant de commencer votre fiche de présentation!
Amicalement, les membres du staff!
The supremacy of the Human Being ends here.
Bienvenue sur « Resident Evil Survival Instinct », nous espérons que vous passerez de très bon moment parmi nous. N'hésitez pas à contacter le staff en cas de questions, on se fera un plaisir de vous répondre dans les plus bref délai. Mais surtout... Amusez-vous bien en rp ! ♥
ReglementVirus / CapacitésPrédéfinisPrésentationOrganigrammePartenariat
A savoir
# Welcome in Hell
# Seconde information rapide...
Contexte
2020, après la grande guerre d'Umbrella Corporation, contre le monde entier... Un Empire sera crée par la nouvelle présidente, Alma. Celle aura très vite fait de transformer le monde en un lieu de terreur et de sang. Quelques mois plus tard, elle finira par être tué, alors qu'à l'intérieur des rang de l'Empire une rébellion démarrera. Umbrella Corporation refera surface en héritant de ce que Alma aura laisser pour finir par prendre la tête du monde. Peut de personnes sont au courant, mais pas mal de questions se pose. Que va-t-il donc se passer maintenant ? Et qui est le nouveau chef de l'Umbrella Corporation ?
Evénements
Aucun événements actuellement
Blackout
everything is falling apart
Privilégiez les groupes de : Umbrella Corporation || Blitzkrieg

We did not expect it... [pv Miya Izumi Yevriska]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: It's time to role play! :: Communautés Principales :: Communauté 6
MessageSujet: We did not expect it... [pv Miya Izumi Yevriska] Dim 22 Nov - 22:06


We did not expect it...Featuring → Miya Izumi Yevriska


Un jeune homme, encapuchonner, arrive face à des gardes qui surveillait l'entrée d'une porte en métal... Qui est lier à un immense mur de carcasse de voiture, et tout autre bordel... Les gardes scrutait dans un premier temps le jeune homme, avant qu'il ne finisse par montrer son visage sous leur demande, sans réel expression sur son visage... ils finirent par le laisser entrée quand Alexsei leur confirmera que c'était pour peu de temps et qu'il avait juste besoin de quelques vivres et qu'il repartirait... L'accord sera vite donner par le maître des lieux cloîtré dans son repère sûrement. D'un côté Alex' s'en fichait pas mal et se contentait d'entrée en marchant lentement, alors que son regard fixait le sol... Son air fatigué en disait long sur le peu de sommeil qu'il avait depuis sa sortie de laboratoire...Et il avait l'air tellement inexpressif que les quelques personnes qui le croisait préférait s'éloigner. Alex' n'y prêtait aucunement attention... Il ne faisait attention à rien, il y avait bien trop de gens à son goût et il préférait se dépêcher et de quitter cet endroit aussitôt.

Le jeune homme finira par entrée dans ce qui semblait être un petit bar de fortune... Ils l'avaient sûrement aménager pour que les gens ait l'impression de vivre normalement malgré ce qu'il se passait... Connerie... Pour Alexsei ce n'était que du vent... Ils finiront de toute façon par se faire rattraper... Ce n'était qu'une question de temps avant que ces petits coins de sécurité finisse par disparaître... On dirait bien qu'il avait totalement perdu espoir en l'humanité... Et en lui même... Il ne savait même plus qui il était... Le jeune homme a la chevelure noire s'avançait vers le barman, alors que ce type vint à lui servir un verre d'alcool... Son regard se posera dessus doucement, avant de relever les yeux pour observer ce type, imposant, musclé, et il avait l'air d'un soldat... Un ancien soldat... Il semblait lui manquer un bras...

 « Qu'est ce que je peux faire pour toi, gamin ? »

Alexsei se contentera de lui tendre un bout de papier ou y était écrit quelques mots : munitions, eau, nourriture, pile... Rien que ça... Et il sortira de sa poche un collier en or qu'il avait réussit à trouver sur un zombie après lui avoir trancher la tête... le barman le toisera du regard un moment, avant de sourire et prendre le collier pour finir par appeler un de ces gars et de lui dire de l'emmener à l’entrepôt... Alex' ne dit pas un mot... il suivait le moment dans un grand silence, tellement inhabituelle quand on savait quel genre de type il était auparavant... Gardant la tête baisser, il suivra le type tranquillement, alors que Alexsei avait l'air de se perdre dans le néant de ces propres pensés... il avait besoin de dormir... il avait l'air d'être tellement déconnecter du monde actuelle... Et son visage... Pâle... fatigué... il va finir par attraper quelque chose... Mais comment dormir quand ces cauchemars incessant et répétitif venait à l'attaque à chaque fois qu'il fermait les yeux... ? Hu ?

L'homme qui l'accompagnait lui dit d'aller voir une fille poster devant l’entrepôt... Sa avait l'air d'un boulot de merde... Enfin si on regardait cela comme un boulot... Il ne cherchera même pas à croiser le regard de qui que se soit, il se contentait d'avancer vers l’entrepôt, tête baisser, le regard fixer sur le sol... Alors qu'il gardait son morceau de papier entre ces doigts histoire que la personne pouvait l'aider à trouver ce qu'il voulait... Et il n'aurait qu'à repartir. Dans la journée avec un peu de chance...



The disconnect Is welling up, And good intentions are not enough.
Your words are weary, Their hearts are strained, And idle vows find the deepest pains.



Couleur paroles Alexsei: #305e4b
Couleur paroles PNJ/Autres: #ff9933
Akio saying in this color: #99cccc
Vodka! Le toutou de Alex'!:
 

Fiche Personnage
Inventaire:
• Inventaire:
« Alexandrin » By tonton
« Alexandrin » By tonton
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 263
Argent ($) : 64626
Date d'inscription : 17/09/2014
Localisation : Styx - Chez cousin Mechtcherski <3
Appartenance : Mercenaire
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: We did not expect it... [pv Miya Izumi Yevriska] Mar 24 Nov - 17:29

L’entrepôt. Malgré les apparences, on ne s’y ennuyait jamais, il y avait toujours des nouvelles choses à ranger et de nouveaux objets à distribuer, ce qui au final était un travail plutôt positif, non ? Oui bon, il fallait bien se motiver un peu et éviter de ce dire que ses talents de snipeuse innés ne servaient à rien dans un entrepôt ! Miya tournait en rond, ayant une sensation d’inutilité profonde et d’une impuissance totale. Après tout, quelqu’un de moins compétent qu’elle aurait pu s’en occuper, non ? Apparemment pas. Heureusement, son ancien collègue Mikhail se faufila dans la pièce avec un balai, profitant d’un moment de creux pour discuter tout en faisant quelque chose d’assez inutile en ce lieu : le nettoyage. Il chuchota :

- Si je dois encore tenir ce balai, je vous jure que je l’enfonce dans celui qui me donnera l’ordre !

De quelques gestes il envoya des coups dans le vide, mimant d’action.

Miya chuchota à son tour :

- On aura qu’à échanger la prochaine fois, afin de se diversifier. Steven est toujours à la plonge ?

- Ouais.


Des bruits de pas, des gens approchaient. Vite, Mikhail fit mine d’être intéressé par sa tâche en s’y donnant à cœur joie et Miya regarda les nouveaux arrivant. Vladimir servait de guide à un individu peu causant en affichant une mine des plus blasés et de déclarer placidement :

- Et nous y voilà.

Il remonta ses lunettes un peu abimées par les évènements sur son nez puis avisa la présence du brun au balai et lâcha platement en soupirant :

- Tiens, t’es là toi ? Je vois que tu sais te rendre utile.

Sur ce il attendit vers la sortie, s’adossant au mur sans cacher le fait qu’il s’emmerdait complètement de sa situation et Mikhail balayait, du moins, faisant semblant de ne pas être déplacé dans le décor.

Pendant ce temps Miya prit le papier puis dévisagea celui qui le lui tendait, restant figé quelques secondes… Elle n’était pas sur… Est-ce que… sans la coloration bleu…. Serait il possible ? … Incrédule elle bredouilla :

- Alex…. ?

Peut être en remplaçant cet air apathique par un sourire sur de lui… Avec des traits moins durs…

- Alexsei s’est toi ?!

Ouvrant de grand yeux, Miya le pris soudainement dans ses bras, le papier dans sa main :

- T’es en vie !

Dire « tu vas bien » ne semblait guère approprier, il semblait maladif, fantomatique, dépressif, en bref, son ami n’avait pas du tout l’air en bonne santé aussi bien physique que mentale. Elle recula, réalisant qu’il semblait surtout… inexpressif. Elle eut un petit sourire gênée :

- Oh… euh… désolé.

Peut-être ne la reconnaissait-il pas ? Ou s’était-elle trompée finalement, voulant y croire ? Ses deux amis ne s’en mêlèrent pas, préférant rester en dehors des possibles retrouvailles.



#0066ff Miya#993300 Vlad#006600 Mikhail#ff3300 Steven

Fiche Personnage
• Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 73
Argent ($) : 50986
Date d'inscription : 29/09/2014
Localisation : Moscou
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: We did not expect it... [pv Miya Izumi Yevriska] Mar 24 Nov - 18:21


We did not expect it...Featuring → Miya Izumi Yevriska


Le jeune homme n'avait pas du tout l'air... très... expressif... Il s'était juste contenter de levé les yeux quand cette fille prononça son nom... Alexsei... Sa faisait combien de temps qu'on n'avait pas prononcer son prénom comme ça ? Bien trop longtemps et pour le coup, ça lui faisait bizarre... mais encore plus quand cette fille finit par se jeter sur lui pour le prendre dans ces bras... Malgré tout, il restait toujours sans expression sur son visage. De toute façon... comment on faisait ? Depuis le temps, il avait oublié ce que s'était que de finir au milieu de personnes qui le connaissait... peut importe si sa avait été des amis ou non... il avait un peu de mal à réagir normalement depuis ce qui lui était arrivé... Et sa ne s'arrangeait pas en prenant la décision de rester seul... Entre l'Empire d'Alma, et d'autres types et le fait qu'il avait parfois l'impression qu'il pourrait imploser à tout moment... même avec sa présence, il savait que personne ne pourrait être en sécurité, qu'il ne pourrait rien faire... Il avait perdu bien trop de gens pour risquer de s'attacher de nouveau...

Et aujourd'hui... il voyait quoi... Cette nana... Il la reconnaissait... Il se rappelait aussi... Le jeune homme ne put s'empêcher de se mordre l'intérieur de la joue, jusqu'à sang, comme il le faisait toujours, de toute façon, ces blessures se régénérait... Sa changerait quoi ?

 « M... Mi...ya... »

Au moins, on était sur qu'il pouvait parlé, c'était déjà une bonne chose... Mais... Il ne se sentait absolument pas à son aise, il se craqua l'index par réflexe, alors qu'il baissera aussitôt le regard en direction du sol... ne pas la regarder...  Surtout pas... Qu'est ce qu'elle allait pensé vu ce qu'il était devenu... « ... chiant ... », murmurera-t-il alors... Se sentant dans une situation qui ne lui convenait pas... C'est un de ces nombreux tic qu'il avait finit par avoir... et cette foutu voix qui ne cessait de lui parler dans sa tête, dans ce genre de situation... Par chance, il arrivait à ne pas y faire attention, et il s'en sortait pas si mal dernièrement.

Alexsei détournera le regard, alors qu'il enfouit un peu plus son visage dans l'ombre de sa capuche... Fait chier... Comment est-ce qu'il pouvait réagir dans ce genre de moment ? Il ne savait pas, il avait oublié... Il avait l'impression qu'il ne pouvait plus bouger, si ça ne tenait qu'à lui, Alex serait déjà partie en courant... mais non... il restait là, face à cette femme qui avait face à elle... une toute autre personne que ce qu'elle avait connu avant... Il ne s'y attendait pas, Alexsei avait toujours cru que tous ces amis étaient mort, comme Adam, comme Niko'... Comme son Père...  



The disconnect Is welling up, And good intentions are not enough.
Your words are weary, Their hearts are strained, And idle vows find the deepest pains.



Couleur paroles Alexsei: #305e4b
Couleur paroles PNJ/Autres: #ff9933
Akio saying in this color: #99cccc
Vodka! Le toutou de Alex'!:
 

Fiche Personnage
Inventaire:
• Inventaire:
« Alexandrin » By tonton
« Alexandrin » By tonton
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 263
Argent ($) : 64626
Date d'inscription : 17/09/2014
Localisation : Styx - Chez cousin Mechtcherski <3
Appartenance : Mercenaire
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: We did not expect it... [pv Miya Izumi Yevriska] Ven 27 Nov - 15:55

Shhip shiip faisait le balai raclant le sol, bruit incongru dans un silence presque pesant dans cet entrepôt. Vladimir bougea légèrement pour s’adosser plus confortablement dans un froissement de vêtement et Mikhail se mit à fredonner machinalement une ancienne chanson débile dont les paroles se résument par « trololo ». Miya resta sans voix devant le comportement d'Alex quelques longs instants. L’ex-policier à lunettes déclara soudain :

- Je retourne à mon poste. On va m’attendre.

Sur ce Vladimir ressortit après un simple geste de salutation.

La jeune femme secoua la tête et pensa ensuite que le renfermement d’Alexsei était en partit dû à sa condition physique. Elle lui sourit doucement et lui mit la main sur l’épaule comme pour s’assurer qu’il n’allait pas défaillir soudainement :

- Tu as l’air exténué. Si tu veux tu peux te reposer dans ma tente pour la journée. Peut-être même que tu pourrais rester ici ?

Elle enleva ensuite sa main, pour ne pas l’importuner plus. Miya était si contente de le savoir en vie, qu’elle avait peur de le re-perdre de vue si il s’en allait encore seul dans ce monde hostile, et de ne plus jamais le revoir. Et surtout il fallait que l’adol- non l’adulte à présent – se ressource en énergie, fasse une pause dans un minimum de sécurité et de chaleur avant toute chose pour estomper cette pâleur maladive qu’il n’aurait jamais eu cinq ans plus tôt - à moins d'être très malade. Prévoyant, Mikhail déclara gentiment, s’arrêtant de balayer :

- Ou ma tente si tu préfères. Elle est propre t’inquièt’, je suis devenu un pro du nettoyage.

Bien sur Miya n’était pas du genre à laisser traîner ses sous-vêtements partout mais peut être que l’ami retrouvé serait mal à l’aise dans une « chambre » de femme. Puis il continua son ouvrage inutile machinalement.

Des voix, des bruits de pas. Surement Vladimir qui revenait accompagné pour une nouvelle tourner d’objets à distribuer, et Miya n’avait pas commencé la liste d’Alexsei !

- Mince.

Elle se dirigea vite fait vers les objets et regarda enfin son papier. Mikhail se cacha derrière une pile d’aliments en conserve parce qu’il n’avait pas envie qu’un TS potentielle le surprenne en train de… ne pas faire quelque chose d’utile.

Vladimir toussota :

- Excusez-moi…

Miya se retourna et écarquilla les yeux, cinq individus à l’air patibulaire venaient d’entrer et l’un d’eux menaçait Vladimir d’un couteau sous la gorge, puis  pris la parole :

- Bien la donzelle, tu vas nous refiler autant de vivre qu’il est possible d’en contenir dans ces sacs.

Un des sbires portaient lesdits sacs à dos vides sales et usés mais encore fonctionnel et les lança à ses pieds sans aucun ménagement, tandis qu’un autre s’approchait d’elle en la déshabillant du regard, déclarant avec un sourire dégoulinant de perversité :

- Ça fait longtemps que j’me suis pas taper une bonnasse… J’pense que tu vas v’nir avec nous…

Il se lécha les babines avec des yeux lubriques.

Quelle horreur. Miya grimaça sans perdre son sang-froid. C’était déjà arrivé au cours de leurs mésaventures de se retrouver en mauvaise posture mais jusque-là ils s’en étaient tirés. Le moment  était bien choisi pour réitérer leurs exploits. Mikhail renversa quelques conserves, surprenant les malotrus une seconde, laissant le temps à Vladimir de marcher sur le pied de son ravisseur pour le déconcentrer et lui saisir le poignet pour écarter la lame de sa gorge. Armée de son balai, l’homme de ménage s’élança sur le pervers et cria pour se donner un style :

- A L’ATTAQUE !

Miya dégaina un couteau – utiliser une arme à feu dans un endroit confiner lui paraissait dangereux – et se prépara elle aussi. Ils allaient le regretter.



#0066ff Miya#993300 Vlad#006600 Mikhail#ff3300 Steven

Fiche Personnage
• Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 73
Argent ($) : 50986
Date d'inscription : 29/09/2014
Localisation : Moscou
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: We did not expect it... [pv Miya Izumi Yevriska] Ven 27 Nov - 22:21


We did not expect it...Featuring → Miya Izumi Yevriska


Bien que le visage de Alexsei restait des plus inexpressif... Il écoutait attentivement cette amie du passé... Alors que l'un de ces types finit par quitter les lieux. Le regard du jeune homme finira par se poser de nouveau sur Miya alors qu'elle lui dit que le russe pouvait très bien rester un temps afin de se reposer... Mechtcherski détournera le regard doucement... Il n'avait pas besoin de dire quoi que se soit pour savoir qu'il ne risquait pas de rester à un endroit précis avant un moment... Il... Il ne voulait tout simplement ne plus perdre qui que se soit, sans pouvoir les protéger. Est-ce qu'il finissait par se rendre compte que sa vie de solitaire se résumait uniquement à la peur ? Mais ce qu'il lui était arrivé dans ces laboratoires en étaient aussi pour quelque chose... Qui pouvait vivre aux côtés d'un monstre dites moi ? Le garçon serrera les dents, gardant le silence, se contentant de hausser les épaules.

Pour le moment, il ne faisait qu'attendre qu'on lui donne ce qu'il venait se procurer... Il ne pensait pas vraiment à cette proposition et si on le lui demandait de nouveau, Alexsei serait sûrement capable d'esquiver la question, peut importe la façon qu'il le ferait. Malgré tout, il finira par entendre les bruits de pas et les voix s'approcher un peu plus à chaque fois, il n'y prêtera pas réellement attention sur le moment... Jusqu'à ce qu'il voit le visage de Miya changer et les paroles de ce type... Il avait dit quoi ? Alex... Il ne faut pas se mêler des affaires des humains... C'est bien ce qu'une voix lui disait dans sa tête... Le regard du jeune homme se fera un peu plus inexpressif, alors qu'il releva la main et se fera craquer l'index, ce tic... il finira par ne jamais le perdre...

 « ... Chiant ... »

Comme l'unique mot qu'il avait l'air de savoir prononcer en présence de cette amie qu'il savait connaître depuis tellement longtemps... En tout cas, il ne s'attendait pas du tout à finir dans ce genre de situation en venant ici... S'il avait su... Peut-être qu'il aurait finit par se débrouiller autrement... Mais maintenant qu'il était là... Est-ce qu'il avait réellement le choix... ? Miya qui attrapa son couteau... les autres qui se défendaient et lui... Il finit par craquer et de prendre le couteau de son amie de ces mains, qui tournera rapidement entre ces doigts avant de finir par être planté dans la carotide de cette homme qui s'était permit de poser un regard remplit de cette perversité qu'il avait déjà vu dans les yeux de certains humains depuis tout ce merdier... Et il fallait avoué... Qu'il ne les supportaient plus... Comment pouvait-on supporter ce genre de personne de toute façon ? Hein ?

Alexsei récupérera bien entendu le couteau alors que le type finira par s'écrouler de tout son poids sur le sol... Il 'avait plus qu'à souiller le sol en se vidant de son sang... Moins un... Il en restait encore quatre... Et... Ils allaient sûrement pas être très content de ce que Alexsei venait de faire... Est-ce qu'il s'en préoccupait... Absolument pas... Il releva le regard en direction de ces hommes, alors qu'il se mit, devant Miya, dos à elle... On pouvait facilement avoir l'impression qu'il voulait la protéger... C'était sûrement le cas ? Même lui ne savait pas vraiment, il avait comme... oublier pas mal de choses de ce qu'il avait été avant... Mais peut-être que par certains actes, sa finissait par se « réveiller » d'une certaine façon... Qui sait ? Bien qu'il ne voulait pas blesser ou perdre qui se soit, il savait que tout ce qu'il avait endurer comme entraînement l'avait transformer... Il était plus fort physiquement malgré les apparences, ces réflexes étaient plus rapide et il n'avait pas l'air d'avoir peur de la mort et de ce qui l'entourait. Chose qui pourrait faire pensé que sa ne pouvait pas être très normal pour un jeune homme d'à peine une vingtaine d'années, hu ?

Le couteau encore entre ces doigts, il s'amusait à jouer avec, le faisant tourner entre ces doigts, alors que de nouveau il fera craquer son index, en se mordant l'intérieur de la joue jusqu'à sang... Il s'allumerait bien une cigarette... mais ce n'était peut-être pas le moment... Autant qu'il se débarrasse de ces types avant, non ? Ma fois, il s'en fichait, ils pouvaient bien partir en courant que ça ne lui faisait rien... En tout cas, il se mettra à avancer en direction de deux types qui vint à sortir un couteau de combat, l'autre une épée... Non... Une sorte de Wakizashi dentelée... Alex' se rendra vite compte que s'il blessait un des humains avec ça, sa pouvait faire de sacrer dégâts... mais ils avaient surtout l'air d'en vouloir à Mechtcherski pour l'instant, alors.. S'était plutôt une bonne chose non ? Le jeune homme laissera échapper un soupire d'entre ces lèvres, alors que les deux hommes fondirent sur lui... il en fera tout autant... esquivant les coups de lame le plus possible, bien que la fatigue était là, il avait l'impression d'être moins rapide que lors de ces entraînements, alors... par moment la pointe de leur lame finirent par toucher Alexsei, mais qui finissait par se régénérer à chaque fois... Dommage, hein ?

Le jeune homme frappera de sa lame dans l'estomac d'un des types, alors que le second vint à venir transpercer le jeune homme de sa lame en plein dans le bas du dos... Sérieusement... ? Le type avait l'air de sourire, ravi de l'avoir toucher... Mais Alexsei finira par pousser le cadavre pour retirer le couteau, tout en avançant d'un pas afin de retirer la lame de sa chaire... Du sang en sortit...Ainsi que de sa bouche sous le coup... Mais... Le couteau finira par se planter dans l'oeil de cet enfoiré qui vint à s'écrouler sur le sol... Alors que sa blessure finit par se soigner de nouveau... Alexsei serrera les dents doucement, avant de frotter d'un revers de sa manche ces lèvres, posant son regard sur les deux derniers types... plus que deux... Ou les amis de Miya s'en était occupé ? En tout cas, ces pupilles finiront par se poser sur Miya, alors qu'il lui lancera son couteau qui vint à se planter à ces pieds, avant de s'appuyer contre une caisse en soupirant... S'attendant à ce qu'il se fasse insulter de monstre ou qu'on essaie de le tué, pour ça...



The disconnect Is welling up, And good intentions are not enough.
Your words are weary, Their hearts are strained, And idle vows find the deepest pains.



Couleur paroles Alexsei: #305e4b
Couleur paroles PNJ/Autres: #ff9933
Akio saying in this color: #99cccc
Vodka! Le toutou de Alex'!:
 

Fiche Personnage
Inventaire:
• Inventaire:
« Alexandrin » By tonton
« Alexandrin » By tonton
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 263
Argent ($) : 64626
Date d'inscription : 17/09/2014
Localisation : Styx - Chez cousin Mechtcherski <3
Appartenance : Mercenaire
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: We did not expect it... [pv Miya Izumi Yevriska] Mar 1 Déc - 17:05
- Mon cou-

Incrédule, Miya vie le couteau lui échapper des mains, enfin non, être pris par Alexsei plus précisément, afin de tuer l’un des individus. Puis plusieurs. Mais… Non, ce n’était pas censé se passer comme ça ! C’était elle la policière, enfin l’ex policière ! Une force de l’ordre se devait de prendre en charge ce genre de situation, et non pas laisser un civil tuer à sa place ! Enfin… Si on admettait que les mots « force de l’ordre » et « civil » aient encore un sens mais elle se comprenait. Se retrouvant sans arme à la main, elle n’eut pas le temps de réagir que c’était déjà fini. Les deux individus avaient sous-estimé la puissance de frappe d’un balai atterrissant sur la tête à pleine puissance et gisaient inconscients. Inconscients mais pas morts parce que pour les tuer avec cette arme improvisée il aurait fallu que Mikhail s’acharne de manière sauvage dessus, ce qui n’était pas dans ses plans. Les deux collègues de Miya restaient néanmoins méfiants, et ce envers le jeune homme. Enfin, pour Vladimir cela ne se voyait pas vraiment vu qu’il tripotait ses lunettes en essayant de resserrer un peu les branches avec nervosité : si il perdait cette paire, jamais il n’en retrouverait à sa vue et verrait flou, ce qui le mettait en danger de mort dans ce monde hostile.

L’ex-policière en restait bouche bée devant le couteau. Alexsei avait pourtant été blessé mais… Il avait guérit. Cela ne voulait dire qu’une chose : infecté. Miya soudain comprit son renfermement, s’il était infecté cela voulait alors aussi dire qu’Umbrella l’avait capturé pour lui faire subir des expériences et il avait réussi à s’enfuir d’une manière ou d’une autre. Néanmoins la demoiselle était trop gentille et altruiste pour traiter un ami retrouver de monstre, ni qui que ce soit l’ayant aidé d’ailleurs, aussi se contenta-t-elle de croiser les bras, un peu mécontente mais surtout inquiète :

- Tu n’étais pas obligé de te battre, on aurait pu le faire. Mais … merci quand même.

Elle ne voulait simplement pas qu’Alexsei ai des morts sur la conscience, mais s’était trop tard. Pourquoi s’était-il ajouté ça à son fardeau plutôt que de lui en laisser la responsabilité ? C’était surtout cela qui contrariait la militaire, elle était juste inquiète pour son bien. Le plus inquiétant encore était qu’Alexsei était visiblement habitué à tuer sans broncher. Que lui avaient il fait ? C’était là une preuve qu’elle ne retrouverait surement jamais plus son ami de jadis. Celui aux cheveux bleus avait disparu –en espérant que ce ne soit pas à jamais - pour faire place à une autre version de lui. Il ne restait plus à Miya qu’à réussir à devenir ami avec celui-ci aussi. Elle ramassa son couteau, et se remit au travail pour les fournir ce dont il avait besoin. Le pauvre allait finir par attendre ! Pendant ce temps, Mikhail se mit en tête de ligoter les inconscients, après tout ils ne savaient pas ce que les TS – ceux qui ne font pas le ménage évidemment – pouvaient bien en faire. Les tuer ? Les interroger ? Bah, ils verront bien mais au moins on ne pourra pas les accuser d’avoir pris une initiative trop tôt en les exécutants.

Vladimir semblait toujours contrarié, avec ses lunettes dans ses mains, puis soupira :

- J’espère qu’un mécanicien aura un petit tournevis.

Ce à quoi Mikhail répondit :

- Je sais pas, j’ai pas été vérifier les tournevis des mécaniciens.

Apparemment ils avaient décidé de faire genre de n’avoir rien vu de la guérison rapide d’Alexsei, ce qui leur semblaient la réaction la plus approprier. Pour dire quoi ? Ce n’était pas de sa faute, ce genre de truc aurait pu leur arriver par malchance. Et ils ne se seraient pas renier pour autant. Miya passa finalement les « courses » au jeune homme avec un sourire :

- Tiens, soit prudent alors.

Elle espérait que les TS ne poseront pas trop de questions sur Alexsei, mais peut-être serait-il déjà partit avant. Et puis il y avait les brigands à s’occuper, non ?



#0066ff Miya#993300 Vlad#006600 Mikhail#ff3300 Steven

Fiche Personnage
• Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 73
Argent ($) : 50986
Date d'inscription : 29/09/2014
Localisation : Moscou
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: We did not expect it... [pv Miya Izumi Yevriska] Mar 1 Déc - 22:37


We did not expect it...Featuring → Miya Izumi Yevriska


Ils... avaient l'air de ne pas réellement se préoccupé de ce qui lui était arrivé quand il fut blesser... Ils avaient l'air... de s'en foutre littéralement... Ils... n'étaient pas comme les autres humains qu'il avait croisé jusqu'à maintenant... mais est-ce qu'il y en avait d'autres ? Allez savoir... Depuis tout ce temps, Alexsei avait passé son tempe à se défendre face à ceux qui voulait lui prendre la vie, il avait pas mal de sang sur les mains... et ce depuis lors ou il s'était engager dans l'armé, mais il semblerait, que... bien que tué des gens ne lui plaisait pas avait la catastrophe de Moscou... Qu'il avait finit par ne plus rien ressentir quand il avait finit dans ces putains de laboratoires. Est- ce que... il avait tant changé que ça ? Il savait très bien que quelque chose avait finit par se brisé à l'intérieur, et visiblement il avait du mal à s'en remettre. Entre la peur de l'attachement, de perdre les gens en qui il tenait et cette haine qui sommeillait en lui... il y avait qu'un file... Alors... Il préférait rester seul pour ne prendre aucun risque, même s'il se doutait que pour survivre il valait mieux être en groupe... Mais... il s'en sortait plutôt bien pour le moment et sa ne comptait pas changer de sitôt. Du moins, il le pensait très fort.

Le regard du Russe finit par se poser sur la damoiselle quand elle vint à le remercier, mais aussi de lui dire qu'ils auraient put s'en occupé sans qu'il n'est à intervenir... Peut-être... Mais même s'il avait l'air différent... Il s'était rappeler de cette amitié qu'ils avaient eut, et il n'aurait pas supporter qu'elle finisse par être blesser à un moment donné. Comment aurait-il put se le pardonné si il était arrivé quelque chose à Miya ? Il n'arrivait déjà pas à se pardonner de tout ce qu'il avait fait depuis ces cinq dernières années, malgré qu'il continuait de tué sans une once d'émotions... Il avait été traiter pour en arrivé là et sûrement que sa changerait jamais. Qui sait ? Le jeune homme a la chevelure noir baissera les yeux de nouveau, fixant le sol, alors qu'il entendait les autres parler, bouger même... D'un côté, il fallait avoué que sa le rassurait qu'il ne finisse pas insulté et qu'on ne tente pas de le tué parce qu'il était un « monstre », comme certains le disait si bien.

Un soupire s'échappera de ces lèvres, alors qu'il toisa du coin de l'oeil la jeune femme qui vint avec sa commande... Le jeune homme regarda quelques instants ce qu'elle lui tendait, avant de se redresser et de les prendre doucement, pour les mettre dans son sac à dos.

 « ... Merci... »

Mechtcherski lancera un regard à cette amie qu'il avait retrouvé après autant de temps... Se demandant si tout irait bien pour elle quand même... Vu comment elle était entouré, il n'en doutait pas une seconde et il était content qu'elle n'est pas tant changer que ça, malgré qu'il ne faisait rien paraître sur son visage. Même s'il devait bien avoué qu'elle était encore plus belle qu'il ne l'aurait pensé. Le jeune homme se remettra en route... Il ne voyait pas vraiment ce qu'il pouvait faire d'autres le coin et puis... il ne restait jamais très longtemps au même endroit, préférant bouger... partir en vadrouille... marcher encore et encore sans réellement savoir ou il allait... Malheureusement se pauvre garçon... Quand il ouvrit la porte... se prendre une balle... dont ne sait ou... avant de faire quelques pas en arrière et de voir entrée plusieurs soldats armé l'encercler... Il serra les dents alors qu'un d'eux balbutia qu'il s'agissait là d'un monstre... Qu'il était sur qu'il avait été infecté en voyant sa plaie se soigner après le tire...

Alexsei ne put s'empêcher de laisser échapper un soupire d'entre ces lèvres, alors qu'il laissera tomber son sac de son épaule qui finit par atterrir lourdement sur le sol... Il y avait toujours des crétins qui ne pouvait pas le laisser tranquille une minute... Il se mordit la joue intérieur jusqu'à sang, alors que ces types constataient le massacre... C'était pas réellement son jour sur certains détails il fallait bien l'avoué... Le jeune homme a la chevelure noire toisera du regard chacun d'entre eux... L'un après l'autre...

 « Enchaînez moi ce petit enfoiré, le boss va être content de notre capture ! »

Il a dit quoi... l'enchaîné... ? Alexsei posera ces pupilles bleu sur l'homme qui venait de dire ça... Pas question qu'on l'attache... Il reculera de quelques pas, serrant les poings, le premier qui s'approcherait trop prêt... il jurait de l’assommer... Et dans le pire des cas, de le tué... On sait jamais... Le jeune homme se craquera l'index par réflexe à chaque fois qu'il se trouvait dans une situation qui le dérangeait d'une certaine façon, avant de faire un pas sur le côté quand un de ces types tentait de lui attraper les poignets afin de l'attacher, il lui donnera un coup derrière le crâne afin de l’assommer avant de faire une prise à un autre afin d'en faire un mur humain, pointant l'arme du dit type sur les autres gars qui le tentèrent tout d'un coup en joug... Il avait apprit à se servir d'une arme... surtout d'un fusil d'assaut, alors... Qu'ils évitent, sincèrement, de le provoquer...



The disconnect Is welling up, And good intentions are not enough.
Your words are weary, Their hearts are strained, And idle vows find the deepest pains.



Couleur paroles Alexsei: #305e4b
Couleur paroles PNJ/Autres: #ff9933
Akio saying in this color: #99cccc
Vodka! Le toutou de Alex'!:
 

Fiche Personnage
Inventaire:
• Inventaire:
« Alexandrin » By tonton
« Alexandrin » By tonton
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 263
Argent ($) : 64626
Date d'inscription : 17/09/2014
Localisation : Styx - Chez cousin Mechtcherski <3
Appartenance : Mercenaire
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: We did not expect it... [pv Miya Izumi Yevriska] Jeu 3 Déc - 12:05

« Enchaînez moi ce petit enfoiré, le boss va être content de notre capture ! »

Quoi ? Mais non… ! Non, juste non, pourquoi ça se goupillait ainsi ? N’importe quoi !

- Arrêt-

Trop tard. En un clignement d’œil la situation avait déjà dégénéré n’importe comment, pourquoi les soldats attaquaient Alexsei ?! Ca n’avait aucun sens ! La jeune femme retient son souffle un instant, puis profita d’une pause pour intervenir afin d’éviter un bain de sang. C’était contre les ordres, par conséquent dangereux, mais elle ne pouvait pas laisser les TS entraver son ami. Si la justice existait encore dans ce monde, on comprendrait ses motivations, aussi Miya s’avança t’elle courageusement du côté d’Alexsei pour manifester son soutien à celui-ci. Contrariée, l’ex-policière s’offusquait :

- Mais qu’est-ce que vous faites ? Vous êtes malades ?!

Vladimir et Mikhail échangèrent un regard, surement pour se mettre d’accord sur le comportement à adopter. Ne rien faire n’étant pas une option et ayant vu tout les deux que jeune homme avait aidé lors de l’attaque des briguant, ils s’avancèrent à leur tour. Diplomatiquement, redressant ses lunettes, Vladimir pris la parole :

- Voyons, il s’agit là d’un malentendu – du moins j’ose l’espérer – ce garçon nous a aidé à maîtriser ces quelques prétentieux croyants pouvoir sortir d’ici avec du butin. Par ailleurs, deux d’entre eux attendent d’être interrogé, il désigna là les deux corps attachés, alors réglons ça sans effusion de violence, voulez-vous ?

Un moment de flottement. Peut-être ne s’attendaient il pas à cela, à se faire rembarrer par ceux venant d’arriver, les petits nouveaux. Sérieusement, ils osaient leur mettre des bâtons dans les roues ? Le « chef » de cette petite bande fronça les sourcils et déclara avec aplomb :

- Ecartez-vous, faites pas chier. Si vous voulez pas montez en grade c’est vot’problème.

Il s’avança menaçant.

Miya ne broncha pas et s’avança d’un pas à son tour, pour montrer qu’elle n’avait ni peur, ni l’intention d’aller où que ce soit, le défiant du regard même si l’individu était plus grand, voir même plus lourd.

- Hors de question. Je doute que les supérieurs apprécieront que l’on malmène un innocent.

Le type grogna :

- Innocent ? Mon cul ouais.

Les autres de sa bande ricanèrent légèrement. Miya se tenait sur ses gardes, prêt à ressortir son couteau :

- Laissez-le partir et réglons ça entre nous. Vous ne comptez pas utiliser des fusils d’assaut dans un endroit comme celui-là, au risque de détruire les provisions, n’est-ce pas ?

Ils n’étaient pas si con, hein ? Parce que y’avait peu de chance pour qu’on leur pardonne un tel écart de conduite. Le risque était qu’ils soient tous autant qu’ils sont puni, et ce n’était pas vraiment dans les plans de Miya d’avoir l’air d’un mauvais éléments TS.

- Qui te dis que j’ai besoin d’un fusil pour t’éclater, moucheronne ?

Sur cette phrase très profonde, le costaud tâcha de mettre une droite à Miya qui recula.

- Putain, mais vous êtes con !

Ca craignait vraiment. Elle espérait que tous ne soit pas aussi débile...



#0066ff Miya#993300 Vlad#006600 Mikhail#ff3300 Steven

Fiche Personnage
• Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 73
Argent ($) : 50986
Date d'inscription : 29/09/2014
Localisation : Moscou
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: We did not expect it... [pv Miya Izumi Yevriska] Jeu 3 Déc - 18:23


We did not expect it...Featuring → Miya Izumi Yevriska


C'était quoi ces foutus humains qui ne pouvait pas faire autrement que de venir l'emmerder à chaque fois qu'ils voyaient sa gueule... ? Alexsei les observera l'un après l'autre, avant que ces pupilles finissent par se poser sur Miya et ces amis quand il vint à intervenir... Le jeune homme serra les dents...Et Akio qui n'arrêtait pas de lui dire... non il ordonnait... qu'il fasse un carnage... qu'il avait faim... Le jeune homme a la chevelure noir se mordit l'intérieur de la joue, jusqu'à sang, comme il avait l'habitude de le faire, se contentant d'attendre en pointant le fusil d'assaut sur ces types... le tenant d'une main... Il savait parfaitement s'en servir et s'il avait besoin il le leur prouverait... Quitte à s'attirer plus d’ennuis, de toute façon, il n'avait pas réellement l'air de se soucier des emmerdes qu'il pouvait bien s'attirer, depuis le temps.

Les pupilles bleus du garçon se poseront de nouveau sur Miya, serrant un peu plus les dents, quand ce... type... assez costaud vint à dire qu'il n'hésiterait pas à l'écraser... Fait chier... Qu'il s'attaque à quelqu'un d'autre merde ! Alex' aurait bien voulu intervenir, mais un des types qui accompagnait cet enfoiré, fondit sur le jeune homme en souriant, profitant d'un moment d'inattention de celui-ci pour l'attaqué... Il serrera les dents, lâchant le type qu'il prenait pour un bouclier humain, lui donnant un coup de crosse du fusil d'assaut derrière la tête, juste à temps, avant de se mettre à esquiver les coups de poings de l'autre crétin... Tout en faisant des pas en arrière, certains uniquement sur le côté, gardant un air totalement inexpressif sur son visage, avant de bloquer un coup de pied avec son avant bras, ce type avait l'air de s'amuser... Et décider à chopper Alexsei, peut importe les dégâts... Un rapide coup d'oeil vers Miya... Le russe n'hésitera pas donner un coup de pied tournant dans la gueule de ce type, avant de foncer vers le grand type pour s'interposer face à un nouveau coup de poing en direction de Miya, levant le pied pour le bloquer de sa jambe sans sourciller, regardant cet enfoiré droit dans les yeux.

 « ... Je te l'interdis ... »

Ce type eut un sourire, avant d'attraper de son autre main la jambe de Alexsei pour le lancer en direction des provisions... Complètement fou ce type... Non... complètement con surtout... Le jeune homme eut juste le temps de se retenir à deux caisses pour pas finir par écraser les provisions et éviter alors qu'ils finissent inutile, alors que les deux derniers types vint à profiter de ce moment afin de venir frapper de leur poing et de leur jambe dans le ventre du Russe qui serra les dents en ne bronchant pas... Ce qui n'avait pas l'air de forcer plaire à Akio... « Tu comptes resté là à ne rien faire... Baka Alexou chou gniah ♥ » Tss... Ce con était énervant avec ces foutus surnoms à la con, mais il avait pas tord d'une certaines façon, alors que le russe rouvrit les yeux en grognant, donnant un coup de pied à l'un d'eux, il attrapera le poignet d'un autre pour le faire tourner sur lui même et lui casser le bras avant de le pousser... En temps normal il les aurait juste tué mais là... Devant les yeux de Miya... Il avait fait assez de dégâts jusqu'à maintenant et il craignait que son ami ne puisse pas supporter... encore que Alex' puisse faire ce genre de chose...

Mechtcherski crachera sur le sol un peu de sang du au coups qu'il venait de se prendre, avant de se redresser, tournant le visage vers le grand type... le toisant du regard, alors qu'il se mit à sourire, avant de tenter de frapper de nouveau Miya, poussant ainsi Alexsei à se mordre la lèvre et serrant les poings, faisant en sorte, du bout du pied de relever la lame d'un couteau, pour la faire sauter et de finir par donner un coup de pied dans le manche, afin de faire en sorte qu'elle aille se planter dans la jambe de cet enfoiré... La... S'en était trop... Il méritait juste que Alexsei le fasse souffrir pour tenter de frapper son ami, il marchera lentement dans sa direction, alors que ce type gémissait, plaintif, sous la douleur, le jeune homme passera une main dans son dos, en fixant le crétin endolorit par la lame du couteau, qu'il essayera de retirer. Alexsei sortira son arme à feu tranquillement, avant de retirer le chargeur et compter les balles... Dix... Il avait moyen de faire quelques chose avec ça... Le jeune homme restait inexpressif mais à l'intérieur sa bouillonnait... Il avait juste envie de buter cet enfoiré... Parce qu'il avait essayer de faire du mal à son amie... Il remettra le chargeur dans son arme et quand il fut à proximité de l'autre enfoiré, collera son canon sur son front en serrant les dents.

 « ... Je commence par quoi... ? Te péter... le genou... ? »

C'est fout ce que Akio pouvait se marrer lui... Il ne cessait de rire, ce qui amenait le russe a avoir un mal de crâne horrible... Mais il n'y prêtait pas attention, comme toujours, il se disait que sa se calmerait dans quelques heures... Pour l'heure il était bien trop énervé... Et Akio... Sa lui plaisait encore plus.



The disconnect Is welling up, And good intentions are not enough.
Your words are weary, Their hearts are strained, And idle vows find the deepest pains.



Couleur paroles Alexsei: #305e4b
Couleur paroles PNJ/Autres: #ff9933
Akio saying in this color: #99cccc
Vodka! Le toutou de Alex'!:
 

Fiche Personnage
Inventaire:
• Inventaire:
« Alexandrin » By tonton
« Alexandrin » By tonton
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 263
Argent ($) : 64626
Date d'inscription : 17/09/2014
Localisation : Styx - Chez cousin Mechtcherski <3
Appartenance : Mercenaire
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: We did not expect it... [pv Miya Izumi Yevriska] Dim 13 Déc - 1:47
We did not expect it

Ozuki Lindley,Alexsei Mechtcherski, Miya Izumi Yevriska


 
Qu’il était rare que l’on vienne me déranger durant l’un de mes entraînements quotidiens hein ? Pourtant ce fut le cas cette fois, des soldats avaient fini par enfreindre mon unique règle, personne ne devait pénétrer cette salle que j’avais spécialement organisée pour me maintenir en forme. Malgré tout, je n’avais pas sermonné ces gars, puisque je l’avais également sentie. Cette menace intense capable de se glisser n’importe où pour me faire frémir et m’exciter. Quelque chose se passait dans la base et ceux depuis longtemps.

Voilà pourquoi je me retrouvais à courir dans les couloirs de la base. Le symbole des Tawny Steel originel flotter dans le dos de mon uniforme, alors que je sommais tous les hommes et femmes que je voyais de me laisser la place. Peut-être que je leur apparaissais comme une réelle bête avec un objectif ? Qu’en avais-je à faire ? Il y avait bien plus important à penser, la sécurité des miens.

Il ne me fallut que peu de temps pour savoir d’où venait cette tension. L’entrepôt dans lequel travaillait Miya... Une querelle entre militaires hein ? Alors pourquoi y avait-il un gosse encapuchonné avec eux ? Et pourquoi ce même gosse tenait l’un de mes hommes en joug ? Les questions fusaient alors que je fonçais vers eux.

À chacun de mes pas, mon cœur battait plus vite, comme si je devais me hâter pour sauver ce type. Un rictus s’afficha sur mon visage lorsque je reconnus le militaire en joug, lui... Il était réputé pour manquer de respect aux nouveaux, leur donnant des tâches ingrates voilà donc pourquoi la demoiselle et sa clique n’avaient pas un travail digne de ce nom hein ? Tout cela allait changer un jour ou l’autre. Le jour où le frangin allait enfin décider à sortir de sa chambre.

C’est avec un mélange de colère et d’excitation, que je pressais le pas vers ce foutu entrepôt. Il ne me fallut que quelques secondes pour arriver jusqu’au gosse. Quelques secondes pour prévoir mon plan d’action, d’abord virer cette arme de la tempe d’un de mes hommes, ensuite le faire reculer suffisament loin pour le mettre hors de danger de toutes représailles, le reste viendrait ensuite tout seul.

Ma main droite s’ouvrit et lorsque mon pied se bloqua à quelques centimètres de celui qui se tenait au sol, le plat de la main se referma sur le canon du pistolet en maintenant la culasse vers le haut, avant que je ne force mon adversaire à faire tourner son bras et donc lâcher son arme pour ne pas voir son bras se faire arracher. Pour finir par le pousser légèrement avec un coup de pied dans le dos, alors que le militaire se relevait couteau à la main. Pauvre fou... Kibô s’offrit à la lumière et stoppa net le militaire qui eut un mouvement de recul alors que mes billes lui criaient que j’allais vraiment le tuer.

Tout s’était passé très vite, peut-être trop vite... mais je bénéficiais de la surprise et surtout de ma technique qui n’était plus à prouver. L’heure n’était plus à se quereller, mes billes se posaient sur Miya. Le visage inexpressif, je rangeais ma lame.

-Rapport sur la situation.

Ma voix était très calme, jusqu’à ce que l’homme que je venais de menacer n’ouvre la bouche. Mes billes le fusillèrent, alors que j’approchais de lui lentement, le laissant terminer.

-Cet homme est infecté par le virus Monsieur ! Je voulais simplement l’arrêter, mais les nouvelles recrues m’ont manqué de respect !

Il s’agissait d’un capitaine, mais cela ne lui laissait aucunement le droit de jouir comme il l’entendait de mes hommes. Plus j’approchais et plus sa voix se faisait faible pour ne finir que par une simple respiration. La colère était réelle et je comptais bien le lui faire comprendre.

-Primo, vous n’êtes qu’un capitaine et n’aviez aucun droit de juger d’un cas pareil. Deuxio, je ne vous ai rien demandé alors si vous souhaitez garder votre langue à sa place soyez gentil et prenez le balai de Mikhail pour me montrer votre unique talent. Enfin, je vais prendre le temps de réfléchir à votre cas. Ce n’est pas la première fois que j’entends parler de vous dans ce genre de situation.

L’un de ses hommes tenta néanmoins de me faire taire en levant son fusil d’assaut contre moi. Un geste à ne pas faire surtout lorsque j’étais dans un état pareil. Maltraiter ceux en qui j’avais confiance n’était pas quelque chose que je pouvais accepter, mais menacer un supérieur hiérarchique direct pouvait être vu comme un acte de rébellion. Mon visage restait impassible, alors que je fixais le capitaine.

-Tu n’auras droit qu’à un seul avertissement soldat. Pose ça.

Voyant le refus d’obtempérer du soldat visiblement à cran, ma main se posa sur mon Katana que je tirais avec une vitesse quasi divine pour venir le présenter sous son cou. L’homme trop surpris pour presser la détente posa son arme sur le sol, avant de voir son visage couvert de sueur.

-Miya, Mikhail, Vladimir, récupérez les armes de ces hommes.

Mes billes se tournèrent vers les autres qui observaient de loin. Je ne pouvais pas les faire exécuter en place publique, les enfermer ne servirait à rien. Non, je devais faire cela dans la plus grande discrétion, car tout ce qui n’était pas mes alliers était désormais des ennemies.

-Capitaine, je vous ordonne vous et vos hommes de vous retirer et de me retrouver à la tombée de la nuit devant les portes de la base. Nous partons faire un exercice nocturne.

Je soupirais avant de lui faire signe de partir. Lui et ses hommes quittèrent mon champ de vision, alors que je me tournais vers les autres. Mon sabre glissa jusqu’à se rendormir dans son fourreau.

-Rien de cassé ?

Je vis enfin les corps des brigands et esquissai un large sourire pour les hommes qui se tenaient devant moi. Ils avaient fait beaucoup de progrès depuis Moscow et ce n’était que le début de leur carrière ça ils pouvaient en être sûr.

-Bon travail, mais je veux un rapport détaillé sur ce qu’il s’est passé.

Je fixais mes hommes avec une certaine fierté dans le regard, tandis que mon visage s’était renfermé dans son inexpressivité habituelle. Il était temps d’avoir un peu plus de détails sur cela pour ensuite préparer cette virée nocturne qui pouvait s’avérer sanguine, mais je ne pouvais pas me permettre de renforcer les rangs ennemis avec des gens si bien entraînés... ça, c’était impossible.

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: We did not expect it... [pv Miya Izumi Yevriska] Dim 20 Déc - 23:05
We did not expect to this. Comment avaient-ils pu en arriver là, lors d’une simple distribution de provision ? Ah ça, Miya se le demandait. Alexsei tenait le capitaine en joue, et voilà que le temps semblait comme suspendu. Les soldats l’avaient cherché, mais Miya voulait éviter qu’il y ai des morts. Tout le monde retenait son souffle, craignant et espérant que la situation se résolve, et leurs espoirs furent entendu. Non pas par l’un d’entre eux, mais par un élément extérieur que l’ex-policière et ses amis n’attendaient pas revoir.

En quelques secondes les rôles furent redistribués. L’épéiste de l’ombre reprenait les rênes, à présent, c’était à lui qu’il fallait obéir. Même si certains soldats étaient visiblement trop con pour savoir la mettre en veilleuse ne serait-ce que pour leur bien. Mikhail failli sourire en remarquant que le nouveau venu remettait à sa place le capitaine et ne manqua pas de lui tendre son précieux balai comme indiqué. Ce fut nettement moins marrant quand un autre eu l’idée saugrenu de lever son arme contre Ozuki, qui…. sembla disparaître pour réapparaitre derrière lui. Message reçu, on ne le faisait pas chier. Les trois amis s’exécutèrent et prirent leur arme comme demandé, dans un silence un peu…surpris.

- Rien de cassé ?

Miya s’inspecta mentalement mais non, rien, elle avait esquivé les coups. A la place elle demanda :

- Vous êtes là ?

Elle réalisa la stupidité de sa question, mais parfaitement légitime puisque la dernière fois qu’elle l’avait vu s’était à Moscova en tant que samouraï contemporain solitaire vengeur et le voilà qu’il réapparaissait dans leur vie en tant que supérieur hiérarchique des Tawny Steel. Alors oui, la jeune femme ouvrait des yeux ronds, ne pouvant guère se tromper malgré qu’il ait changé, trahit par son regard rouge étrange. Elle le détaillait un peu, avec appréciation, il faut dire que le sabreur était resté séduisant, à sa manière, même si son aura avait changé. N’était-il pas plus froid qu’avant ? Et si elle faisait un rapport à la place de penser à ce genre de truc comme demandé ? Gênée par l’arme récupérée dans ses mains, elle s’appuyait d’une jambe sur l’autre pour se remémorer en détaille toute l’histoire mais Vladimir fut plus rapide. Normal, l’homme à lunette avait toujours aimé raconter les évènements et avait donc sauté sur l’occasion, ce qui évitait à Mikhail de réfléchir à une possible blague. Enfin, le balayeur professionnel en avait bien une ou deux qui lui venait mais il avait tenu sa langue : Ozuki n’avait jamais eu l’air d’être le genre de type à se marrer franchement.

Vladimir se racla la gorge légèrement, remonta ses lunettes qui le gênaient et expliqua :

- Tout a commencé de manière classique. Une journée somme toute normale avec un survivant venu chercher des provisions dans l’entrepôt. Alors que Miya s’acquittait de sa tâche en discutant avec son ami retrouvé Alexsei, un groupe de briguant se faisant passer pour des survivants s’introduisirent eux aussi dans l’entrepôt, semblant croire que me prendre en otage serait une idée judicieuse. Nous devions donc réagir dans une telle situation et ce jeune homme eu l’amabilité de nous aider, révélant malencontreusement sa condition d’infecté. Les briguant furent ainsi rapidement mis hors d’état de nuire – deux d’entre eux ne devraient pas tarder à se réveiller si l’on souhaite les interroger – et tout aurait pu suivre son chemin sans encombre. Hélas, se fut sans compter sur l’arrivé de ce capitaine et quelques soldats qui voyant des cadavres et un infecté au milieu se méprirent visiblement sur le véritable ennemi malgré les explications pourtant clair, mais ils doivent être un peu étroit d’esprits. Il fallut alors s’interposer, ce qui envenima la situation de manière dramatique jusqu’à votre intervention.

Voilà, Vladimir avait pu avoir son instant de gloire qui le changeait agréablement du combat. Pendant ce temps Miya avait posé l’arme et rassemblait les provisions d’Alexsei qui étaient tombées dans toute cette agitation afin de lui redonner à nouveau avec un petit sourire rassurant et « tiens. ». Mikhail restait silencieux, tenant sa langue mentalement. La jeune femme restait près de son ami perdu de vue et retrouvé, comme pour le soutenir si jamais les choses se déroulaient encore de la mauvaise façon. Afin de le repréciser elle ajouta :

- Il n’a rien fait de mal. Les autres ont juste été trop idiot pour le voir.


Elle sourit à l’adresse d’Ozuki, pour détendre l’atmosphère surement. Mikhail fini par prendre la parole en affichant un sourire légèrement mal à l’aise :

- Et si on recommençait cette conversation à zéro ? Exemple : bonjour, comment allez-vous ?

Vladimir pinça les lèvres en le fusillant du coin de l’œil, et Miya se retient de rire légèrement tout en s’inquiétant des répercussions. Elle chuchota à son adresse :

- Baka.

Puis à celle d’Ozuki, avec un sourire un peu plus gênée; comme une excuse :

- On n’a pas vraiment changé. Je pense.



#0066ff Miya#993300 Vlad#006600 Mikhail#ff3300 Steven

Fiche Personnage
• Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 73
Argent ($) : 50986
Date d'inscription : 29/09/2014
Localisation : Moscou
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: We did not expect it... [pv Miya Izumi Yevriska] Lun 21 Déc - 0:42


We did not expect it...Featuring → Miya Izumi Yevriska


Qu'est ce qu'il venait de se passé la ?! Alexsei ne comprenait pas vraiment, sa avait été trop... rapide... Oui s'était bien le mot... Le jeune homme avait par contre comprit que ce type l'avait d'une certaine façon sauver d'un coup de couteau... Mais il s'en foutait d'un côté, c'est pas comme s'il finirait par pas se régénérer par la suite. Il comptait peut-être un peu trop sur ce que le virus lui offrait. Le russe avait tendance à prendre trop de risque parfois, et un jour, sa allait vraiment finir par le tué, mais il avait l'air de pas vraiment s'en préoccuper de toute façon. Le jeune homme a la chevelure ébène posera ces pupilles bleus et inexpressif sur Ozuki, le toisant du regard, alors qu'il écoutait qu'à moitié ce que disait ce type là... Un pote à Miya. Il se contentait de regarder ce samouraï... putain d’où il nous sortait lui ? Le jeune homme se mordra l'intérieur de la joue à sang, avant de finir par récupérer son arme à feu et de le ranger dans son holster, cacher derrière sa veste dans son dos. Un léger soupire s'échappera de ces lèvres, alors qu'il cherchera son épée du regard, avant de poser ces pupilles sur Miya qui vint à lui ramener ce qu'il avait demander.

Il hochera doucement la tête en guise de remerciement, avant de serrer les dents et de regarder l'autre samouraï aux paroles de Miya. Il... avait rien fait de mal ? Le jeune homme venait de tué des gens sans même se poser de questions, il y avait aucune humanité dans ce genre de comportement, alors, sa ne pouvait pas être bien. Alexsei se massera la nuque doucement, sans rien dire sur le moment. Qu'est ce qu'il pouvait bien répondre de toute façon ? Ce garçon ne parlait pas souvent et ça n'allait sûrement pas changer avant un long moment. Enfin, ces pupilles se poseront sur... le petit clown du groupe, et il se contentera de soupirer sans réellement répondre à la blague. En fait, il s'en fout, il s'en fout de tout en fait... Sauf du fait que Miya vint à dire qu'ils avaient peut-être pas changer tant que ça. Mechtcherski posera son regard sur elle, avant de baisser légèrement la tête.

 « ... Chiant... »

Ha... C'était bien le genre de situation que Alexsei n'aimait pas vraiment. D'un côté, il était quand même content que Miya avait pas tellement changer, d'un côté sa le rassurait. Le jeune homme craquera son index, par réflexe ou par tic, allez savoir. Il jettera un rapide coup d'oeil à Ozuki tout de même, histoire de garder son visage dans sa mémoire, on sait jamais. Il regardera un peu autour de lui, l'odeur de sang lui prenait vraiment au nez et... Akio... Sa lui plaisait un peu trop au goût de Alexsei, qui ne trouvait qu'une seul solution : retourner à sa piaule. Ce foutu Akio... A chaque fois que ce con s'excitait quand il avait trop de sang, il essayait de ressortir, heureusement que Alexsei n'était pas vraiment en colère ou aux prise de sa rage, il aurait put sortir facilement. Un soupire s'échappera de nouveau de ces lèvres, alors qu'il finira par allumer une cigarette tranquillement, avant de se diriger vers la sortie.

Le Russe n'avait pas l'air particulièrement déranger par le sang sur le sol et les cadavres, d'un côté, il avait suffisamment de sang sur les mains depuis tout ce temps pour ne même plus y faire attention. Le jeune homme a la chevelure ébène enjambera la plupart des cadavre, alors qu'il continuait de fumer tranquillement, avant de finir dehors et de prendre une grande inspiration. La pour le coup... Sa sentait moins le sang et sa faisait du bien. Mechtcherski finira par continuer à s'éloigner. Son expression restait impassible, c'est certains, mais intérieurement, il était heureux, il avait revu Miya, et sincèrement, il devait s'avouer qu'il ne pouvait qu'être ravie de cela. Il ne savait pas du tout quand est-ce qu'il finirait par la recroisé un jour et quand à ce samourai, ninja ou on ne sait quoi... Il s'en foutait en fait. Il ne connaissait pas du tout ce type et ne cherchait pas du tout à le connaître, sa se voyait de toute façon, il se contentait de rentrée chez lui. Il avait autre chose à foutre de ces journées. Quoi ? Allez savoir, il faisait pas grand chose de toute façon... En tout cas, il y avait au moins une chose positive dans cette journée, on l'aura bien compris.



The disconnect Is welling up, And good intentions are not enough.
Your words are weary, Their hearts are strained, And idle vows find the deepest pains.



Couleur paroles Alexsei: #305e4b
Couleur paroles PNJ/Autres: #ff9933
Akio saying in this color: #99cccc
Vodka! Le toutou de Alex'!:
 

Fiche Personnage
Inventaire:
• Inventaire:
« Alexandrin » By tonton
« Alexandrin » By tonton
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 263
Argent ($) : 64626
Date d'inscription : 17/09/2014
Localisation : Styx - Chez cousin Mechtcherski <3
Appartenance : Mercenaire
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: We did not expect it... [pv Miya Izumi Yevriska] Jeu 24 Déc - 14:20
We did not expect it

Ozuki Lindley,Alexsei Mechtcherski, Miya Izumi Yevriska


 
Une légère brise faisait flotter ma veste ouverte, le soleil inondé cette partie extérieure de la base. L’entrepôt se trouvait non loin d’un ancien bâtiment en ville et a quelques mètres à peine de la première tente de premier secours. La plupart des gens étaient repartis à vaguer à leur occupation, signe que le calme était enfin revenu. Les agitateurs avaient rejoint leurs quartiers, il m’avait suffi d’un simple regard pour ordonner à deux personnes de confiance de veiller à ce qu’ils ne prennent guère la poudre d’escampette. À ma place, James les aurait sans doute éliminés sous les yeux de tout le monde, mais je n’étais pas lui. Pourtant, nous partagions la même philosophie, éliminer les êtres pouvant être dangereux. Lui le faisait toujours de front, moi je préférais me glisser dans les ombres.

La voix de la jeune femme me ramena à la réalité, tandis que mes billes l’observaient avec une certaine intensité. J’allais également les faire plonger dans ce monde d’ombre. Pour pouvoir les rendre utiles, mais aussi les protéger à ma façon. Pour l’heure, il s’agissait de nos meilleurs éléments, des plus prometteurs, mais je ne pouvais pas prendre le risque d’ouvrir cette nouvelle unité sans en avoir parlé à notre chef. Oh bien entendu, le projet était tellement important pour moi, que je ne pensais pas une seule seconde à ce qu’il soit refusé. C’était même une évidence pour moi...

Je remarquais les yeux de la jeune femme m’observer de long en large. Pensait-elle que j’avais changé depuis notre première rencontre ? C’était possible, après tout j’étais leur prisonnier, mais aussi leur unique chance de sortir vivant de l’enfer. Le rapport vint assez vite et parfaitement détaillé. Signe que ma première impression était bonne sur ses éléments. C’était Vladimir Stalvisky qui le débiter, l’embellissant pour en faire presque une aventure qui aurait pu être épique. Détaillé même plus que de raison. Puisque j’avais le nom du type que je venais de sauver, ainsi que son affinité avec Miya. Il me fut aisé d’en conclure qu’il s’agissait d’un autre survivant de cette catastrophe. Ce fut d’ailleurs durant le long monologue de Stalvisky que la demoiselle lui rendit son dû et que cet élément disparut.

Détail important du monologue, ce jeune inconnu avait participé à l’affrontement. Non seulement il n’était pas un ennemi, mais sa maîtrise des armes ne faisait aucun doute. L’idée fut immédiate, ce type devait rejoindre mon unité. Miya s’approcha de moi afin de me repréciser qu’il n’était qu’une victime dans cette affaire. Je l’avais très bien compris, aussi voilà pourquoi je ne fis que lever doucement ma main en signe de réponse. Son sourire eut toutefois la faculté de me rendre moins froid, même si l’expression de mon visage ne changeait toujours pas. Pour eux, je devais paraître mort de l’intérieur, peut-être était-ce le cas ?

Mikhail esquissa un léger sourire avant de détendre à sa façon l’atmosphère d’une de ses petites blagues idiotes. Miya ne manqua pas de lui faire remarquer, mais ce type était un peu le garde fou de cette équipe. Sans lui, inutile de dire l’état des autres membres aujourd’hui. Il était donc un élément essentiel et sa spécialisation des armes légères pouvait s’avérer être un atout non négligeable sur le terrain. Je soupirais avant de sentir le regard de la jeune femme se reposait sur moi.

Ses paroles eurent l’effet d’une bombe dans mon esprit. Elle disait que l’on n’avait guère changé selon elle. D’un certain côté, c’était complètement faux. Ils étaient devenus tous militaires d’une armée privée, mais tous avaient réussi à garder ce qui les rendait uniques et forts ensemble. Mes billes se posèrent sur chacun d’eux durant un long moment, avant que je n’esquisse un léger sourire furtif.

-Pas besoin de cérémonie avec moi, lorsque nous ne sommes plus en train de parler travail.

Mes yeux continuaient le balai dansant sur chacun d’eux. Oui, je n’avais qu’à les observer pour sentir cette immense synergie qui les symbolisait. Aussi je ne comprenais pas pourquoi ils n’étaient pas en train de parfaire leur talent et leur esprit d’équipe... D’un certain côté, catapulter ces nouvelles recrues sans aucun entraînement dans un des corps d’entraînement d’élite pourrait se révéler étrange pour les mercenaires accomplies. Malheureusement, leur situation désagréable allait devoir durer tant que le frangin ne serait pas de retour. Un autre soupir traversa doucement mes lèvres avant que je ne fixe Miya.

-Ce garçon qui était-il ?

Ce n’était pas un ordre, mais une simple question posée comme telle, avec ma neutralité qui m’était devenue propre. Impossible de pouvoir savoir à quoi je pensais, tant mes expressions faciales s’étaient endormies, mais peut-être que le fait que je montre de l’intérêt pour ce type, allait réveiller quelque chose en cette demoiselle. Je l’espérai, car sans réellement le vouloir, je la mettais à l’épreuve pour nos futures collaborations.

Kibô fut posé au sol, alors que je m’installais contre une caisse de vivre pour discuter un peu. Il était important que je sache ce qu’ils pensaient de notre organisation. Mes yeux se fermèrent lentement pour s’ouvrir avec une lueur de détermination puissante.

-Vous vous plaisez ici ?

Ma question pouvait paraître saugrenue, voir complètement à côté de la plaque, mais elle avait son importance. Pourtant, comme pour me justifier, je fus obligé de rajouter une petite phrase avec une voix beaucoup plus douce.

-Rassurez-vous, les tâches ingrates ne seront bientôt plus pour vous.

Mon sourire s’adoucit et un sourire sincère s’afficha sur mon visage. Sourire qui pouvait vraiment être perçu comme sadique soit dit en passant. Car oui, depuis mon retour de Néowolf, mes émotions avaient du mal à traverser. Mon esprit les bloquait, pour me protéger de moi-même. Le sourire finit toutefois par disparaître afin que je puisse apprécier les réponses de chacun en entendant que l’heure tourne.


Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: We did not expect it... [pv Miya Izumi Yevriska] Dim 27 Déc - 12:23
Miya se sentait observé. Il n’y avait pas qu’elle bien sûr, après le départ des autres soldats et d'Alexsei les trois nettoyeurs étaient face au sabreur, et malgré le fait qu’ils ne soient plus en train de « parler travail », un fossé immatériel les séparait d’Ozuki. La façon de penser peut être, la position hiérarchique ou simplement la rapidité démoniaque avec laquelle il pouvait retourner une situation. Mikhail était nerveux, ne souhaitant pas spécialement être là, Vladimir ne montrait pas grand-chose comme à son habitude – être trop expressif est une faiblesse s’est bien connu - quand à Miya elle se demandait comment faire le premier pas pour engager une conversation pour effacer la distance.

- Ce garçon qui était-il ?

De quoi ? La jeune femme se demanda si il s’agissait d’un piège, et elle fixa l’interlocuteur en essayant de deviner pourquoi il posait la question. Difficile à dire, son visage était fermé comme une porte de prison blindé. Etait-ce une simple demande amicale ? Voulait-il le punir ? Le recruter ? L’ex-policière ne pouvait s’empêcher de vouloir protéger son ami et de chercher à prendre les bonnes décisions pour lui épargner les problèmes. Est-ce que parler lui porterait préjudice ? Après une brève analyse donnant lieu à une petite moue songeuse, elle concluait qu’elle-même n’en savait pas assez pour répondre à cette question, ce qui ne l’empêcha pas de déclarer :

- Un ami reconvertit en guerrier par la force des choses semblerait-il. Je suppose que pour envisager une carrière de guitariste rock c’est compromis…

Miya se mordit un peu la joue en sentant l’émotion l’envahir, se rappelant son ancienne vie. Leur ancienne vie. Le soir elle rentrait chez elle, ouvrait Skype et prenait des nouvelles de ses parents, et sur l’avancée du projet pour Alexsei, afin de lancer sa carrière. Il aurait pu commencer par être mannequin et glisser quelques mots à propos de son groupe de rock pour leur faire une promotion. Alexsei devait avoir perdu ses autres amis, sa famille, alors qu’elle avait eu trois personnes pour l’aider. Avant les attentats ils ne se connaissaient pas vraiment. Mikhail était le nouveau se faisant rapidement des potes, toujours prêt à faire la fête, il avait même dragué Miya un moment mais il n’était pas méchant. Steven avait été relégué à la paperasse, attendant sa retraite, discutant un peu autour d’un café, conseillant les jeunes avec un air paternaliste. Vladimir n’était guère très aimé, bureaucrate froid et autoritaire enfermé dans son bureau avec une sociabilité proche du zéro, c’était le plus haut placé dans la hiérarchie.

Cinq ans auparavant, Miya n’aurait pas envisagée que leur vie était lié et dépendrait dorénavant des uns et des autres. Elle n’aurait pas envisagée qu’elle perdrait Alexsei de vue si longtemps et le retrouverait brisé par les évènements. A vrai dire elle le croyait mort, avec un pessimiste pragmatique : avoir de l’espoir dans ce monde décevait. Elle culpabilisait, il était en vie durant tout ce temps, est-ce qu’il pensait qu’elle l’avait abandonné à son sort ? Miya se jura de retourner le voir plus tard prendre de ses nouvelles et peut être discuter plus à l’aise – dans un entrepôt après une attaque de briguant n’était guère pratique.

Elle renifla le plus discrètement possible. Ce n’était pas le moment de flancher. A présent ils étaient des nouvelles recrues et devaient montrer qu’ils étaient forts, dignes d’être utile.

- Vous vous plaisez ici ?

Un silence éloquent lui répondit. Il y avait bien un point sur lequel les quatre amis s’accordaient : ils ne s’attendaient pas à ça. Dans les premiers temps, certes, c’était mieux que de parcourir sans but la plaine glacée et avoir une communauté mais au bout d’un moment, ils avaient sérieusement envisagé de partir. Attention, pas de la traîtrise, juste de rejoindre une autre communauté ou créer la leur histoire d’être plus efficace. Ils comprenaient qu’on ait pu être réticent à l’idée de leur confier des tâches plus importantes mais ils ne voyaient pas en quoi nettoyer le sol aiderait la cause destruction-d’Umbrella.

- Rassurez-vous, les tâches ingrates ne seront bientôt plus pour vous.

Aaah, bonne nouvelle ! Avec une pointe d’ironie Mikhail s’exclama :

- Comment ? J’étais tombé amoureux de mon balai ! Vous me brisez le cœur !

Vladimir ne… montra encore rien.

Quand à Miya, après s’être ressaisi elle demanda pour être sur :

- Alors qu’allons-nous faire à la place ?

Peut-être allaient ils devenir des « vrais » soldats. Elle ne savait pas trop en quoi consistait la monté en grade, l’étape juste après le nettoyage. Monter la garde dans un premier temps sans doute ? Protéger les remparts ? Dans tout les cas cela mettrait enfin un terme à ce sentiment d’inutilité. De son coté, Mikhail faisait des adieux à son balai :

- Je dois te quitter. Non, ne me regarde pas comme ça, le destin m’appel.

Vladimir fini par lâcher dans sa direction :

- Ne me donne pas envie de faire semblant de ne pas te connaître.

Même si Vlad avait l’air de tout le temps lancer des piques, surtout sur son collègue plaisantin, Miya savait bien que c’était son propre sens de l’humour et retrouva le sourire après sa tristesse de tout à l’heure. Pour encourager Ozuki à donner plus de détail elle se retourna vers lui :

- Je suis prête à entendre les instructions alors.



#0066ff Miya#993300 Vlad#006600 Mikhail#ff3300 Steven

Fiche Personnage
• Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 73
Argent ($) : 50986
Date d'inscription : 29/09/2014
Localisation : Moscou
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: We did not expect it... [pv Miya Izumi Yevriska] Jeu 31 Déc - 0:02
We did not expect it

Ozuki Lindley,Alexsei Mechtcherski, Miya Izumi Yevriska



Il m’avait suffi de quelques secondes à peine pour désamorcer une situation critique. Quelques secondes, une bonne analyse et un bon jeu de sabre pour faire revenir la paix dans notre base. Une rapidité jugée bien souvent démoniaque par la plupart des soldats. Certains se demandaient si j’étais seulement humain pour pouvoir analyser et agir aussi rapidement. Humain... ce terme n’avait plus vraiment la même signification depuis le début de cette nouvelle ère. Pour survivre, nous étions obligés d’être forts, de nous montrer toujours meilleur que l’autre. Ces quelques capacités acquises avec de douloureux entraînements étaient un peu outils pour continuer d’exister.

Un soupir traversa mes lèvres, peut-être que je n’étais pas respecté, mais craint au sein de mon armée ? Je savais que commander, c’était également s’éloigner de ses hommes... voilà pourquoi j’avais besoin de mon frangin dans cette épreuve. J’avais besoin qu’il revienne parmi les vrais vivants. Oui, commander une si grosse armée, ce n’était pas vraiment pour moi. Pourtant, selon Hawk je possédais le charisme du meneur. Lui-même avait envie de me suivre comme à la belle époque.

Miya me fit revenir au milieu de la réalité. Cette chaude réalité au pied de l’entrepôt de vivre, où elle m’expliqua ce qu’elle semblait savoir sur le jeune homme qui s’était éclipsé. Ils étaient donc amis ? Et il n’était pas guerrier depuis longtemps ? Lui aussi avait dû se faire fort pour survivre dans ce triste monde. Pourtant son talent au combat ne tarissait pas d’éloges. Réussir à désarmer un mercenaire avec plus de vingt ans d’activités, comme s’il n’était qu’une vulgaire bleusaille.

Mes billes se perdirent dans le regard de la jeune femme et ce fut une grossière erreur. Installé sur ma caisse depuis peu, je fixais le petit groupe avant de soupirer bien plus longuement qu’à l’accoutumée. Elle venait de me replonger avec une certaine nostalgie dans ma belle époque. Je revoyais Viktor, Lee, et notre expert en explosif, marcher ensemble dans ce foutu laboratoire d’Umbrella pour récupérer la gosse de James. Je nous revoyais tous, durant nos séances d’entraînement, le jour où avec mon frangin nous avions fait péter tous les scores.

Lorsque j’ai appris leur mort, quelque chose s’était brisé en moi. J’avais réellement perdu des êtres chers. Des amis comme je n’en avais jamais eu. Des gens sur qui je pouvais compter. Mes billes s’ouvrirent pour se poser sur le nouveau groupe. Ils n’avaient guère répondu à ma première demande, mais je connaissais la réponse. Et ne put m’empêcher de leur offrir l’espoir. Un espoir qui semblait les choquer. Jusqu’à ce que Mikhail entre en scène bien évidemment. Vladimir était plus réservé et Miya se montrait plus curieuse. Désireuse de savoir ce qu’ils allaient devenir, elle me posa la question.

Bien évidemment, le silence régnait pour ma part. Il était préférable, de les faire bien réfléchir avant de leur offrir ce qu’il souhaité. Je suivais peut-être un peu trop à la lettre, cette règle du tout vient à point à qui sait attendre. Le doute devait certainement occupé leurs pensées, mais ils avaient tous les droits une méthode bien différente pour le montrer. L’un jouer de nombreux calambour, l’autre rejetait la faute sur le premier, tandis que la dernière tenait absolument à avoir la réponse de ma bouche.

Un soupir traversa mes lèvres, suivi d’un sourire alors que je descendais de mon perchoir avec l’agilité d’un félin. Lentement, mes yeux parcouraient le groupe pour finir sur la personne qui avait parlé la dernière. Elle attendait les instructions ? Je n’en avais aucune hormis bien évidemment, leur nouvel entraînement au tir.


-Je vous ai inscrit sur les listes de tous les entraînements à l’arme à feu. Vous allez pouvoir faire vos preuves.

Lentement, je fermais les yeux avec un sourire satisfait sur le visage. Je m’ouvrais un peu plus cette fois, mais j’étais bien obligé vu le plan que j’avais monté pour les rendre meilleurs.


-Miya, tu devras me montrer que tu es effectivement la meilleure avec un sniper. -je décidais de marquer une légère pause avant de continuer.- Seule bien entendu.

Cette nouvelle n’allait certainement pas lui plaire. De coutume, les unités de sniper travaillent toujours en binôme. Une personne chargée du tir et l’autre du repérage. C’était un exercice compliqué que je lui demandais, mais pour entrer au sein de mon unité, il fallait qu’elle soit la meilleure. Mes billes se tournèrent maintenant vers le rigolo.


-Mikhail, tu vas devoir te surpasser avec les armes légères, en utilisant constamment deux armes.

Le léger sourire sur mon visage se tourna enfin vers Vladimir. Lui n’avait pas vraiment de spécialité de combat, mais c’était un expert en logistique selon son dossier. J’avais pour projet de le faire devenir spécialiste des renseignements. À vrai dire... c’était lui que je voulais à la tête de la section renseignement. Lui et personne d’autre.


-Vladimir, tu devras veiller à me fournir un rapport détaillé sur le passé des Tawny Steel. Je veux le nom, les états de services et toutes les missions de ses membres fondateurs.

Voilà. Je venais de le faire, je venais de lier mon ancienne unité à la nouvelle. À vrai dire, elle n’était pas encore réellement confirmée, tant que le big boss, n’avait pas donné son accord, mais je devais déjà les préparer à l’enfer de l’entraînement made in Lindley. Car oui, dès sa création, leurs vies allaient changer du tout au tout. Les noms de codes viendraient également une fois l’unité réellement créée. Pour l’heure, je devais faire en sorte de créer un lien avec ces hommes. Un lien autre que la peur que je pouvais lire dans les billes de Mikhail.

Un soupir traversa mes lèvres, alors que j’approchais doucement de lui et me fixer à le regarder droit dans les yeux. Je pouvais sentir son malaise de me voir d’aussi près, mais il savait qu’en tentant la simple farce, je pouvais le découper sur place. Sans attendre, ma main droite se leva pour venir le taper derrière son crâne alors que je souriais satisfaite.


-Almov, la prochaine fois que tu voudras faire te donner en spectacle, essaie d’être plus discret.

Et voilà. Ce n’était pas très compliqué, mais mon soldat qui était pourtant mon aîné avait certainement compris ce que je venais d’instaurer. Un jeu entre lui et moi. À chaque fois qu’il serait suffisamment discret, je ne le cognerais pas derrière la tête, à chaque fois qu’il en ferait trop, il s’en prendrait une.

À vrai dire, j’étais le plus jeune de la bande, mais cela ne m’empêchait pas de me montrer autoritaire. Je me déplaçais ensuite à côté de Vladimir pour le fixer dans les yeux sans que la moindre expression ne soit visible dans mon regard. Pour lui, je devais simplement attendre et me montrer bon avec ses camarades. Puis finalement, je décidais de me poser devant Miya. Elle aussi était mon aînée de quelques années et pourtant, je la fixais comme une égale, tout comme j’avais fixé les autres. Lié par le même destin, je ne pouvais pas les séparer. Il ne manquait que Steven à cette petite réunion, mais peut-être qu’il finirait par terminer son service et vouloir nous rejoindre non ?

Finalement, je me reculais pour me mettre face à eux appuyé contre une caisse en bois contenant des aliments de premier ordre.

-Je n’ai rien d’un vampire, et vous n’avez rien de moins que tous ceux qui travaillent ici. Je dirais même que vous leur êtes supérieur.

Je marquais une longue pause pour observer leur réaction, avant de renchérir doucement.


-à vrai dire, je n’ai jamais été à l’aise avec le protocole. Donc, éviter les courbettes si ce n’est pas nécessaire.

Voilà ce que j’aimais. Bien que le début était d’or et déjà annoncé pour moi, allaient-ils le comprendre ? Allaient-ils comprendre que je venais de leur offrir une nouvelle vie ? Nous avions l’armée et James aux commandes, mais nous allions devenir l’avant-garde cette armée et nous forger nos propres identités au travers des liens que l’unité allait créer. Oui... j’avais du mal à faire une croix sur notre ancienne vie, mais ce n’était pas pour rien si j’avais monté ce projet. Oh non... ce n’était pas pour rien !




Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: We did not expect it... [pv Miya Izumi Yevriska] Dim 10 Jan - 17:38

Des missions ? En voilà des nouvelles. Miya fronça les sourcils à cette annonce. Etre une snipeuse toute seule ? On pourrait dire qu’elle ne l’avait jamais vraiment fait mais au moins cela n’était guère une trop grande surprise, après tout, quand chacun était occupés à cause d’un trop grand nombre d’ennemis, il avait bien fallut que chacun fasse plusieurs choses à la fois et personne n’était au repérage depuis quelques temps, parce qu’aucun de ses trois amis n’en avait la spécialité. Néanmoins ils avaient rarement été séparés totalement, et cela n’allait pas leur faire de mal car à force, ils n’avaient plus l’habitude de parler aux autres gens, et encore moins de leur faire totalement confiance. Et de se faire confiance en leur capacités. Séparés ils pensaient qu’ils étaient moins fort, ce qui était logique, mais ils allaient devoir surmonter cela et être meilleurs que ce soit en solitaire ou en équipe.

Mikhail hocha la tête, s’abstenant de tout commentaire, juste de la compréhension, un enregistrement de l’information et peut être une appréhension parce que le samouraï lui adressait la parole. Vladimir ne broncha pas et réfléchissait déjà à la mission qui lui avait été donné, même si il pensait qu’au fond, cela ferait plus de mal à ceux ayant connu l’ancienne équipe qu’autre chose de recevoir un rapport sur leurs état de service mais cela ne risquait pas d’être son cas. Ils crurent que leur supérieur avait fini les instructions, aussi Mikhail fut il surpris lorsqu’Ozuki s’avança vers lui alors que clairement, cela ne lui plaisait guère, et il retint son souffle un instant. Une petite tape.

-Almov, la prochaine fois que tu voudras faire te donner en spectacle, essaie d’être plus discret.

Cette phrase ne trouva aucune résonnance dans leur esprit. Miya fit une petite moue, souhaitant bonne chance à Mikhail mentalement, parce que cela ne voulait rien dire pour elle. Si c’était un code, il lui manquait la traduction. Ou alors était-ce simplement de l’humour ? Vladimir tripota ses lunettes avec un léger pincement des lèvres – il devait être en train d’essayer de décoder – quand à Mikhail il respira à nouveau.

Miya rigola légèrement quand le Lindley fit mention du fait qu’il n’avait rien d’un vampire, cela était surement pour elle vu qu’elle l’avait confondu avec l’un d’entre eux à leur première rencontre, et elle trouvait que cela était plutôt faux, et que quoiqu’il dise, il en gardait certains aspects, du moins tels qu’on aurait pu les trouver au cinéma… quand il y en avait encore : les yeux, la rapidité, la force. Le charme aussi. Elle rougit de gêne quand il annonça qu’ils étaient supérieurs aux autres gens. L’humilité de Miya faisait qu’elle ne le ressentait pas ainsi, elle répondit doucement :

- Je ne pense pas être supérieur à quiconque.

Quand à Mikhail, après avoir décidé par quel bout prendre la phrase, il mit ses mains dans les poches et déclara doctement, après tout on avait dit pas de protocole nan ? :

- Je pourrais faire l’histoire du théâtre de l’Antiquité jusqu’à nos jours et donner la définition mais pour faire cours, un spectacle n’a jamais eu pour vocation d’être discret, sinon ce n’est pas un spectacle : autant demander un soleil froid ! Cela serait plus facile d’essayer de se transformer en licorne.

La jeune femme pouffa en essayant d’imaginer son acolyte avec une corne sur la tête. Il en manquait vraiment pas une ! Pendant ce temps, Vladimir s’approcha des brigands ligotés qui attendaient leur sort :

- Allons, ne faites pas semblant de dormir, il frappe quand même pas si fort.

Un grognement lui répondit.

Steven choisi ce moment pour arriver dans l’entrepôt, il avait visiblement couru, inquiet de ne pas les voir revenir et grogna :

- Mais qu’est ce qui se passe ici ?!

Il s’approcha d’un pas lourd, mais quand même soulagé de voir qu’en fait tout le monde allait bien. L’un des deux brigands, peut être faussé par l’âge de Steven par rapport aux autres plus jeunes de la scène, le prenant pour un supérieur hiérarchique, choisi ce moment pour bredouiller d’une traite :

- Je vous en prie ne nous tuez pas, je le referais plus je vous promet  je balayerais je rangerais ce qu’on a fait tombé je mangerais pas beaucoup pour en laisser plus je serais sage…

Sa voix se perdit dans un sanglot étranglé, et Steven lui ébouriffa les cheveux avec un geste paternel – il avait tendance à être ainsi avec ceux de moins trentes ans - et grogna gentiment :

- Du calme gamin, je vais voir c’que j’peux faire mais c’est pas moi qui dirige ici.

Vladimir lui chuchota :

- Par contre il y en a un derrière toi de supérieur.

Steven se retourna, un peu étonné puis le resitua :

- Ah mais c’est toi ! J’t’avais pas reconnu avec tes cheveux ! Alors comme ça t’es monté en grade ?

Il s’avança pour aller lui serrer la main.

Miya quand à elle se demanda si ils allaient devoir les exécuter. Si ils avaient déjà dû prendre des vies au cours d’un combat parce que la situation ne leur laissait pas le choix, c’était tuer ou être tué, elle ne se sentait pas la force d’ôter la vie de sang-froid, de regarder une personne mourir dans les yeux. Elle se prépara à poser la question mais Steven la devança en s’adressant à Ozuki, plantant son regard dans le sien :

- Bah comme ça j’peux te d’mander directement : j’peux prendre la responsabilité du p’tit gars ? Je sais bien qu’on est surement censé les tuer mais tout l’monde fait des erreurs, faut voir l’bon côté des choses, ils sont pas avec les salauds d’Umbrella. J’suis prêt à en subir les conséquences si il fait une connerie quand même.

C’était risqué, mais la détermination de sauver qui pouvait encore l’être de Steven était inébranlable. Il avait tellement perdu que l’ex vieux policier souhaitait à présent sauver des vies quitte à parier la sienne. Jusque-là cela ne lui avait guère fait défaut et lui permettait d’avancer. Mikhail ne put s’empêcher d’ajouter, une manière d’apporter son soutien :

- Et bien s’il veut balayer, je lui enseignerais mon art.

Miya hocha la tête :

- Et si il veut tant que ça ranger, je lui montrerais.



#0066ff Miya#993300 Vlad#006600 Mikhail#ff3300 Steven

Fiche Personnage
• Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 73
Argent ($) : 50986
Date d'inscription : 29/09/2014
Localisation : Moscou
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: We did not expect it... [pv Miya Izumi Yevriska] Lun 11 Jan - 14:58
We did not expect it

Ozuki Lindley,Alexsei Mechtcherski, Miya Izumi Yevriska



La situation avait complétement changé dans l'entrepôt, à tel point qu'en apparence j'en avais même oublié les quelques bandits de grands chemins qui avaient voulu se procurer de quoi se restaurer. Légitime en ces temps troublés, mais ce n'était pas la meilleure des méthodes. James étant absent je me devais de décider de leur sort et pour l'instant aucune des options ne me convenaient réellement. Non aucune... Voilà pourquoi à la place je discutais avec les futurs membres de mon unité. L'ambiance c'était même largement détendu.

Miya riait alors que les deux autres réfléchissaient sur mon trait d'humour peut-être légèrement mal mené, à tel point que notre mariolle de service ne se fit pas prier pour reprendre le chemin de la scène à travers un long discours sur la définition de spectacle. Ses mains dans ses poches montraient qu'il était parfaitement détendu, mais peut-être que ma réponse allait jeter un léger froid non ? Peut-être pas ? Je n'en savais rien, Miya se remit à glousser à la fin de la phrase de son camarade, alors que j'affichais un sourire plus que satisfait sur mon visage. Mes yeux clos, la sentence fini par tomber.

-Tu as raison, si tu préfères être transformé en licorne ça peut s'arranger.

Mes mains se joignirent dans un craquement sonore, comme je le pensais Mikhail était un petit rigolo et j'allais devoir lui apprendre le sens du mot discipline à la méthode Lindley. Seul signe de ma plaisanterie ? Le sourire qui ne disparaissait toujours pas de mon visage pâle. Un signe plutôt léger non ?

Vladimir avait lui décidé de laisser son partenaire s'enfoncer pour rejoindre les quelques prisonniers ligotés à même le sol qui semblait ne rien comprendre à la situation. Sa seule réponse ? Un grognement sonore qui me fit tourner le regard dans sa direction afin de m'assurer qu'il ne courait aucun risque. Non, il ne craignait rien, à part peut-être les pas que j'entendais ce rapprocher rapidement.

Une légère rotation me permit de laisser passer l'individu qui arrivait en courant. Il s'agissait de Steven le dernier membre de ce petit quatuor. Sa voix grave associé à sa forte corpulance résonna dans l'intégralité de l'entrepôt avec un soupçon d'inquiétude largement audible. Pour ma part, je m'étais légèrement retiré afin de le laisser s'assurer que tout aller bien. Le  bougre n'avait d'ailleur pas du tout pris garde à ma présence. Un signe qui montrait qu'une partie de mes talents étaient toujours bien présents.

Cependant, je fus plutôt amusé par les bredouillements d'un des jeunes prisonniers. Il avait pris le dernier arrivant pour un supérieur hiérarchique ? Logique d'un certain côté. Un homme de forte corpulance, avec une voix puissante et une certaine prestance sans parler du regard sévère qui accompagnait sa course effréné, oui c'était légitime à un détail près. L'accoutrement de notre cher arrivant, celui-ci n'avait même pas pris le temps de retirer son tablier, mais peut-être que dans la précipitation et dans l'espoir de se faire bien voir le prisonnier n'avait pas pris gare à ce petit détail.

Les sanglots de l'homme de moins trentes ans appelèrent Steven à lui ébouriffer les cheveux d'un geste purement paternel. L'ex-policier avait énormément changé après les évènements de Moscow, désormais il cherchait à sauver le plus de vie possible. Légétime... lorsque la vie nous avait tout arracher. Mes yeux fixaient la scène avant de se fermer sous l'effet des paroles de Steven, alors que mon visage était revenu à sa neutralité.

Ce fut vladimir qui s'approcha du mastodonte pour lui indiquer ma présence. Le centre d'attention se retourna pour me fixer avec un air largement étonné sur le visage. Sa mémoire lui faisait t'elle défaut ? Il ne mit pourtant pas longtemps à se rendre compte de mon identité, expliquant que mes cheveux l'avaient troublé tout en ajoutant que j'étais monté en grade. Encore une fois... c'était légitime. L'homme s'avança pour me serrer la main avec un certain entrain chose que je lui rendis avec ma neutralité absolue, si l'on oublié la chaleur qui se dégageait de cette simple poignée.

Pourquoi sa question était-elle légitime ? Parce que je ne m'occupais que peu des récrues, laissant les instructeurs faire leur travail, malgré cependant une exception pour leur groupe puisque je les avait moi-même recommandé. Bien entendu ils ignoraient tous ce petit coup de main, tout comme mon identité. Pour eux, je n'étais sans doute qu'un samouraï solitaire qui avait gravit les échellons au sein d'un groupe rebelle ? La vérité était bien plus simple, mais il n'était pas temps de leur avouer toutes ma biographie.

Steven me sortit de mes pensées pour me demander de s'occuper du prisonnier qui avait pris la parole. Sans lui donner réponse et sans faire mine de l'écouter, je me déplaçais lentement vers les hommes ligotés pour m'accroupir et les observer au même niveau, les yeux dans les yeux. Il était temps de prendre une décision pour ceux-là. L'alternative du vieil homme était intéressante, d'autant qu'elle correspondait presque avec ce que je désirais lui demander.

À mes yeux, ce type était un formidable allier, pouvant remonter le moral de n'importe qui avec ses douces paroles et son sens aïgu du devoir. Sans parler de son expérience qui était un autre facteur pour le prendre pour un supérieur hiérarchique au sein de cette armée. C'est vrai ? Qui aurait pu imaginer qu'un samouraï d'apparance taciturne pouvait être le second d'une telle assemblée ? Un sourire éclairait mon visage un instant, alors que mes mains dans les poches je continuais de fixer les prisonniers.

Les bandits étaient monnaies courantes en ces temps troublées, mais il restait humain malgré tout. Une partie de moi me dictait de le tuer sans aucune cérémonie, alors qu'une autre plus profonde voulait faire confiance à l'homme qui se trouvait quelque mètres derrière-moi. Encore et toujours... cette foutue dualité. Comment reprendre le contrôle sur mes émotions et ne pas me laisser influance par ce type ? C'était une question à laquelle je cherchais une réponse à chaque entraînement. Cependant la voix de la sagesse savait comment donner son opinion et le soupir qui suivit mon observation ainsi que les diverses remarques des autres me confortaient dans l'un de mes choix.

Sans parler de l'apparance assez jeune de ses pauvres types. Bien entendu, ils étaient légèrement plus vieux que moi, mais ne devaient même pas atteindre la trentaine... Mes yeux se fermaient pendant que mon esprit se posait une seule et simple question. Qu'aurait fait mon père dans une telle situation ? Les auraient-ils tués ? Ou leurs auraient-ils laissé une chance ? Yasumoto les auraient sans doute enrôlé pour mieux les contrôler, mais le père Lindley aurait sans doute préféré leur laisser une chance en observant le résultat et agissant en cas de débordement, alors que Davon... les auraient tous tués sur le champ sans aucune explications.

Cependant, je ne pouvais pas laisser une telle menace existante, voilà pourquoi j'ouvris lentement les yeux pour les plonger dans ceux du prisonnier le plus bavard. Mon regard était dur et semblait à lui seul pouvoir le broyer en un instant, mais mon visage restait parfaitement neutre.

-Donnez-moi le nom de votre chef et je vous offrirais peut-être une seconde chance.

Ses hommes ne manquaient pas de courage, pas plus que de compétences, pouvoir s'infiltrer ainsi chez nous en écartant les plus grandes confrontations, pouvaient s'avérer être du talent ou de la folie pure. Dans un cas comme dans l'autre, ils restaient particulièrement utile. Tous ce que j'espérais, c'était qu'ils auraient un minimum d'honneur pour ne pas nous tourner le dos. Je fixais le prisonnier avec une certaine intensité, avant qu'il ne craque en montrant du menton le cadavre qui avait terminé de se vider devant l'entrée. Mes yeux se tournèrent dans la direction indiqué et malgré la distance qui me séparait du mort, je pus juger de sa blessure fatale. Un couteau planté en pleine carotide. Un travail de professionnel...

-Steven s'occupera de vous, mais au moindre écart de conduite... je ne serais plus aussi gentil.

Lentement, je me relevais pour me tourner vers les autres et plus précisément du vieil homme. Mes billes le fixaient avec l'intensité d'un supérieur, il était donc temps pour moi de lui donner ses directives également hein ?


-Irinva-dono, vous vous occuperez de ses hommes afin de les intégrer au sein de notre armée. J'attends de vous que vous vous montriez impartial avec eux. En cas de débordement, ne réglez pas l'affaire vous même, mais venez me voir, je porterai la responsabilité de leur sort, pas vous. Une dernière chose, vous êtes également inscrit sur les listes de tous les entraînements d'arme à feu à venir. Il est temps pour vous de me montrer que votre expérience est plus utile sur le terrain que derrière un évier.

Je soupirais en terminant mon ordre tout en fermant les yeux. Tout ceci était plutôt nouveau pour moi et j'avais hâte que ça se termine. L'unité serait un terrain de jeu bien plus amusant, mais pour l'instant, il m'était impossible de leur donner mes véritables intentions. Impossible de leur dire que je ne voulais pas des soldats, mais des compagnons... des amis...




Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: We did not expect it... [pv Miya Izumi Yevriska] Lun 18 Jan - 14:27
Mikhail eut un moment de doute quand son interlocuteur lui signala qu’il pouvait être transformé en licorne si il le voulait, puis devant l’absurdité de la chose, il s’autorisa un petit rire à la suite de Miya. La jeune femme était soulagée qu’au fur et à mesure les liens se créés entre eux. N’était-ce pas la base d’un travail en coopération ? Néanmoins elle fut un peu inquiète quand Ozuki s’approcha des prisonniers, avec une expression neutre, pendant le discours de Steven. Allait-il les tuer finalement ? Mais celui-ci ne semblait pas avoir sorti d’arme autre que son regard menaçant. D’une certaine façon, l’ex-policière se fit la réflexion qu’elle n’aurait pas été très à l’aise avec un tel regard. Le prisonnier bavard aussi, d’ailleurs il préférait même s’exprimer par geste, ayant perdu l’usage de la parole. Quand au deuxième visiblement il laissait son camarade négocier, à moins que son silence ait une autre raison.

Heureusement, ce ne fut pas le cas, point d’exécution. A la place, les deux furent confiés à Steven qui en fut soulagé. Au final, c’était exactement ce qu’il demandait. Le plus jeune des deux fixait l’ancien policier avec gratitude, comme si son idée avait influencé le chef d’ici. Miya se demandait si c’était le cas ou si cela était prévu depuis le début. Vladimir se décala des deux tout nouveaux recrus, après tout il n’allait pas rester à coté, logique. Steven était surprit qu’on lui demande, voir même, qu’il soit carrément inscrit aux entraînements – il pensait qu’on l’aurait mit à la retraite – mais cela lui convenait tout à fait :

- Très bien.

Si il ne semblait pas choqué par l’ajout de la particule « dono », c’était que Miya, pour passer le temps dans des journées bloquées par la neige ou simplement autour d’un feu de camps avait commencé de leur apprendre le japonais et leur avait expliqué cela entre autre. Si ses amis avaient quelques bases, ils ne tiendraient surement pas une conversation en revanche. Pour voir si les deux brigands, enfin ex-brigands, avait bien compris, Steven sortit un couteau rétractable d’en dessous son tablier –qu’il gardait en cas d’attaque – et détacha les deux individus, tendant la main au plus jeune pour l’aider à se redresser, une main qu’il accepta. Celui-ci n’était pas bien grand ni très épais, aussi l’ancien n’eut aucun mal à le mettre debout. Le courant semblait déjà bien passé entre eux.

- Alors, comment tu t’appel gamin ?


- Leonardo…


Quand au plus grand et plus massif, il se remit debout tout seul pendant ce temps avant de lâcher, preuve qu’il n’était pas muet :

- Emerich.

Au moins les présentations étaient faites. Italien et Allemand donc ? Miya nota l’information dans sa tête. Ils avaient dû beaucoup voyager pour finir ici. Comme tout le monde au final quand ils avaient cru que changer de lieux seraient mieux. La jeune femme s’approcha du japonais, peut-être pour instaurer une sorte de… complicité, encore maladroite entre eux – c’est vrai que bizarrement quelques soit leur rencontre le décor ne s’y était jamais prêter – avant de demander :

- Vous voulez qu’on débarrasse les corps ?

C’est vrai qu’ils ne pouvaient pas laisser ça là. Niveau question glamour, on a fait mieux, mais le contexte n’était pas le plus idéal pour une discussion personnel. Peut-être auraient ils le loisir de se recroiser autour d’un verre, cela serait bien plus simple. Enfin ils avaient tous du travail pour le moment mais qui sait, un jour pourraient-ils se parler sans qu’il y ait des cadavres autours d’eux, ce serait bien mieux !



#0066ff Miya#993300 Vlad#006600 Mikhail#ff3300 Steven

Fiche Personnage
• Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 73
Argent ($) : 50986
Date d'inscription : 29/09/2014
Localisation : Moscou
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: We did not expect it... [pv Miya Izumi Yevriska] Jeu 21 Jan - 15:58
We did not expect it

Ozuki Lindley,Alexsei Mechtcherski, Miya Izumi Yevriska



Steven semblait être satisfait des ordres que je lui avais donnés. Le vieil homme avait bien compris que l’heure de son départ n’avait pas encore sonné, mais malgré cet entraînement obligatoire, je n’oubliais pas son âge trop avancé pour faire la guerre. Voilà pourquoi je le destinais aux renseignements. Un ancien policier expérimenté, je ne pouvais espérer mieux pour trouver des pistes et mener des hypothèses afin d’abattre notre sentence sur l’Empire de cette sale gamine ? Mon visage plongé dans les yeux de cet homme, je finis par soupirer avant de le voir se tourner vers les deux nouvelles recrues.

De simples brigands venaient d’être promu recru au sein d’une armée cadrée par ma simple volonté. Cela me rendait toujours aussi mal à l’aise de pouvoir ainsi dicter ma loi. Je n’aimais vraiment pas cela, mais c’était mon rôle pour le moment. Comme un bon soldat, ou plutôt un bon Yakuza, j’acceptais ma mission sans rechigner... Comme quoi, l’entraînement sévère de Yasumoto ne m’avait pas vraiment desservie.

Les yeux clos, je repensais à cette guerre sanglante qui avait éclaté en plein Tokyo. Aujourd’hui n’était pas différent, je continuais de ramasser les blessées et d’empiler les cadavres dans l’unique but de survivre. Aussi absurde que la situation pût être, tout n’était qu’un éternel recommencement, sauf que cette fois, ce n’était plus une guerre de gang pour un quartier, mais bien un affrontement international pour la survie de l’humanité. Plier, c’était accepter de devenir des monstres, se battre c’était accepté de mourir par la main de créature incompréhensible créée par une poignée de scientifique fou desséché depuis bien longtemps maintenant.

À l’écoute de leurs noms, mes yeux s’ouvrirent lentement. Leonardo et Emerich deux nouveaux partenaires dans cet affrontement immuable pour la survie de notre espèce. Deux êtres qui devaient, comme la plupart des victimes devenues soldats, ignorer complètement l’origine de cette guerre. Un soupir traversa mes lèvres, alors que je sentis une présence s’approcher de moi lentement.

Son pas avait beau être assuré, je ressentais une certaine gêne émaner de la demande de la demoiselle aux cheveux sombres. Pourtant, cette tentative de rapprochement n’était pas désagréable. Une partie de moi se sentait apaisée par cette présence, tandis qu’une autre m’ordonnait de la mettre à mort pour cet affront des plus inacceptable. Sa demande n’avait rien de méchant, elle voulait simplement savoir ce qu’il fallait faire des corps ensanglantés étalés à l’entrée de l’entrepôt.

La voix dans ma tête m’appelait à la destruction, je fus obligé de fuir son regard un instant pour soupirer et me mordre l’intérieur de la joue jusqu’au sang pour ne pas imploser et le laisser prendre les commandes. Les poings serraient, il était temps de quitter ce périmètre au plus vite. L’idée n’était pas de les effrayer à cause de mes sautes d’humeur, voilà pourquoi j’approchais lentement de mon Katana avant de faire mine de repartir, pour finalement m’arrêter afin de répondre en affichant le symbole des Tawny Steel originel qui flottait sur mon dos.

-Oui.

Un simple mot qui laissa échapper une goutte de sang qui roula sur mon menton pour finir par éclabousser le sol, tandis que je repartais vers ma salle d’entraînement en contenant l’être qui voulait détruire ce que j’étais en train de construire. Ce n’était peut-être pas très poli de ma part, mais plus je restais, plus le risque qu’il finisse par prendre le dessus grandissait... je ne pouvais pas me permettre de les perdre eux.

Il ne me fallut que cinq minutes pour rejoindre ma salle d’entraînement. Plongé dans l’obscurité, je soupirais avant d’esquisser un sourire et fracasser le mur de mon poing. Le bruit en fut assourdissant et le cri qui s’échappa de ma gorge rajoutaient un petit quelque chose à cette scène. Une nouvelle fois, j’armais mon poing pour l’abattre contre le mur de béton. Je sentais tous mes os craquer sous le choc.

-Urusei, Urusei, URUSEI....

Mais mes hurlements étaient plus forts, je finis par laisser mon corps endolori et ma main ensanglantée s’étaler sur le sol. Mon corps tremblait et le sentiment de ne plus être moi-même ne faisait qu’augmenter. Heureusement... Heureusement que j’avais fini par quitter le périmètre de mes nouveaux amis hein ? Lentement, je recroquevillais mes mains sur ma tête, sans penser une seule seconde qu’ils pouvaient m’avoir suivi jusqu’ici pour me voir dans cet état lamentable. Il fallait que je me reprenne... il fallait que je trouve un moyen de tirer partie de sa force sans avoir subir ses rafles d’humeurs...

-Oto-san.... Tatsukete....

Incapable de parler clairement, j’en venais à faire appel à la mémoire des défunts pour qu’il me donne une piste... Recroqueviller dans l’obscurité de ma salle d’entraînement, je faisais face à mon propre désespoir à cause de ma propre faiblesse...




Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: We did not expect it... [pv Miya Izumi Yevriska] Ven 22 Jan - 15:39


Etait-ce sa demande ? Sa démarche trop audacieuse ? Peut-être était-il encore trop tôt pour s’approcher de lui… Est-ce que Miya l’avait mis mal à elle en allant si prêt ? Pourtant le sabreur avait dit vouloir faire fit du protocole à certains moments, la jeune femme avait cru le moment opportun pour tenter… Toujours est-il que depuis il n’avait pas l’air bien… Nerveux ? Hostile ? En fait il repartait même avec un « oui » qui laissa une goutte de sang… Faisait-il un malaise ? Etait-il malade ? L’ébauche d’unité en formation rassemblée s’interrogèrent du regard suite à son départ. Miya leur dit simplement :

- Je vais voir.

Sous-entendu qu’elle allait suivre Ozuki afin de s’assurer qu’il ne tombe pas inconscient dans un coin sans assistance. Le reste de l’équipe, quand à eux, nettoyait l’entrepôt comme demandé, après tout ils ne pouvaient pas laisser les corps là, même si la tâche de les transporter ne les emballait pas plus que cela mais fallait bien qu’ils le fassent après tout. Steven indiqua aux nouveaux camarades qu’ils n’étaient pas obligé d’aider pour cette fois ci, car, même si les brigands étaient peu recommandables, peut-être s’agissait-il pour eux d’amis et de compagnons d’armes. Mais Emerich et Leonardo déclinèrent pour se mettre au travail eux aussi.

Quand à Miya, elle essayait de suivre Ozuki, qui marchait vite. Au moins quelqu’un au bord de s’évanouir n’était pas si vaillant non ? Elle ne savait pas si elle devait annoncer sa présence, ou si celui-ci l’avait senti et la… fuyait ? Etrange. La jeune femme se dit que si il arrivait à bon port, elle arrêterait de le prendre en filature improvisé. Elle ne savait même pas où il allait comme ça, était-elle déjà venu dans ces couloirs ? Le temps de regarder autour d’elle, l’ex-policière le perdit de vu un instant, mais un son indiqua qu’il s’était arrêter à proximité, en train de… crier à quelqu’un de se taire. Elle risqua un coup d’œil discret dans une salle d’entraînement mais il n’y avait personne d’autre. Ce qui était une chose des plus étranges. Peut-être ne devrait-elle pas être ici et le laisser seul reprendre ses esprits, aussi s’éloigna-t-elle. Ce ne serait guère la première fois que la jeune femme croisait quelqu’un aux retranchements de son mental, durant quelques années, au fils des rencontres, elle avait pu constater qu’il y avait des gens brisés et cela se manifestait de multiples manières… Autant le laisser pour le moment pour ne pas être trop intrusif. Après tout, le fait qu’il puisse craquer prouvait qu’il restait un humain.

Aussi discrètement qu’elle était venu, Miya repartit en sens inverse, un peu mal à l’aise d’avoir vu quelque chose qu’elle n’aurait a priori pas dû observer.



#0066ff Miya#993300 Vlad#006600 Mikhail#ff3300 Steven

Fiche Personnage
• Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 73
Argent ($) : 50986
Date d'inscription : 29/09/2014
Localisation : Moscou
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: We did not expect it... [pv Miya Izumi Yevriska] Aujourd'hui à 3:03
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
We did not expect it... [pv Miya Izumi Yevriska]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» 02. Didn't expect to meet you there...
» Hey, what did you expect? [ft. Marian & Ørvind]
» Ton sang, tu me laisses le voir couler ?
» Izumi Hana | TITRE
» Jade Bennson - Hey ! What did you expect ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Resident Evil: Survival Instincts :: It's time to role play! :: Communautés Principales :: Communauté 6-
Sauter vers: